Retour

Retour
Analyses - 3 novembre 2010

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

novembre 2010

Recherche

L
Imprimer Produits et activités,

*1000e ANALYSE* Sur la route des circuits touristiques

Cette analyse s’inspire de la problématique soumise par Mme Marie-Pierre Langis, chargée de projet pour le Circuit gourmand, la nature aux mille délices, à l’occasion du concours « 1000e analyse du RVT ». Merci à tous les participants ainsi qu’à notre partenaire Air Transat!

La route des vins, des cidres, des fleurs, des baleines ou le circuit héritage, historique, du paysan, des arts, du Saint-Laurent; les itinéraires thématiques foisonnent au Québec ainsi qu’ailleurs dans le monde. Les visiteurs les découvrent de façon autonome, guidés et informés par un GPS, un lecteur MP3 ou un téléphone intelligent; les formules se multiplient. La technologie rehausse ce type de produit touristique et offre une foule de possibilités en plus de répondre aux attentes d’une clientèle touristique exigeante et autonome, à la recherche d’expériences liées à ses intérêts personnels. Voici un «circuit» composé d’initiatives innovantes et inspirantes et de quelques facteurs de succès… Bon parcours!

De quoi parle-t-on au juste?

Une route ou un circuit touristique consiste en un trajet ponctué de sites touristiques. On associe plus souvent à la notion de boucle l’appellation «circuit», alors que si les points de départ et d’arrivée diffèrent, on parle plutôt de «route». Néanmoins, ces termes ne sont pas limités à ces définitions exclusives. Ces itinéraires varient considérablement en longueur, en contenu et selon les modes de déplacement (à pied, à vélo, en voiture, en autocar, etc.) proposés. Certains regroupent des attraits pour le grand public, d’autres rassemblent des sites destinés à des marchés de niche.

En milieu urbain, périurbain ou rural, la route ou le circuit touristique peut s’avérer d’une grande pertinence. Il permet de développer et de mettre en marché une offre préalablement organisée de façon cohérente. Il permet aussi la concertation des acteurs locaux et la possibilité pour une région, parfois éloignée, de se démarquer et d’attirer une nouvelle clientèle. Parallèlement, le visiteur apprécie qu’on lui propose un ensemble d’activités clairement identifiées le long d’un parcours et correspondant à ses intérêts.

Une stratégie globale, structurée et cohérente

Le cas de Tourism Queensland, en Australie, constitue un bel exemple d’une bonne pratique de gestion. L’organisme s’est doté d’une stratégie afin de structurer le développement de l’offre de routes touristiques sur son territoire et de guider les intervenants quant à la marche à suivre pour y parvenir. Dans ce cas-ci, on parle d’itinéraires à parcourir en voiture de façon autonome. L’organisation rend disponible en ligne son guide: Developing & Marketing Tourism Drive Routes; il s’adresse à tout intervenant impliqué dans un projet de route touristique. Ce document informe, notamment, des bénéfices que peut entraîner une route touristique, mais aussi de ceux qu’elle ne génère pas. Ainsi, elle n’est pas :

  • la panacée à tous les problèmes de l’industrie touristique en région;
  • un substitut à une offre touristique de piètre qualité;
  • un moyen facile de promouvoir une région;
  • un projet rapide et peu onéreux à développer.

Selon Tourism Queensland, la route touristique thématique exige un engagement des partenaires et bien qu’elle permette de représenter un grand nombre de produits, une seule mauvaise expérience peut nuire à la réputation de l’ensemble des composantes de la route. Après la démystification de la route touristique et une énumération des erreurs à éviter, le guide propose une marche à suivre, étape par étape, et indique les organismes à contacter pour chacune. En prenant les rênes, Tourism Queensland favorise un développement cohérent et de qualité de ses routes touristiques.

Une commercialisation efficace passe par la technologie

Le recours à une technologie efficace pour la mise en marché du parcours s’inscrit de plus en plus comme un facteur de succès. Le visiteur bien outillé – il est en croissance – recherche l’autonomie et apprécie les moyens qu’on lui propose pour y arriver. Minimalement, un site Web possédant une cartographie dynamique et donnant la possibilité d’imprimer la carte s’impose. Le téléchargement d’un guide audio en format MP3 est devenu courant. Mais ce sont maintenant les possibilités qu’offre la technologie mobile qui rendront son utilisation indispensable. Plusieurs destinations ont développé des applications ou créé un site Web mobile permettant à l’utilisateur de visualiser le circuit à même son téléphone intelligent ou son GPS, de localiser les commerces grâce à la réalité augmentée ou encore d’accéder à une mine de renseignements simplement en numérisant un code-barres 2D (Flashcode).

