Retour

Retour
Analyses - 6 février 2013

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

février 2013

Recherche

L
Produits et activités,

Dans une géocache près de chez vous

Le géocaching est une avenue originale pour faire découvrir un territoire et de plus en plus de régions s’y prennent au jeu. Avec l’essor des appareils mobiles intelligents, cette activité devient soudainement très accessible. Si vous cherchez une façon d’innover en matière d’offre touristique avec un budget restreint, le géocaching, dont le potentiel en encore très peu exploité, pourrait bien vous intéresser, ainsi que votre clientèle.

L’activité consiste à trouver une cache, c’est-à-dire une boîte où l’on retrouve quelques objets et un carnet pour y noter qui l’a trouvée et à quelle date, à l’aide du géopositionnement par satellite. Pour une définition détaillée, référez-vous à l’association Géocaching Québec ou visionnez cette vidéo :

 

Le géocaching, beaucoup plus accessible qu’avant

Il y a près de deux millions de caches actives dans le monde et plus de cinq millions de géocacheurs. Jusqu’à récemment réservée aux individus détenant un GPS, l’activité est maintenant possible pour quiconque possède un appareil mobile intelligent et un accès Internet. L’application, suffisamment sophistiquée pour qu’un tutoriel soit requis, permet d’accéder à toute la base de données et d’être guidé durant la chasse aux caches. De plus, elle favorise le partage avec la communauté des géocacheurs ainsi que sur les réseaux sociaux!

ML_geocaching_image1

Source: Geocaching.com

Les façons de jouer et de se déplacer sont multiples, de même que les types de caches et les niveaux de complexité. Certains adeptes parcourent le monde pour relever des défis particuliers. Il existe même des caches sous-marines! À une échelle plus modeste, il est toujours possible de partir dans une chasse au trésor facile d’accès, près d’où l’on se trouve, que ce soit la ville ou la campagne.

Le géocaching s’adresse autant aux explorateurs chevronnés qu’aux néophytes, aux urbains et aux amateurs de plein air, aux familles, aux couples, aux groupes scolaires ou corporatifs. Il peut aussi constituer une activité de team building intéressante.

Des destinations qui progressent boussole en main

Comme le mentionnent Blandine Giambiasi et Véronique Seel dans la revue Espaces d’août 2012, les acteurs touristiques réagissent de trois façons différentes:

  • ils l’ignorent ou subissent le phénomène;
  • ils l’intègrent dans leur offre et diffusent l’information;
  • ils s’approprient le concept et le mettent au cœur de leur positionnement.

Le géocaching ne génère pas de revenus directs, ce qui peut être un motif pour ne pas s‘y intéresser. Toutefois, il ne nécessite pas non plus d’investissements en infrastructure –sinon que de petites sommes pour l’entretien des caches. Les destinations qui décident d’investir dans cette activité sont susceptibles de mieux desservir les clientèles traditionnelles, particulièrement les familles, de faire découvrir leur territoire de façon originale et d’attirer des voyageurs qui ne seraient autrement pas venus. L’association internationale peut même vous assister dans l’élaboration d’un «géotour»!

Haute-Bretagne

Le comité départemental de Haute-Bretagne Ille-et-Vilaine a réellement misé sur le géocaching pour animer sa destination en créant un site Web et en offrant le prêt ou la location de GPS et l’ajout d’objets spéciaux dans les caches. Caroline Pionnier explique dans la revue Espaces: «le but (…) est de réorganiser les flux touristiques toute l’année et de faire des habitants de véritables ambassadeurs de la destination». Lancée en 2009, ce n’est qu’en 2011 qu’une stratégie de communication s’est rattachée à l’activité. Le slogan «Les aventures dont vous êtes le héros» se décline par le biais de divers outils promotionnels et le comité fait également appel aux codes QR, à Facebook et à Twitter. Plusieurs gîtes touristiques sont maintenant partenaires, ou plutôt ambassadeurs du géocaching dans la région.

Perthshire

La région de Perthshire est la capitale écossaise du géocaching, avec plus de 1000 caches. En 2010, l’événement «The Mega Scotland Geocaching Event» a attiré plus de 1500 adeptes et a entraîné des revenus d’environ 300 000 euros pour la communauté locale. Le Perth & Kinross Countryside Trust offre aux entreprises touristiques des ateliers de développement de forfaits géocaching.

