Retour

Retour
Analyse - 25 mai 2016

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

mai 2016

Recherche

L
Imprimer Marchés géographiques,

Intentions de voyage des Canadiens pour l’été 2016

Les Canadiens ont l'intention de prendre des vacances cet été, et ils prévoient rester au Canada dans une plus grande proportion que l'année dernière, selon les résultats du plus récent sondage du Conference Board du Canada sur les intentions de voyage des Canadiens.

Les intentions de départ

Les résultats de l’enquête menée en février dernier montrent que trois Canadiens sur quatre (75 %) prévoient prendre des vacances entre les mois de mai et octobre (voir le graphique 1), soit un peu plus que l’an dernier (1,4 %). Un autre sondage, réalisé cette fois par Angus Reid (AR) auprès de 1 515 Canadiens les 20 et 21 avril dernier, confirme cette donnée.

CN_Intentions_voyage_graphique.1Selon le Conference Board du Canada (CBC), la proportion de répondants qui planifient voyager au Canada pour leurs plus longues vacances estivales est en hausse de 6 % par rapport à l’année dernière. En effet, il est passé de 36 % en 2015 à 42 % en 2016 ; 58 % dans le cas des répondants au sondage AR. Quant aux intentions de voyage vers les États-Unis, elles ont chuté à 13 %, soit une baisse de près de 5 points de pourcentage par rapport à l’année dernière. Le sondage AR confirme également cette tendance alors que seulement 9 % des répondants ont mentionné vouloir partir vers les États-Unis et 8 % ailleurs cet été.

Où ira-t-on?

Ce sont les Britanno-Colombiens qui sont les plus susceptibles de prendre des vacances cet été toutes destinations confondues (78 %), viennent ensuite les Ontariens (76 %); les Québécois ferment la marche (73 %). Les résidents du Manitoba et de la Saskatchewan prévoient voyager au Canada dans une plus grande proportion (53 %), suivis de ceux de l’Atlantique (50 %). En revanche, le pourcentage est plus faible chez les résidents de l’Ontario et du Québec (38 %), qui sont ceux, parmi tous les Canadiens, qui prévoient voyager le plus aux États-Unis ou ailleurs cet été (voir le graphique 2).

les résidents de l’Ontario et du Québec, sont ceux, parmi tous les Canadiens, qui prévoient voyager le plus aux États-Unis ou ailleurs

Les destinations canadiennes privilégiées sont les provinces de l’Atlantique (33 %), la Colombie-Britannique (25 %), l’Ontario (16 %) et le Québec (16 %), selon AR. Les touristes canadiens y séjourneront pour une longue période (44 %) dans un chalet, idéalement près d’un lac. Environ 23 % opteront plutôt pour une expérience urbaine. Plus de la moitié (55 %) dépenseront plus de 1000 $ cet été et trois personnes sur dix s’endetteront pour le faire.

CN_Intentions_voyage_graphique.2

L’impact du taux de change

Les intentions de voyages au Canada pour la prochaine saison semblent être stimulées par la faiblesse relative du dollar canadien qui contribue à rendre de nombreuses destinations étrangères plus chères, alors que le coût des séjours au Canada semble dorénavant plus compétitif.

Les intentions de voyages au Canada pour la prochaine saison semblent être stimulées par la faiblesse relative du dollar canadien

Pour mieux comprendre l’impact de la faiblesse du dollar sur les décisions de voyage des Canadiens, le Conference Board du Canada a posé directement la question dans son enquête. Dans l’ensemble, 63 % des répondants étaient assez ou fortement d’accord avec l’énoncé suivant : « Considérant la dépréciation du dollar canadien, je suis moins susceptible de me rendre aux États-Unis pour mes prochaines vacances ». Cette réponse a connu une hausse de 13 % par rapport à l’an dernier (voir le graphique 2).

Dans la même veine, l’enquête actuelle a montré que plus de la moitié (57,6 %) de tous les répondants étaient assez ou complètement d’accord avec la déclaration suivante : « Compte tenu de la dépréciation du dollar canadien, je suis plus susceptible de voyager au Canada pour mes prochaines vacances », une hausse de près de 11 % par rapport à l’an dernier (voir le graphique 3).

CN_Intentions_voyage_graphique.3

Les perceptions des Canadiens

Le Conference Board a aussi voulu connaître les perceptions des Canadiens envers le Canada comme destination touristique. Pour cela, les répondants devaient évaluer divers attributs touristiques. Sans surprise, les voyageurs qui planifient séjourner au Canada pour leurs plus longues vacances cet été perçoivent le pays plus favorablement que ceux qui ont l’intention de voyager à l’extérieur des frontières, comme en font foi les valeurs négatives obtenues (voir le graphique 4). Ces valeurs nous indiquent l’écart en pourcentage entre les réponses des voyageurs canadiens internationaux et celles des touristes domestiques. Lorsque la valeur est négative, cela veut dire que les Canadiens prévoyant voyager à l’étranger ont une impression un peu moins favorable du Canada sur cet attribut en particulier; une valeur positive indiquerait que les voyageurs sortants du pays auraient une perception plus favorable du Canada, ce qui bien sûr n’est pas le cas.

CN_Intentions_voyage_graphique4
En général, la différence de perception entre les Canadiens voyageant au Canada et ceux séjournant à l’international a diminué par rapport à l’année dernière, surtout en ce qui concerne la qualité des expériences touristiques et culturelles, le magasinage, les services de transport et l’offre culinaire. 

Donc, dans l’ensemble, les résultats du dernier sondage sur les intentions de voyage des Canadiens suggèrent que l’été 2016 devrait être une bonne année pour les voyages intérieurs, en dépit de préoccupations économiques dans certaines régions du pays.

 

Source de l’image à la une : © TQ/Christian Savard

Source(s)

- Conference Board du Canada. « Summer Travel Intentions Heat Up », Travel Exclusive — Key Trends for the Canadian Travel Industry, mars-avril 2016.

- Agence QMI. « Vacances : les Canadiens planifient rester à la maison », fr.canoe.ca, 11 mai 2016.

 

 

Consultez notre Netiquette