Retour

Retour
Analyses - 25 mars 2004

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

mars 2004

Recherche

L
Imprimer Marchés géographiques,

Départs en voyage des Québécois, hébergement et Internet

Faits saillants d’un sondage du Réseau de veille en tourisme mené du 19 au 22 mars 2004 auprès de 619 ménages québécois. Quelque 78 % des ménages ayant accès à Internet ont pris des vacances au cours des derniers mois.

Les résultats du sondage indiquent qu’un ménage québécois sur deux a pris des vacances au cours des 12 derniers mois (trois jours à l’extérieur du domicile). Les dernières vacances des répondants ont été respectivement prises à :

Plus le revenu des ménages est élevé, plus les dernières vacances sont prises à l’extérieur du Québec :


Quelque 78 % des ménages ayant accès à Internet (à la maison ou au bureau) ont pris des vacances au cours des derniers mois. Parmi tous les ménages n’ayant pas pris de vacances au cours des 12 derniers mois, près de la moitié (48 %) n’ont pas accès à Internet.

Les ménages ayant accès à Internet ont été plus enclins à demeurer à l’hôtel lors de leurs dernières vacances (31 % contre 15 % pour ceux qui ne l’ont pas). Conséquemment, les ménages n’ayant pas accès à Internet résident davantage chez des parents et amis (43 % contre 24 % chez ceux ayant Internet).

Le choix de tout mode d’hébergement est particulièrement conditionné par :

La recherche d’un bon tarif apparaît encore plus importante chez les vacanciers ayant pris leurs dernières vacances à l’extérieur du Québec (29 %). Dans le cas de l’hébergement en hôtel, le confort et la qualité (32 %) priment sur le prix. L’hôtel représentait le mode d’hébergement privilégié pour les vacances prises à l’hiver 2004 (pour 41 % des répondants) et pour ceux qui ont séjourné à l’extérieur du Québec (46 %).

Deux Québécois sur trois n’utilisent toujours pas Internet pour la planification de leurs voyages. Cette proportion passe à trois Québécois sur quatre lorsque les vacances sont prises au Québec.
Lorsque Internet est utilisé pour acheter des prestations de voyage, c’est principalement pour l’hébergement. C’est chez les 18-34 ans qu’Internet s’avère le plus utilisé pour la planification du voyage (38 % contre 16 % chez les 55 ans et plus). Fait intéressant, plus de 40 % des lookers (ceux qui utilisent Internet pour planifier leurs voyages) deviennent des bookers, c’est-à-dire qu’ils achètent en tout ou en partie une prestation touristique sur Internet.

En conclusion !

La propension à prendre des vacances est nettement supérieure chez les ménages ayant accès à Internet.

Internet est davantage utilisé pour planifier et acheter des prestations de voyage lors d’un séjour à l’extérieur du Québec.

MÉTHODOLOGIE

Population étudiée
La base de la population étudiée était l’ensemble des adultes québécois.

Échantillonnage
Les numéros de téléphone ont été tirés de « Échantillonneur Canada », qui tire des échantillons de numéros de téléphone par méthode RDD et permet une stratification géographique très détaillée.

Entrevues
619 entrevues ont été réalisées par téléphone à partir des bureaux d’Écho Sondage à Montréal. De ce nombre, 299 répondants avaient pris des vacances, incluant au moins trois jours à l’extérieur de leur domicile, au cours de la dernière année. Les entrevues ont été réalisées entre le 19 et le 22 mars 2004. Elles ont été réalisées en français ou en anglais selon la langue de préférence du répondant.

Questionnaire
Le questionnaire utilisé dans le cadre de cette étude a été conçu par le Réseau de veille en tourisme et révisé par la firme Écho Sondage.

Marge d’erreur
La marge d’erreur pour l’échantillon de 619 entrevues s’établit à ± 3,9 %, à un seuil de confiance de 95 %. Le sous-échantillon de vacanciers (299 entrevues) génère pour sa part une marge d’erreur de ± 5,7 %.

 

Consultez notre Netiquette