Retour

Retour
Compte-rendu de conférence - 22 juillet 2013

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

juillet 2013

Recherche

L
Imprimer e-tourisme et technologies, Marketing,

L’évolution des blogues de voyage

Au cours des dernières années, l'industrie touristique a accordé une place de plus en plus importante aux blogueurs. Passionnés, créatifs et engagés auprès de leurs communautés de lecteurs, ces influenceurs s'établissent comme étant une source d'inspiration et d'informations notable pour les individus, causant ainsi une révolution dans le monde médiatique du voyage.

«Les blogueurs représentent actuellement la force la plus influente en tourisme.» Voilà ce que déclarait Bruce Poon Tip, de G Adventures, à la dernière édition nord-américaine du Travel Blog Exchange (TBEX), qui rassemblait à Toronto près de 1 000 blogueurs de voyage et 120 organisations touristiques.

On assiste présentement à un moment historique dans l’évolution du blogue de voyage. Autrefois, il s’agissait uniquement d’une activité non rémunérée — pouvant parfois offrir un revenu à quelques chanceux. Aujourd’hui, c’est une vraie profession pour un bon nombre de personnes, qui procure des avantages connexes très intéressants (voyages et expériences touristiques toutes dépenses payées) ainsi qu’un potentiel de retombées à ceux détenant l’esprit entrepreneurial. La montée en popularité de ces plateformes a donné lieu à une transformation de cet art du récit, qui rejoint davantage celui du marketing.

De zéro à héros

Avec l’avènement des médias sociaux et la propagation du storytelling en marketing numérique, le rôle des blogueurs au sein de l’industrie touristique se voit valorisé comme jamais auparavant. Les destinations et les marques font de plus en plus appel à ces créateurs de contenu, et les formes de partenariats se diversifient. De ce fait, G Adventures, House Trip et plus récemment Expedia ont embauché une équipe de «blogueurs résidents», annonçant l’ère des fusions entre les entreprises et les personnalités globe-trotteuses du Web.

Dorénavant, les organisations se tournent vers eux non seulement pour la promotion de leur destination ou de leur marque, mais également pour toutes sortes d’autres collaborations. Les sources de revenus se multiplient pour ces blogueurs devenus consultants, gestionnaires de communautés, auteurs autoédités ou guides touristiques spécialisés (voir l’illustration 1).

 MLV_Evolution_blogues_de_voyages_illust_1

Source: The planet D

La force des blogueurs, ce n’est pas seulement la qualité de leurs contenus, mais aussi leur influence auprès d’une clientèle et leur habileté à bâtir une communauté (voir l’illustration 2). Les destinations misent sur ce phénomène et identifient les passions partagées qui s’accordent avec leur offre touristique afin de créer des campagnes visant à rejoindre ces créneaux.

MLV_Evolution_blogues_de_voyages_illust_2

Source: Think Social Media

Quelques tendances et bonnes pratiques

Les aventures où les lecteurs décident

Qu’arrive-t-il lorsqu’une destination applique le concept du crowdsourcing à une campagne en collaboration avec des blogueurs? La Colombie-Britannique et l’État de Nouvelle-Galles du Sud (NSW), en Australie, ont tenté le coup, donnant ainsi aux lecteurs l’occasion de tracer le destin des voyageurs. Faisant appel à la communauté Facebook pour des suggestions, NSW Unmapped a été le premier voyage médiatique organisé pour des blogueurs, dont l’itinéraire dépendait entièrement de la participation de la foule. Une série de vidéos sur YouTube rapporte l’expérience des six participants. Dans l’initiative Explore BC-A Fan-Powered Adventure, deux équipes d’aventuriers ont parcouru la province de l’ouest pendant un mois, participant à des activités choisies par leurs fans et rencontrant ceux-ci sur leur chemin.  

MLV_Evolution_blogues_de_voyages_image1

Source: Think Social Media

Un blogue pour chaque niche

L’évolution de la blogosphère mène vers une diversité des niches qui s’accentue de plus en plus. Ce phénomène va de pair avec la transformation des touristes contemporains, qu’on a tendance à classifier en tribus, selon leurs profils distincts. La segmentation des blogues en fonction d’une passion ou d’un type de tourisme (d’aventure et de plein air, culturel et patrimonial, en famille, etc.) demeure peut-être la plus répandue, mais d’autres formes se popularisent. Il existe en effet des blogues destinés à ceux qui veulent connaître les astuces pour accumuler des points de fidélité efficacement, afin de maximiser leurs récompenses, et d’autres pour les amateurs du transport ferroviaire. La dimension socioculturelle s’avère également pertinente pour une communication adaptée aux préférences et aux mœurs de certains groupes. Par exemple, le site BrownGirlsFly rapporte les récits de voyage de deux sœurs afro-américaines et inclut des thématiques s’adressant plus particulièrement à la communauté de couleur.

