Retour

Retour
Analyses - 29 juillet 2008

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

juillet 2008

Recherche

L
Imprimer Ailleurs dans le monde, e-tourisme et technologies,

La démocratisation des audioguides: l’ère du numérique

Bienvenue à une nouvelle génération d’audioguides numériques où les contenus sont soit téléchargeables sur des lecteurs MP3, des ordinateurs de poche ou des téléphones cellulaires, soit hébergés sur des appareils prêtés par l’entreprise. Après les systèmes d’audioguides traditionnels, que seuls les grands musées pouvaient s’offrir, les solutions numériques d’interprétation deviennent peu à peu accessibles à des structures touristiques plus modestes. Les nouveaux audioguides, avec leur flexibilité et les possibilités qu’ils offrent, savent plaire aux touristes en recherche d’autonomie et d’un voyage «à la carte».

Le fonctionnement et les possibilités

Les contenus de guidage numérique ouvrent la porte à des solutions simples, accessibles, qui comportent de multiples options, la principale étant celle de télécharger les contenus et les lire sur son appareil (lecteur MP3, cellulaire ou ordinateur de poche). Les contenus numériques peuvent inclure des images, des textes, des liens hypertextes et des vidéos. La création du contenu peut être réalisée par le gestionnaire touristique, mais, le plus souvent, on fait appel à des entreprises spécialisées. D’ailleurs, les éditeurs de guides de voyage traditionnels – Hachette, Lonely Planet et le Guide du Routard – s’intéressent à ce marché. Le premier audioguide téléchargeable du Routard présente ainsi la ville de Périgueux.

Parmi les avantages des audioguides numériques, soulignons:

  • plus grande liberté de navigation à travers les contenus et au sein du site touristique;
  • information sur les restaurants des alentours, les boutiques, les attraits voisins, etc.;
  • mise à jour très facile du contenu;
  • adaptation aux handicaps (lecture pour les personnes malentendantes, son pour les personnes non ou malvoyantes);
  • accessibilité par rapport aux systèmes d’audioguides traditionnels qui nécessitaient des coûts élevés pour l’achat des appareils et qui étaient souvent uniquement audio.

Touristes connectés

Les appareils numériques sont passablement répandus. Voici quelques statistiques du Print Measurement Bureau qui le démontrent:

  • 15% des Québécois de 12 ans et plus ont acheté un lecteur MP3 au cours des deux dernières années seulement.
  • 50% des propriétaires canadiens de lecteurs MP3 ont de 18 à 34 ans.
  • 47% des Québécois et 57% des Canadiens possèdent un téléphone cellulaire. Parmi ceux-ci, 20% ont des options vidéo et photo et 5% permettent la lecture de fichiers MP3.
  • 9% des Canadiens et 5% des Québécois ont un ordinateur de poche.

Musées et lieux d’intérêts

Premiers à utiliser les technologies numériques pour développer un système de guidage, certains musées offrent aussi leur contenu par téléchargement gratuit ou payant, d’autres prêtent des baladeurs MP3 ou des ordinateurs de poche. D’ailleurs, plusieurs contenus de musées américains sont disponibles sur iTunes, comme ceux du Philadelphia Museum of Art, de l’Arizona State Museum ou encore du Museum of Contemporary Art de Chicago. Les célèbres grottes de Lascaux se visitent maintenant avec un audioguide téléchargeable: commentaires narrés par des comédiens, reconstitutions, interviews, musique. On peut également y ajouter une application de cartographie 3D de Google Earth. Autre exemple, le vignoble d’Agassac met gratuitement à la disposition de ses visiteurs des baladeurs iPod proposant des jeux de piste interactifs pour enfants et adultes.

Visites de villes et de régions

De plus en plus d’options de guidage numérique sont accessibles aux touristes. Des entreprises comme Cityzeum, Geogad, Tourcaster et Cityspeaker offrent de télécharger des guides pour visiter de nombreux endroits, dont certaines villes canadiennes. À Québec, avec l’achat de la Carte Vieux-Québec, il est possible de télécharger gratuitement un audioguide d’une durée de 60 minutes qui permet de visiter à son rythme 28 lieux historiques de la ville. Autre exemple intéressant, le site du podcast du château de Versailles génère des dizaines de milliers de téléchargements par mois.

