Retour

Retour
Analyse - 26 novembre 2015

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

novembre 2015

Recherche

L
Imprimer Produits et activités,

Ces voyageurs amateurs de routes touristiques

Les routes touristiques du Québec jouissent une belle notoriété. Les touristes qui les sillonnent dépensent davantage que les voyageurs d’agrément en général, pratiquent une variété d’activités et sont satisfaits de leur expérience. Qu'elles soit signalisées de façon officielle ou non, elles contribuent à mettre la destination en valeur.

Une vaste étude entreprise en 2012 par la Chaire de tourisme Transat pour le ministère du Tourisme et le ministère des Transports analysait le programme de signalisation des routes et circuits touristiques du Québec. Un des volets consistait en une enquête auprès de la clientèle afin de connaître le profil des utilisateurs des routes ainsi que leur comportement et leurs préférences. Ce sondage auprès de 3909 personnes, dont 2943 ayant parcouru une route touristique et étant en mesure de l’identifier, apporte des informations uniques sur la façon de vivre ce type d’expérience. 

L’échantillon est composé de personnes ayant fait une demande d’information touristique à l’un des points de service de Tourisme Québec (téléphone, bureau d’information touristique ou site Web). Comme il n’est ainsi pas entièrement représentatif de la population touristique totale, l’enquête ne permet pas d’établir un taux de pratique.

Surreprésentation des voyageurs français et d’outre-mer

Les répondants ayant fréquenté une route touristique sont principalement Québécois (66 %); 11 % proviennent de l’Ontario, 11 % de la France, 5 % des États-Unis et 7 % d’autres pays. Considérant la provenance globale des touristes au Québec, les Français et les voyageurs des pays autres que le Canada, la France et les États-Unis sont surreprésentés.

Des séjours bien remplis  

La majorité des répondants privilégient l’hébergement commercial, 50 % ayant séjourné dans un hôtel, une auberge ou un motel, 17 % dans un camping, 17 % dans un gîte et 9 % dans un chalet ou un condo loué. Les séjours de ces voyageurs sont plus longs (5,6 nuitées) que la moyenne des touristes d’agrément au Québec (3,4 nuitées). Parmi les répondants hors Québec, les visiteurs des routes touristiques ont passé 9,6 nuitées dans la province. En plus de ces circuits automobiles, ils apprécient la visite de parcs naturels ou la randonnée (59 %), les attractions de divertissement (43 %) ainsi que la visite de musées ou de zoos et les activités autochtones (37 %).

Plus dépensiers que la moyenne  

Ces touristes ayant fréquenté une route touristique lors d’un voyage au Québec ont rapporté des dépenses plus élevées que celles des voyageurs d’agrément

Ces touristes ayant fréquenté une route touristique lors d’un voyage au Québec ont rapporté des dépenses plus élevées que celles des voyageurs d’agrément en général (tableau 1). Ils attribuent en moyenne 52 % de leurs dépenses à la visite de la route, soit 594 $. routes_touristiques_depenses_ml

Forte notoriété des routes signalisées du Québec

Fait saillant de l’enquête : les trois quarts des répondants ont pu nommer spontanément au moins une route touristique signalisée. Les routes les plus connues sont, dans l’ordre, le Chemin du Roy, la Route des Vins, la Route des Navigateurs, la Route des Baleines et la Route du Fleuve (graphique 1). routes_touristiques_notoriete_ml

Ce qui motive à parcourir une route

Découvrir de beaux paysages est la première motivation pour tous les répondants et pour toutes les routes. La découverte d’une nouvelle région, les produits du terroir ainsi que la culture locale, l’artisanat et le patrimoine sont d’autres critères importants (graphique 2).

routes_touristiques_motivations_ml

Les favorites

Les routes les plus fréquentées sont le Chemin du Roy (par 17 % des répondants), la Route des Navigateurs (15 %) et la Route du Fleuve (11 %). Les trois quarts des Français et les autres touristes d’outre-mer ont visité au moins deux routes au cours de leur séjour au Québec.

Parcourir la route était la principale raison du séjour de 29 % des répondants. Certaines routes ont un pouvoir d’attraction plus élevé :

  • La Route des Vins (49 %)
  • La Route des Baleines (46 %)
  • La Route du Fleuve (36 %)
  • La Route des Montagnes (36 %)

Les routes ou circuits sont cependant parcourus entièrement par 42 % des répondants. On y consacre généralement une journée, mais 22 % des répondants y ont passé 2 jours; 17 % 3 ou 4 jours; 7 % de 4 à 6 jours; et 5 % plus de 6 jours.

Sources d’information

S’informer ou planifier un séjour incluant la visite d’une route ou d’un circuit touristique se fait presque autant par Internet (54 %) qu’à l’aide de brochures, de dépliants ou de guides de voyage (52 %). Les répondants se sont aussi tournés vers les offices de tourisme dans une proportion de 41 %, ce qui est plus élevé que pour une planification habituelle mais peut-être biaisé par la nature de l’échantillon. En plus du site Web du ministère du Tourisme, les utilisateurs de routes touristiques se sont servis des moteurs de recherche généraux (42 %) et des sites d’établissements d’hébergement (41 %). Les informations recherchées sont les cartes localisant la route, ses attraits et ses services (71 %), les activités, les événements et les commerces le long de la route (52 %) ou des établissements d’hébergement (45 %).

La satisfaction au rendez-vous 

Bonne nouvelle : l’aspect le plus motivant à visiter une route, soit la beauté des paysages, a été apprécié par 99 % des répondants.

Bonne nouvelle : l’aspect le plus motivant à visiter une route, soit la beauté des paysages, a été apprécié par 99 % des répondants. Sur les 13 aspects mesurés, 10 ont été jugés très ou assez satisfaisants par 90 % ou plus des répondants. La présence d’activités et d’animation, le nombre de haltes routières et la qualité du réseau routier ont été évalués plus sévèrement (graphique 3).

Routes_touristiques_satisfaction_ML

Offrir aux routes touristiques la place qu’elles méritent 

Les routes touristiques signalisées du Québec semblent présenter un grand intérêt pour la clientèle touristique, principalement celle qui vient d’outre-mer, et sont appréciées. Outre ces offres encadrées par le programme gouvernemental, de nombreux autres circuits apportent aussi une contribution indéniable à la notoriété du tourisme régional. Il s’agit d’une façon de parcourir les régions en profitant de ce qu’elles ont de mieux à offrir. Une nouvelle route s’est ajoutée récemment, la Route des Belles-Histoires dans les Laurentides et une autre devrait voir le jour au printemps 2016 : la Route des Monts Notre-Dame dans la région du Bas-Saint-Laurent. Le Réseau de veille en tourisme vous invite à parcourir l’ensemble de l’étude qui inclut, entre autres, un inventaire et une analyse comparative des routes touristiques du Québec, dans les autres provinces et à l’étranger, une analyse des besoins et des attentes de l’industrie, ainsi qu’un diagnostic global et des pistes d’amélioration.

 

Source de l’image à la une: quebecoriginal.com

 

 

Source(s)

Chaire de tourisme Transat. « Étude sur le Programme de signalisation des routes et des circuits touristiques du Québec – Volet 5 : Évaluation du niveau de connaissance et de satisfaction des routes touristiques du Québec par la clientèle touristique », étude réalisée pour le ministère du Tourisme et le ministère des Transports, mars 2013.

 

 

Consultez notre Netiquette