MLV_Evolution_blogues_de_voyages_image2 

Source: Trains on the brain

L’invasion des plateformes visuelles

Lors de la conférence, les contenus vidéo ont été identifiés comme le nouveau territoire à conquérir par ceux qui désirent tirer profit de l’essor de ce média dans les sphères sociales numériques (lire aussi: La montée en popularité de la vidéo). Bien qu’ils soient moins nombreux, les vlogs (vidéoblogues) représentent néanmoins une force émergente. À surveiller: Tripfilms, une chaîne spécialisée mais aussi une plateforme sociale collaborative qui permet aux cinéastes de partager leurs créations.

MLV_Evolution_blogues_de_voyages_image3

Source: Tripfilms

Pinterest et Instagram sont devenus les nouveaux terrains de jeu des blogueurs de voyage, qui explorent leurs usages avec beaucoup de curiosité et de créativité (lire aussi: Utilisation de Pinterest comme outil marketing en tourisme et Instagram: un allié mobile pour l’industrie touristique). C’est ainsi que le duo qui tient le blogue Beers and Beans a trouvé son inspiration dans les Twitter chats et a inventé Pin-Up Live, la première conversation en temps réel ayant lieu sur Pinterest autour du voyage. Chaque mercredi, les intéressés peuvent consulter le tableau conçu à cette fin afin d’échanger au sujet d’une destination ou d’un thème choisi.

MLV_Evolution_blogues_de_voyages_image4

Source: Beers and Beans sur Pinterest

Alors que les médias traditionnels détenaient autrefois l’exclusivité de la création de contenus promotionnels ou éditoriaux d’une destination ou entreprise touristique, ils doivent maintenant partager la scène avec les nouvelles vedettes du voyage. Ils se voient également obligés d’adopter les moyens et techniques utilisés par les «nomades numériques» afin d’ajuster leur métier aux temps changeants. En revanche, au fur et à mesure de leur professionnalisation et de leur commercialisation, les blogues se rapprochent des médias plus traditionnels. La démarcation entre les deux s’atténuant de plus en plus, on prédit que le futur entraînera la fusion complète de ces médias autrefois bien distincts.

Source(s)

− Bakker, William. «Lessons Learned: Working with Bloggers & Destinations», slideshare.net, 3 juin 2013.

− Bakker, William. «Strategies for Travel Brands: How to Succeed with Digital Storytelling, Viral Content & Social Media», slideshare.net, 3 juin 2013.

− Corbeil, Debra. «The Evolution of Travel Blogging TBEX 2013 Keynote», slideshare.net, 3 juin 2013.

 
  • Julien de travel VOX

    Merci pour ce bon panorama et ces excellents exemples anglo-saxons ! La communauté de blogueurs francophones se professionalise petit à petit et ne manque vraiment pas de créativité et de talents. Les mentalités des professionnels du tourisme (CRT, hôteliers, offices de tourisme) sont aussi en train d’évoluer. Bref, un nouvel écosystème est également en train de naître sur le web francophone ! A nous blogueurs de saisir notre chance et de proposer une vraie valeur ajoutée !

  • Marie-Ange

    Navrée de vous contredire mais, sauf erreur de ma part, le tout premier blogtrip a été organisé par l’office de tourisme de la Catalogne et de Barcelone, en décembre 2009, rassemblant 10 blogueurs de différents pays. J’en faisais partie, représentant la France. Ce fut une opération extrêmement sympathique et fructueuse pour l’OT de Catalogne qui se montrait alors précurseur avec moins de budget sans doute qu’un OT puissant comme celui de NSW, et depuis les réseaux sociaux ont pris de l’ampleur pour relayer ces messages.

    Les OT sont depuis tombés littéralement amoureux des blogueurs voyages. Reste à bien comprendre – pour les blogueurs – quelles sont les attentes des OT, et – pour les OT – quels sont les besoins des blogueurs. Parce qu’au final il s’agit tout de même de relations commerciales, et donc par extension de séduire un lectorat (potentiellement voyageur) de plus en plus exigeant et de moins en moins naïf.

    • May-Lisa Vézina

      Bonjour Marie-Ange,

      Merci pour vos commentaires. D’après la présentation de William Bakker, le blogtrip en Nouvelle-Galles du Sud était une première au niveau de l’aspect crowdsourcing. Bien que la pratique des tours pour blogueurs existait déjà depuis quelques temps, l’intiative de NSW Unmapped introduisait une nouveauté: aucun itinéraire prévu en avance, tout est décidé par les internautes qui participent sur les médias sociaux.