À ces audioguides numériques s’ajoute parfois la géolocalisation par GPS. Cette forme de guidage permet non seulement au touriste de se repérer, mais les commentaires se déclenchent automatique lorsque le visiteur se situe à proximité du lieu d’intérêt. Plusieurs villes ainsi que des parcs nationaux sont dotés d’un tel système. La SNCF (Société nationale des chemins de fer français) a développé Bamgi, un ordinateur de poche qu’il est possible de louer pour découvrir les richesses de la vallée du Mont-Blanc pendant le trajet en train. L’appareil livre en temps réel de l’information pratique sur les sites touristiques environnants et les villes traversées par le train, mais aussi sur la faune et la flore. La Route des vins de Bordeaux se parcourt avec un audioguide téléchargeable sur un baladeur iPod doté d’un GPS ou encore sur un GPS de voiture. De plus en plus de voitures en sont équipées, ce qui rend ce type d’audioguidage plus accessible.

D’autres nouveautés à l’horizon

Parmi les innovations possibles, notons l’ajout d’autres éléments multimédias pour joindre le son à l’image et à la vidéo. L’avenir s’oriente aussi vers une personnalisation accrue du contenu selon les caractéristiques des utilisateurs. Par exemple, la Cité des sciences, de Paris la Villette, identifie chacun de ses visiteurs grâce à une puce RFID (identification par radiofréquence) intégrée au billet et lui propose des contenus adaptés à son profil (âge, langue, centres d’intérêts, etc.) tout au long de la visite. Enfin, avec l’ouverture du Web 2.0, on pourrait voir arriver une forme de réseautage où il serait possible de questionner d’autres visiteurs ou des experts et d’interagir avec eux, et même de recevoir des réponses en temps réel, grâce aux fonctions Internet des appareils numériques.

Les audioguides, aussi améliorés soient-ils, ne remplaceront pas les guides-conférenciers. Ces derniers offrent une interaction unique. Néanmoins, grâce à leur flexibilité et à leur accessibilité, les audioguides pourraient rejoindre de plus en plus de gens qui n’utilisaient pas ce service. Il s’agit d’un moyen accessible de diversifier une offre touristique. Et à cette qualité non négligeable s’ajoute le fait que cette forme d’interprétation est encore très peu développée et pratiquement inexistante au Québec. La place est libre!

Lire aussi:
Les visites guidées revues et améliorées!
Revue des gadgets de planification de voyages pour le-touriste

Sources:
– L’Aquitaine numérique. «2008, le printemps des audioguides», dossier réalisé par Aquitaine Europe Communication (AEC) et la Mission des offices de tourisme et pays touristiques d’Aquitaine (MOPA), mai 2008.
– Print Measurement Bureau, 2008.
– Philippe Fabry, responsable nouvelles technologies, ODIT (Organisation, développement et ingénierie touristiques) France. «Quelle demande et quelle offre en matière d’audioguides», Présentation lors de la Journée technique interfilière e-tourisme, 15 mai 2008.

Sites Web:
www.tourcaster.com
www.cityzeum.com
www.geogad.com
www.cityspeaker.com
www.iaudioguide.com

 
  • CedricFontaine

    Je crois aux audioguides et je prévois d’en réaliser de nombreux prochainement, gratuit et libre d’utilisation. Je viens de publier le premier ici :
    http://www.terroirsquebec.com/blog/index.php/2008/08/11/271-route-des-cidres-monteregie

  • Suzanne Blais

    La Biosphère d’Environnement Canada (île Sainte-Hélène, Montréal) a lancé cet été une nouvelle activité interactive d’écotourisme, le GéoTour 67, basée sur l’utilisation d’un appareil de navigation GPS pour parcourir un circuit pédestre de 8 km. L’originalité de l’activité tient au fait qu’elle fait appel à un outil d’interprétation et d’apprentissage innovateur qui conjugue la technologie de géo localisation avec des contenus multimédias, permettant d’offrir une expérience de découverte interactive tout à fait unique au Canada.