Pour plus d’information sur ces outils technologiques, lire aussi:

Le Web mobile, choisir sa présence et sa stratégie marketing

GPS et tourisme: Suivez la direction!

La réalité augmentée au service de l’expérience client

La démocratisation des audioguides: l’ère du numérique

Les «mutations génétiques» du code-barres traditionnel ouvrent des horizons au tourisme

Des exemples éloquents

La Route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes propose des itinéraires reliant de nombreux attraits de la région ayant le vin comme fil conducteur. Le site Internet, clair et simple, est muni d’une carte dynamique situant les attraits selon l’itinéraire choisi. Il permet d’organiser un carnet de route personnalisé. On peut aussi louer un guide GPS-multimédia dans les offices de tourisme. Son utilisateur peut suivre un des itinéraires de façon autonome, être alerté lorsqu’il approche d’un site d’intérêt et visualiser les restaurants à proximité. Il peut également organiser lui-même son parcours en choisissant les catégories de points d’intérêt. Personnalisé et à découvrir de façon autonome grâce à la technologie, ce produit touristique est bien de son temps!

Circuits_touristiques_image1

Source: Bordeaux-graves-sauternes.com

Toujours en France, Tarn Tourisme propose une application gratuite pour iPhone; elle présente sept circuits touristiques permettant de découvrir la région en voiture. Grâce à une carte géographique identifiant les attraits ou encore une liste d’étapes affichées sur son téléphone cellulaire, le voyageur parcourt le circuit et s’informe à l’aide des vidéos, des commentaires audio et des photos que lui procure l’application. Certaines étapes des parcours proposent un quiz familial. Voilà un excellent moyen de motiver les enfants lors des visites, puisque les équipes les mieux classées de la semaine gagnent des prix! Pour plus de détails, Tarn Tourism a créé une vidéo qui présente l’application mobile.

Circuits_touristiques_image2

Source : Tourisme-tarn.com

L’union fait la force

Afin d’améliorer et d’harmoniser la promotion touristique de leurs régions, cinq provinces wallonnes, en Belgique, ont mis sur pied diverses initiatives, dont Tourisme GPS: plus de 170 circuits GPS multimédias téléchargeables à partir du site Web. Le visiteur y sélectionne ses préférences, comme son moyen de déplacement, la zone géographique ou la ville de départ. Il peut aussi procéder par mot-clé ou encore choisir parmi les circuits coup de cœur.

Circuits_touristiques_image3

Source: Tourismegps.be

Facteurs de succès

Pour bien cerner les éléments-clés à considérer dans le développement d’un circuit ou d’une route touristique, voici quelques facteurs de succès tirés, notamment, de diverses études sur le sujet (voir les sources à la fin de l’analyse). Lors de l’élaboration d’un tel itinéraire, il faut:

  • un fil conducteur, une ressource de qualité existante en trame de fond;
  • une bonne connaissance de la clientèle cible;
  • une concertation entre les intervenants concernés;
  • une vision claire et partagée par tous les intervenants quant à l’image à projeter;
  • un nombre suffisant d’entreprises ou d’attraits;
  • des produits touristiques de qualité;
  • un niveau de qualité sensiblement égal d’une prestation à l’autre;
  • des contrôles de qualité ;
  • une grille horaire commune;
  • une signalisation efficace;
  • des services et des infrastructures touristiques complémentaires (toilettes, information touristique sur la région, sur l’hébergement, la restauration, etc.);
  • une ressource dédiée qui encadre les entreprises membres;
  • un relationniste de presse;
  • des outils promotionnels de qualité ayant un visuel attrayant;
  • l’utilisation judicieuse des technologies.

Au Québec

Tourisme Québec répertorie quelque 46 routes et circuits thématiques. L’Association de l’agrotourisme et du tourisme gourmand (autrefois Fédération des Agricotours du Québec) en propose une quarantaine sur son site sous le nom «Routes et Circuits gourmands du Québec». On observe aussi un grand nombre d’initiatives locales qui dynamisent l’offre touristique québécoise.

Ce type d’expérience semble particulièrement plaire aux clientèles non québécoises. En effet, les statistiques de fréquentation du site Bonjour Québec.com révèlent une propension plus élevée des marchés hors Québec pour ce type de produit. Environ le tiers de la fréquentation du site en général est attribuable à des internautes hors Québec, alors que cette proportion grimpe à près de 60% lorsqu’il est question de routes et de circuits touristiques.