  • Lyne Boisvert

    Article très intéressant. C’est vrai que dans la francophonie, surtout au Québec, il n’y a que très peu de blogueurs qui se font payer pour découvrir et parler des endroits qu’ils visitent… en français, svp! Espérons que l’évolution dont parle Julien soit rapide, car les gens intéressés risquent de s’essouffler…

    • May-Lisa Vézina

      Merci Lyne pour vos commentaires! Le Québec détient une communauté de blogueurs et blogueuses de voyages très dynamique. Plusieurs d’entre eux/elles étaient d’ailleurs présents à la conférence TBEX à Toronto. Je ne doute qu’ils s’inspirent des succès (commerciaux) de leurs homologues anglophones pour augmenter leur rayonnement. Si vous aimeriez découvrir quelques blogues voyage d’ici, cette liste d’auteurs franco-canadiens vient d’être publiée: À vos favoris! Palmarès des blogues voyage franco-canadiens.

  • Karminhaka

    Et l’utilisation de « blogues », au lieu de « blogs » témoigne d’une volonté de franciser le mot ?

    • May-Lisa Vézina

      Bonjour Karminhaka,

      Merci de nous lire! Oui, exactement. Le terme blogue, la forme francisée de blog, est à privilégier selon l’Office québécois de la langue française.

  • Piotr

    Article intéressant. En France, on est également en pleine évolution.

    « on prédit que le futur entraînera la fusion complète de ces médias autrefois bien distincts. »

    Je ne pense pas… être blogueur signifie avoir un ton et une approche personnelle. Si c’est pour publier des articles du Lonely Planet sur son site sans approche personnelle, je ne vois pas l’intérêt, on risque d’y perdre son âme et sa communauté.

    • May-Lisa Vézina

      Merci Piotr pour vos commentaires! Vous avez raison, ce sont le ton et l’approche personnelle qui forment la qualité distinctive des blogueurs de voyages. Grâce à leur voix authentique et la relation qu’ils entretiennent avec leurs communautés, ils sont devenus des acteurs importants de l’écosystème touristique. J’ai repris en conclusion les propos des présentateurs de la conférence TBEX, qui illustre justement à quelle point la tendance observée ici ouvre bien des débats!

  • Pascal de LeGoûtduVoyage

    J’ai plusieurs blogs et il est évident que le blog de voyage est celui qui est le plus sollicité par les annonceurs.

    J’ai des blogs sur d’autres thèmes avec autant de visibilité mais je ne suis pratiquement pas contacté.

  • Mamanglobetrotteuse.com

    Contenu qui est très intéressant. Reste à suivre l’évolution de cette tendance au Québec. J’étais justement avec une blogueuse française aujourd’hui et je comprends que la sollicitation est plus forte pour les blogueurs là-bas..On se disait toutefois que notre lectorat a bien soif de conseils et d’histoires…un bel avenir pour les passionnés, j’en suis persuadée.

    • May-Lisa Vézina

      Merci pour votre commentaire. Il sera en effet intéressant de suivre cette tendance au Québec, comme en France. Et qui sait, peut-être un jour il y aura une conférence internationale pour les blogueurs de voyages francophones…?

  • Jordane de MonBonPote

    Etant moi même blogueur, j’ai un blog généraliste sur le développement personnel et le voyage, et il est évident que toutes mes anecdotes, mes réflexions et les récits de mes voyages intéressent largement les annonceurs alors que certains lecteurs préfèrent mes articles sur mes réflexions plutôt que les récits. Comme quoi…

    Après est-ce que tu ne penses pas que cette tendance risque de s’essouffler ?

    • May-Lisa Vézina

      Merci Jordane pour vos commentaires. Je ne crois pas que la tendance s’essoufflera bientôt. À mon avis, les voyageurs continueront à trouver leur inspiration à travers les diverses plateformes numériques et sociales et cherchent de plus en plus des contenus en lien avec leurs intérêts et passions. Ils veulent aussi pouvoir se référer à des sources d’information fiables et authentiques, un besoin auquel les blogueurs répondent très bien. D’autre part, l’adoption du marketing de contenu en tourisme se répand davantage et devrait, en conséquence, engendrer une multiplication de partenariats entre les marques et les blogueurs de voyages.

  • Anthony

    Une bonne nouvelle pour tous ceux qui comme moi parcourent le globe pour simplement partager leur passion du voyage !