Retour

Retour
Analyse - 13 janvier 2016

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

janvier 2016

Recherche

L
Imprimer Produits et activités,

Routes touristiques et patrimoine linguistique et culturel

Une bonne façon de mettre en valeur ses particularités culturelles et linguistiques est d’organiser l’offre de manière harmonieuse et de la promouvoir par l’entremise de routes touristiques qui deviennent de véritables moteurs de développement. Voici des exemples inspirants pour de petites communautés.

La route touristique et ses facteurs de succès

Dans leur politique de signalisation des routes touristiques, le ministère du Tourisme et celui des Transports du Québec définissent une route touristique comme « un trajet à suivre le long d’un chemin pittoresque, axé sur une thématique distinctive et qui relie un certain nombre de sites touristiques évocateurs et ouverts aux visiteurs. On y trouve également une variété de services complémentaires, tels l’hébergement, la restauration, des postes d’essence ainsi que des services d’accueil et d’information touristiques ». La route touristique permet d’être en contact avec le patrimoine d’une région, qu’il soit culturel, historique ou naturel, et sert de lien entre les différents sites distinctifs qui la composent. Elle s’avère souvent très pertinente pour mettre en marché une offre organisée de façon cohérente. Pour réussir à s’imposer dans un environnement concurrentiel important, la route doit s’appuyer entre autres sur :

  • une thématique forte, cohérente et en adéquation avec les tendances et les attentes de la clientèle;
  • une masse critique d’entreprises ou d’attraits présentant des produits d’égale qualité;
  • des services et des infrastructures touristiques complémentaires;
  • une vision claire et partagée par tous les intervenants quant à l’image à projeter;
  • la mobilisation et la concertation à long terme des acteurs privés, publics et associatifs concernés;
  • des outils promotionnels de qualité;
  • une signalisation efficace.

Pour s’inspirer : des exemples de routes touristiques axées sur le patrimoine linguistique et culturel

Deux routes de la langue castillane

Afin de promouvoir la culture castillane, le ministère espagnol de l’Éducation, de la Culture et des Sports a créé le Chemin de la langue castillane. Cet itinéraire culturel est centré sur l’histoire de la langue castillane et sur la visite de monuments, de villes et de sites patrimoniaux espagnols qui ont un lien historique direct avec l’émergence ou l’évolution de la langue castillane en Espagne. On y recense aussi de célèbres auteurs de cette culture.

route langue castillane

Source : spain.info

La route des monastères de la vallée du Najerilla et des environs (la Rioja) favorise la découverte de ces institutions du Moyen Âge qui ont joué un rôle de premier plan dans le processus de naissance de la langue castillane. En outre, la plupart se trouvent dans des cadres naturels d’une grande valeur écologique.

Ces deux routes sont promues sur le site officiel de Tourisme Espagne. De plus, le site Web du Chemin de la langue castillane permet à l’internaute d’effectuer la visite virtuelle d’une exposition liée à cette route. Il est aussi possible de télécharger gratuitement, avec un code QR (voir l’image), un guide en version mobile. Le visiteur peut également choisir parmi plusieurs forfaits sur le Chemin de la langue castillane.

 guide_mobile_langue_castillaneSource : Camino de la Lengua Castellana

Sur les traces de Champlain : un circuit touristique ontarien

Ce circuit, créé en 2004 par Direction Ontario, suit le parcours emprunté en 1615 par Samuel de Champlain. Il se veut un hommage aux explorateurs qui ont parcouru les cours d’eau ontariens, mais aussi une ode à la présence anglaise, française et amérindienne de l’Est et du Nord ontarien, sur une distance de 1500 à 2000 km. Il met en valeur les richesses historiques, culturelles et naturelles de cette région, tout en encourageant les rapprochements entre les communautés francophones, anglophones et autochtones.

 Sur les traces de la langue wallonne en Outremeuse

Ce parcours en boucle permet de découvrir 24 attraits du patrimoine culturel et linguistique du quartier d’Outremeuse de Liège, en Belgique. Il est possible de consulter ce circuit sur un appareil mobile par une application gratuite ou un code QR, ou encore sur un GPS. Il peut aussi être téléchargé sous forme de guide imprimable.

wallon_outremeuseSource : Tourisme Wallonie

 Des routes gaéliques

Depuis 2008, l’Écosse offre six circuits gaéliques, the Gaelic Rings, serpentant à travers les îles Hébrides et la partie continentale ouest de l’Écosse. Ces itinéraires, qui amènent le visiteur à utiliser plusieurs traversiers, visent à promouvoir le caractère unique de la langue et de la culture gaéliques, et à souligner leur rôle crucial dans l’histoire de l’Écosse et l’importance qu’elles revêtent encore aujourd’hui. Chaque circuit peut compter sur ses propres sites et légendes à raconter. Un site Web donne un aperçu des circuits, propose des liens vers des informations de voyage et présente le récit personnel de plusieurs personnalités écossaises rédigé au fil de leur périple. Il est possible de le télécharger et de l’imprimer.

 Sur les traces de ses ancêtres

Le site Web de Tourisme Terre-Neuve et Labrador propose une trentaine de routes panoramiques, dont celles des ancêtres français et irlandais, s’étendant respectivement sur 125 et 312 kilomètres. Plusieurs lieux conservent encore aujourd’hui leur nom français. Les traditions, le mode de vie et le patrimoine de ces premiers colons dominent toujours ce petit groupe de communautés de langue française. Les collines verdoyantes des environs de St. John’s sont encore exploitées par les descendants des familles irlandaises qui s’y sont installées au 19e siècle.

Parmi les itinéraires touristiques offerts sur le site de VisitScotland, on trouve également la thématique des ancêtres, qui permet de retourner aux origines de son clan par des circuits de trois jours et plus. Au programme : attractions, châteaux, sites de batailles, musées, etc.

clans_ecosse

Source : VisitScotland

Enfin, l’idée de créer, à la grandeur du Canada, un circuit touristique de langue française comme moteur économique de la minorité linguistique est sur la planche à dessin des ministres responsables de la francophonie dans les dix provinces et les trois territoires du pays. Espérons qu’elle trouvera bientôt son chemin hors de la table à dessin!

 

Cette analyse a été rédigée dans le cadre de la veille thématique pour les Communautés linguistiques officielles en situation minoritaire (CLOSM).

 

Source de l’image à la une : pexels.com

 

 

 

 

 

 

Source(s)

– Dufault, François Pierre. « Le tourisme dans le viseur de la francophonie canadienne », tfo.org, 18 juin 2015.

– Joly, Andréanne. « L’ABC du circuit touristique Champlain, en Ontario », northernontario.travel, page consultée le 11 novembre 2015.

– Ministère du Tourisme et ministère des Transports du Québec. « Politique de signalisation touristique – Routes et circuits touristiques », tourisme.gouv.qc.ca, 2006.

 

Sites Web :

Tourism Newfoundland and Labrador

Tourism Spain

Tourisme Wallonie

The Gaelic Rings 

VisitScotland

 

 

Consultez notre Netiquette