L’initiative de Tourism Queensland est plutôt inspirante pour le Québec. Une stratégie globale et structurée pourrait, par exemple, suggérer une marche à suivre pour les intervenants dans le développement d’un circuit ou d’une route touristique. Elle pourrait aussi consister à regrouper les thèmes d’une destination sous des pôles uniques, permettant ainsi une commercialisation plus efficace sur les marchés internationaux. Technos, stratégies communes, circuits uniques, laissez-vous inspirer!

Sources:

– Berki, Mònika et Janos Csapò. «Existing and future tourism potential and the geographical basis of thematic routes in south TransDanubia, Hungaria», University of Pécs, Faculty of Sciences, Institute of Geography, Department of Tourism, 2007.

– Lourens, Marlien. «Route tourisme: a roadmap for successful destinations and Local economic development», Development Southern Africa, vol. 24, no 3, septembre 2007.

– Rob Tonge & Associates, Queensland Heritage Trails Network, Queensland Government et Tourism Queensland. «Developing & Marketing Tourism Drive Routes», juin 2004.

– Rogerson, Christian. «Tourism Routes as Vehicules for Local Economic Development in South Africa : The Example of the Magaliesberg Meander», Springer Science and Business Media B.V., 2007.

– Zins Beauchesne et associés. «Agrotourisme: Diagnostic sectoriel/plan de développement et commercialisation – Rapport d’analyse de la situation et diagnostic sectoriel», juin 2006.

Sites Internet :

Route des vins de Bordeaux en Graves et Sauternes

Terroir et Saveurs.com

Tourisme GPS

Tourisme Québec

Tourisme Tarn

 
  • Sandra Pinzon

    Bravo et félicitations pour votre 1000e analyse!!
    Je nous en souhaite des milliers d’autres!

  • Sylvie Rivard

    Très bonne analyse et excellent sujet. Félicitations!

    Sylvie Rivard
    Chargée de projet/Tatk-etik
    sylvier@takt-etik.com

  • J-B Minchelli

    Les inspirations sont devenues nombreuses de nos jours. Le nombre de lignes de téléphones portables a dépassé le nombre de lignes de téléphones fixes en 2001 et n’a cessé de croitre jusqu’à plus de 5 milliards aujourd’hui. Dans quelques années, il sera en effet impensable de ne pas rejoindre les visiteurs sur leurs plateformes et de ne pas offrir de circuits patrimoniaux interactifs fonctionnant sur les appareils mobiles de dernière génération. Nous avons aidé plusieurs organisations, qui ont testé la viabilité de ces nouveaux outils et qui pour certains ont été développé à partir des usages réels. inSitu Solutions (www.kanvasys.net), qui est une solution numérique interactive et innovante conçue pour diffuser du contenu contextuel au grand public par l’entremise d’interfaces Web, de bornes interactives et d’appareils mobiles (GPS, cellulaires, téléphones intelligents, etc.), a vu le jour sur ce constat. Certains spécialistes estiment à plus de 1 milliard le nombre de personnes qui utiliseront des services localisés (via GPS) sur leurs téléphones! Un taux d’adoption qui a de quoi laisser rêveur…

  • Stéphane Roy

    Bonjour,
    Je lis régulièrement vos analyses et ce sujet m’intéresse énormément. En ce moment, je suis à l’élaboration d’un site internet sur les produits gourmands du Québec à l’aide du GPS. Si vous avez quelques minutes, jetez un oeil sur le site en version bêta:
    http://gpstour.ca
    Il me reste encore beaucoup de travail à faire pour qu’il soit complet. J’aimerais que l’utilisateur puisse créer lui même son circuit gourmand.

    Si vous avez des commentaires, n’hésitez pas à m’écrire

    Stéphane Roy

  • Marie-France Fusey

    Bonjour,

    Merci pour cette 1000e analyse. Les expériences étrangères citées dans cet article sont très intéressantes. Je tiens également à souligner qu’au Québec, les routes touristiques sont également en plein essor, notamment celles qui sont balisées par des panneaux bleus de signalisation. Pour plus d’information, veuillez consulter bonjourquebec.com : http://www.bonjourquebec.com/qc-fr/routescircuits.html. Vous y retrouverez les 13 routes déjà signalisées auxquelles se sont ajoutées deux (2) autres routes en 2010, soit le Chemin du Terroir dans les Laurentides et la Route du Richelieu en Montérégie. Ces routes couvrent plus de 3 500 km et sillonnent 11 régions touristiques. Elles ont été reconnues en vertu du Programme de signalisation des routes et des circuits touristiques qui a été mis en place depuis 1999. Ce programme est géré conjointement par le ministère du Tourisme et le ministère des Transports en collaboration avec ATR associées du Québec. Il peut être consulté à l’adresse suivante : http://www.tourisme.gouv.qc.ca/publications/media/document/programmes/routes.pdf.

Consultez notre Netiquette