Aisne

Toujours dans la revue Espaces, Mathieu Baudoux partage l’expérience du département de l’Aisne dans la région de la Picardie au nord de la France. La prémisse de départ est de «…laisser des occasions aux internautes de partager, de s’exprimer, voire de contribuer à l’offre touristique…» dans cette ère du Web 2.0. C’est dans cet esprit que les acteurs de l’Aisne ont investi dans le géocaching et ont profité de la notoriété de l’activité. Les emplacements des caches visent à valoriser des circuits de randonnée; les coordonnées du «trésor» sont dévoilées au fur et à mesure du parcours. M. Baudoux qualifie la démarche de «gratifiante, facilement mesurable et peu coûteuse».

North Wales Borderlands

L’organisme responsable de la promotion de cette destination a installé dix caches sur les lieux des attractions touristiques populaires. Les participants qui trouvent toutes les caches ont la chance de gagner un week-end d’escapade. Une campagne numérique met en valeur cette offre et inclut cette sympathique vidéo:

Au Québec

Tourisme Mauricie a fait l’exercice d’identifier les géocaches les plus intéressantes sur son territoire et les partage par le biais de son blogue. De son côté, la station de ski Stoneham dans la région de Québec dédie une page de son site Web au géocaching disponible dans les environs.

Depuis avril 2012, un rallye permet de découvrir le Vieux-Québec autrement, à l’aide d’un GPS. L’activité inspirée du géocaching offrait un circuit spécial pour le temps des Fêtes 2012-2013, et propose aussi des forfaits corporatifs et scolaires.

Il y a assurément des caches dans votre région. Les connaissez-vous? Les mettez-vous en valeur?

 

Sources:

- Giambiasi, Blandine et Seel, Véronique. «Le jeu est une affaire sérieuse». Espaces, juillet-août, 2012.

- Baudoux, Mathieu. «Le geocaching, levier de développement de la randonnée dans l’Aisne», Espaces, juillet-août, 2012.

- Pionnier, Caroline. «Le geocaching, support de découverte de la Haute-Bretagne», Espaces, juillet-août 2012.

Sites Web:

- Geocaching

- Association Géocaching Québec

  • Marie-Dominic Labelle

    Oui, depuis 2008 nous avons développé plus de 20 géorallyes tant pour le scolaire que pour les familles , le grand public et le tourisme . Présentement nous offrons Géorallye traditions hivernales et Carnaval. Cet été nous offrirons le nouveau Géorallye Vieux-Québec patrimoine mondial UNESCO , en août le Géorallye Archéo…Nous en avons réalisés pour Val-Jalbert , Kamouraska , Montmagny et l’Université Laval sur l’art public. http://www.civuquebec.ca

  • Jessica Brousseau

    Sur le territoire de la MRC de Pierre-De Saurel (région de Sorel-Tracy), il y a une multitude de caches accessibles des amateurs de geocaching, gérées par des gens du circuit.

    La MRC et l’Office du tourisme ont de plus créé un géorallye automobile qui compte une douzaine de caches réparties sur 7 municipalités, afin de faire découvrir le patrimoine rural. Le dévoilement de «La Route des Épouvantails» est prévu pour ce printemps!On espère que ce sera un produit apprécié autant par les visiteurs de passage que par les résidents de la région!

  • Chambre De Commerce Sainte-Adèle

    À Sainte-Adèle, il y a le Le parc de la rivière Doncaster (http://parcdoncaster.com/) qui offre cette belle activité de plein-air.

  • Eric Levesque

    Étant membre depuis 2011 sous le nom de « Minou et chaton », je dois dire que ce passe-temps est idéal. Sans frais, sans obligation. Il permet à moi et ma famille de sortir dehors et d’explorer les environs. Je suis de Longueuil et dans une circonférence de 20km j’ai trouvé tout près de 600 caches. Quoi de mieux pour meublé des soirées déprimantes, des après-midi de sans sous et simplement pour découvrir notre beau Québec. L’été c’est très simple… une paire de sandale et des bermudas et hop à l’aventure… l’hiver, de bonnes bottes et une dose de courage et hop tout le monde dehors. Mon fils de 5 ans en est accro. Ma conjointe le devient malgré elle… Il n’est pas nécessaire d’être en pleine forme pour ce loisir, car plusieurs caches ce font très bien à l’auto. Alors amusez-vous… sortez dehors… et pour un petit 30$ supplémentaire à la gratuité, vous pouvez vous offrir des cache exclusives. … Alors que faire en fin de semaine… bien simple je prends mon « Galaxy II » et hop dehors!

  • Paul M. LeBoutillier

    J’ose espèrer que tous les intervenants touristiques et acteurs sociaux économiques des régions y puisserons une autre belle opportunitée afin d’offrir leurs produits activitées et par le fait même intéresser les clients présents et futurs….

  • Marnier

    Une déclinaison du geocaching en Limousin avec une histoire, du jeu dans le jeu, des personnages. Bref, un univers complet qui se décline saison par saison.
    http://www.terra-aventura.fr