    L’ordinateur GPS préprogrammé comporte des photographies, des capsules audio, des anecdotes et diverses informations sur 25 points d’intérêt des îles Sainte-Hélène et Notre-Dame. Ainsi, lorsque le visiteur arrive à un de ces points, l’appareil se met automatiquement en marche, transmettant de l’information visuelle ou sonore pertinente au lieu. Le visiteur peut également utiliser la carte de l’appareil pour se déplacer sur les îles, ou afficher le trajet parcouru, tout en sachant très bien où il est en temps réel. Il peut se déplacer à son gré, sans restriction et sans devoir recourir à des panneaux indicateurs ou des plans.

    Le GéoTour 67 propose deux circuits de 4 km chacun sur le thème de l’Expo 67 et de l’évolution des connaissances environnementales depuis les 40 dernières années, une façon originale de découvrir la nature des îles et leur histoire ou de faire une visite touristique, tout en créant une expérience muséale mémorable. Pour information : http://www.biosphere.ec.gc.ca

  • Bgood

    Pour enrichir cet article, je porte à votre connaissance le site Podioguide.com qui édite des audioguides gratuits en Mp3 sur plusieurs destinations autour du monde et sur les musées du Louvre et d’Orsay à Paris.

  • Philippe Fabry

    Personnellement j’aurais rajouté un point sur les trois temps du voyage : avant, pendant et après la visite. On constate de plus en plus que ces services numériques permettent de plus en plus d’être présent et de proposer des services pendant ces 3 temps.

  • Isabelle Coulombe

    Depuis 2005, les Balades historiques entre fleuve et rivière offrent un audioguide pour découvrir l’histoire et les attraits de la ville. C’est un circuit de 24 kilomètres qui peut être effectué à l’aide d’un appareil, idéal pour une randonnée à vélo. Il peut également être connecté dans la voiture. Onze personnages historiques y racontent l’histoire de la ville, de la Nouvelle-France à aujourd’hui. L’appareil est en location au bureau d’information touristique de Nicolet. Pour information: http://www.fleuveetriviere.com. Je sais qu’il y a quand même quelques autres initiatives du genre en région (ex.: Baie-Saint-Paul, Isle-aux-Coudres, la route de Natashquan, l’Ile d’Orléans, Saint-Élie-de-Caxton).

  • Boyet

    Je voulais juste attirer votre attention sur les contenus de ces audio-guides. L’évoluton technologique est importante, l’usage en et facilité, mais qu’en est-il des contenus ? On trouve encore trop souvent des commentaires désincarnés, voir un peu soporifiques. Pourquoi ne pas faire parler les gens du territoire concerné, avec leur accent, leur passion, etc.

  • olivier béon

    Avec la conception de l’audio guide, la forme rejoint le fond tant il est vrai que le choix du type de présentation est fondamental si l’on veut capter l’attention des auditeurs pendant 2 ou 3 minutes. Une seule voix? Non, la variété des voix soutient l’attention. Autre point: comment va-t-on traiter le sujet? C’est ce qu’on appelle « l’angle ». On ne peut être exhaustif et il faut choisir. Et comme choisir c’est éliminer…il ne faut pas hésiter à couper au montage les éléments qui ne sont pas déterminants, même si c’est difficile. J’ai visité ce musée en écoutant un audio guide prévu à la base pour les non voyants, mais qui reste intéressant pour les autres. Suivez ces liens…
    http://www.musee-ecole.fr/ et http://www.histoiredeson.com/

  • Gustav

    Pour répondre à Boyet, les contenus sont très souvent fades et ennuyeux. Beaucoup d’énergies (et de fonds) sont consacrées au développement technologique de plateforme. S’il y une place pour le contenu, celui-ci se réduit à du bourrage d’informations plus ou moins intéressantes pour plusieurs. Des initiatives comme Soundwalk ou Audiotopie cherchent justement à mettre de l’avant un contenu original qui n’est plus systématiquement réduit à n’être qu’un simple accessoire périphérique d’une visite. Ces exemples proposent d’abord et avant tout une expérience qui demeure profondément esthétique tout en conservant certains éléments historiques ou didactiques.
    http://www.audiotopie.com/
    http://www.soundwalk.com/