Retour

Retour
Analyse - 6 août 2014

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

août 2014

Recherche

L
Imprimer e-tourisme et technologies, Marketing,

L’art du référencement naturel

Pour s’assurer d’une bonne visibilité sur le Web et donc sur les moteurs de recherche, il importe de produire du contenu de grande qualité que l’internaute voudra lire et partager.

Une approche sémantique de la recherche

En septembre 2013, Google annonçait un changement dans le fonctionnement de son moteur de recherche afin d’améliorer la pertinence de ses résultats, notamment lorsque la requête est formulée en langage naturel (conversational search). Colibri (Hummingbird) venait de naître, et avec lui, une approche plus sémantique de la recherche. Contrairement à Panda et Pingouin, ce nouvel algorithme ne vise pas à écarter les sites de mauvaise qualité. Il permet plutôt d’aller au-delà des mots clés pour mieux comprendre l’intention réelle des utilisateurs. Les résultats sont basés sur la façon dont les humains se parlent et interagissent. Par exemple, une requête du type «Quel est l’endroit le plus proche pour acheter un iPhone 5S?» pouvait donner une page de résultats contenant à la fois «acheter» et «iPhone 5S», sans tenir vraiment compte de la signification du mot «endroit», donc sans géolocalisation des résultats. Colibri traite la requête dans son ensemble plutôt que chaque mot de manière isolée.

Des trucs pour adapter son contenu à ce nouvel algorithme

Pour rester en haut du classement, Google exige un contenu de qualité supérieure, qui informe et offre des données pertinentes

Cette approche plus sémantique du Web se répercutera sur les techniques de référencement. Pour rester en haut du classement, Google exige un contenu de qualité supérieure, qui informe et offre des données pertinentes. Voici quelques astuces pour tirer le meilleur de Colibri.

  • Adaptez vos mots clés pour les requêtes formulées en langage naturel. Comme Google interprète dorénavant le langage courant qui est constitué de longues questions qui débutent souvent par «pourquoi», «comment», «qui» ou «quel est», «où puis-je trouver», «où est le plus proche», etc., vous devrez prévoir toutes celles que pourrait utiliser un internaute pour chercher de l’information sur vos produits et services, en tenant compte bien sûr de votre localisation. Vous devrez aussi fournir les réponses dans votre contenu.
  • Ne négligez pas les synonymes et les termes similaires pour élargir votre «assiette» sémantique. Déclinez les mots clés référents, soit ceux qu’utilise votre clientèle Web pour atteindre les pages de votre site. Vous les trouverez dans les outils pour les webmasters de Google sous les onglets «Trafic de recherche» et «Requêtes de recherche» ainsi que dans Google Analytics (Acquisition — Mots clés — Résultats naturels). D’ailleurs, les outils de Google offrent toutes sortes de statistiques très pointues permettant d’affiner votre contenu et de mieux référencer vos différentes pages.
  • Servez-vous des suggestions de Google qui apparaissent à mesure que vous saisissez votre question dans la barre de recherche. Les requêtes obtenues par la saisie semi-automatique reflètent les activités des internautes et le contenu des pages Web indexées par Google en fonction des tendances de recherche actuelles. N’hésitez donc pas à renouveler cette opération dans le temps.
  • Travaillez votre longue traîne. Il s’agit des combinaisons de mots clés qui attireront peu de visiteurs sur votre site, mais qui correspondent à des demandes très précises, et donc à des internautes plus «qualifiés».
  • Variez le contenu de vos pages pour attirer les internautes. Infographies, articles, vidéos, graphiques, diaporamas, etc., vous permettront toujours de gagner en visibilité. Favorisez l’engagement social de manière à ce que Google considère votre site comme une source active et fiable.
  • Ajoutez du nouveau contenu régulièrement. La «fraîcheur» du contenu est aussi importante que sa qualité. Un contenu périmé est une indication que le site est inactif.
  • Pratiquez le storytelling, car il favorise le trafic et les partages sur les réseaux sociaux tout en améliorant l’engagement des utilisateurs.
  • Ciblez votre contenu géographiquement. Avec l’utilisation croissante du mobile, plusieurs recherches sont géolocalisées: 20% des requêtes sur Google sont liées à un lieu géographique, et 56% des internautes mobiles effectuent des recherches locales.
  • Ajoutez des liens externes. Les moteurs de recherche calculent votre classement en fonction du nombre et de la notoriété des sites qui parlent de vous. Recherchez des forums ou des blogues reliés à votre activité, commentez des articles en indiquant votre site Web. Chaque page commentée représente autant de liens vers votre site.

L’impact des médias sociaux

le moteur de recherche se concentre davantage sur les signaux sociaux: liens, commentaires, followers, partages, citations d’influenceurs

Avec ce changement d’algorithme, le moteur de recherche se concentre davantage sur les signaux sociaux: liens, commentaires, followers, partages, citations d’influenceurs. Il utilise ces signaux comme indicateurs de la pertinence d’un site pour améliorer sa position dans le classement des résultats.

Le référencement naturel est également influencé par l’authorship, ce nouvel outil qui permet à Google de vous «lier» à vos publications. Lorsque vous aurez lié votre page Google+, placé un bouton +1 et un lien vers votre site, Google pourra mesurer votre influence sur les réseaux sociaux au nombre de +1 et ainsi vous accorder une note de confiance. Grâce à l’authorship, vous pourrez améliorer votre taux de clic jusqu’à 150%, prédisent les experts. Il devient donc pertinent de prendre en considération ce réseau social lorsqu’on souhaite augmenter sa visibilité sur le moteur de recherche. D’ailleurs, selon Eric Schmidt, pdg de Google, le contenu rédigé par des profils Internet vérifiés sera mieux classé que celui produit par des auteurs anonymes. L’anonymat sur la toile pourra même être considéré comme un pourriel par le géant de la recherche.

L’amélioration du référencement naturel se compose de petits détails, qui peuvent faire toute la différence! Voyez-y dès maintenant!

Source(s)

− Dugnas, Nicolas. «Les tendances du référencement naturel pour 2014», tendances-seo.com, 5 janvier 2014.

− Gregorio, Homer. «5 Hottest Search Engine Optimization Trends To Watch Out This 2014 (Infographic)», business2community.com, 22 janvier 2014.

− Juhan, Virgile. «Google dévoile Hummingbird, une mise à jour majeure de son moteur», journaldunet.com, 27 septembre 2013.

− Kaushal, Navneet. «Top Search Marketing Trends of 2014», clickz.com, 2 janvier 2014.

− Le webAnalyste. «SEO Colibri – Google Hummingbird, le référencement web 3.0 pour augmenter un trafic sémantiquement qualifié», optimisation-conversion.com, 22 octobre 2013.

− Milestone Internet Marketing. «The Top Trends in Search for 2014», 4hoteliers.com, 24 janvier 2014.

− Nguessan, Noel. «Finalement que signifie Goole Hummingbird pour le référencement?», arobasenet.com, 11 octobre 2013.

− Soulier, Hortense. «The Future of Search: Search IS The Future», moz.com, 3 mars 2014.

 
  • WebProTourisme

    Bonjour,
    Je vous remercie pour cet article qui parle du référencement naturel et la meilleure façon d’être performant et visible sur internet.
    En effet, le contenu est une des étapes primordiales pour le positionnement sur les moteurs de recherche.
    Une question : l’authorship doit-il être indiqué en « Follow » ou en « NoFollow » ?
    Bonne continuation,

Consultez notre Netiquette