Retour

Retour
Analyses - 28 juin 2009

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

juin 2009

Recherche

L
Imprimer Tourisme durable,

Une destination «durable», oui c’est possible! (Compte rendu de conférence)

Le Conseil régional du tourisme du South West of England s’est donné comme mission de faire de sa destination un modèle de tourisme durable. Il assume donc le leadership pour bien orchestrer, à l’échelle régionale, ce virage où la qualité prime sur la quantité, la planification à long terme guide les actions et les changements climatiques s’inscrivent dans les priorités.

Malcolm Bell, chef de direction du South West Tourism of England et membre expert du groupe sur le tourisme durable de la Commission européenne, a présenté la démarche de développement durable (DD) entreprise dans sa région lors du Symposium international sur le développement durable du tourisme tenu à Québec en mars dernier.

dd_symposium1

dd_symposium2

Le South West England représente la destination vacance la plus populaire des Britanniques. Cette région reçoit 26 millions de visiteurs pour des retombées de près de 9 milliards d’euros. Elle compte 30% de zones protégées et de parcs nationaux soit plus que toute autre région du Royaume-Uni. Le tourisme, c’est 10% du produit intérieur brut de la région et 307 000 emplois, soit un sur huit.

dd_symposium3

Il ne faut pas avoir à «tolérer» le tourisme

dd_symposium4Le South West Tourism, conseil régional du tourisme pour la région du South West of England, fait du développement durable sa priorité et le place comme l’élément central de la stratégie touristique régionale pour l’avenir. Grâce à la mise en place de son plan stratégique, Towards 2015 Shaping Tomorrow’s Tourism, cet organisme souhaite que la région soit reconnue internationalement comme une destination modèle. Il assume les rôles de coordination, de leadership et de contrôle auprès de l’industrie, des décideurs, des destinations et des visiteurs.

La croissance n’a pas que des effets positifs. Elle peut amener des effets indésirables comme des emplois de piètre qualité, des pressions indues sur l’environnement ou l’aliénation des communautés locales. La stratégie de DD du Conseil régional s’articule autour d’un changement de priorités: planifier à long terme, s’adapter aux changements climatiques et miser sur la valeur et la qualité plutôt que sur la quantité. L’organisation veut établir un équilibre entre l’environnement, la communauté locale, l’industrie touristique et la satisfaction des visiteurs et ainsi, améliorer la qualité de vie des gens qui y vivent et y travaillent de même que celles des touristes.

L’organisme veut concentrer ses efforts promotionnels sur les voyageurs qui adhèrent aux valeurs de la région et sur les marchés de proximité (Union européenne) afin de réduire l’empreinte écologique et carbonique.

À l’horizon 2015, le DD ne constituera pas une niche, un marché ou un produit touristique pour la région du South West England. Il sera plutôt une approche naturelle, le moteur de son développement et de sa gestion, de façon à créer une synergie entre le développement économique et les besoins de la société dans les limites environnementales.

Le tourisme représente beaucoup plus qu’une force économique. C’est un instrument qui permet de créer un sentiment de fierté locale, qui aide à se différencier comme communauté, à développer la culture, l’éducation, la santé, les sports et beaucoup plus.

Comment articuler cette stratégie?

Sans plan détaillé, le Conseil régional du tourisme mise principalement sur la concertation et l’entraide.

À l’origine, les gens accolaient le discours environnemental aux fanatiques qui veulent tout peindre en vert et qui s’accrochent aux arbres. Il convient plutôt d’adopter une approche positive, de parler d’équilibre et d’apporter des solutions plutôt que d’opter pour une approche restrictive associée à des interdictions et à des limitations.

dd_symposium5

Plusieurs actions sont mises de l’avant: formation, documentation, accréditation, sensibilisation auprès des décideurs dans le but d’établir des politiques, sensibilisation aussi auprès des touristes (achats locaux, transport en commun, etc.), support des destinations, aide aux autorités locales, coordination des acteurs environnementaux, prix de reconnaissance, etc.

La mise en place d’outils de mesure constitue un élément important pour évaluer la progression des efforts vers les objectifs établis: veille et recherche (tendances, démographie, scénarios de crise, etc.), mesure des empreintes environnementales (REAP modeling), statistiques (nombre de visiteurs, retombées économiques, évolution des marchés, etc.), mesure de la productivité de l’industrie (VICE evaluation tool).

La pression exercée par les touristes sur la population locale s’avère parfois néfaste. On effectue un sondage auprès de la population afin de vérifier l’accueil qu’elle réserve aux touristes et son ouverture à leur égard. La qualité de l’emploi fait aussi partie du questionnaire. Par ce sondage, le Conseil régional souhaite amener des milliers de gens à faire une différence et à socialiser avec les visiteurs.

Beaucoup de voyageurs souhaitent vivre une expérience de qualité tout en évitant les effets négatifs. Aussi, une enquête est-elle réalisée auprès des visiteurs afin de vérifier la satisfaction par rapport à leur expérience (infrastructures, services, signalisation, propreté, etc.).

Tourisme et développement durable…

Évidemment, accomplir une telle mission ne constitue pas une voie facile, mais l’organisation compte mettre les efforts nécessaires pour y arriver. Le Conseil régional est finaliste pour les Tourism for Tomorrow Awards 2009 du World Travel & Tourism Council (WTTC).

«By getting this right, it will be the dawn of a new era of tourism development
with wise growth and decades of prosperity, rather than the sunset of tourism in our region»

Pour paraphraser M. Liping A. Cai, professeur et directeur de la Purdue University Tourism & Hospitality Research Center aux États-Unis, c’est à vous de décider quel type de destinations vous voulez être…

Le Québec pourrait-il s’inspirer de ce modèle?

Source:
– Bell, Malcom. Atelier: Développement durable d’une destination touristique – Destinations durables, Symposium international sur le développement durable du tourisme, Québec, 17 mars 2009.

 

  • Christiane LE GALL

    Bonjour,
    J’occupe les fonctions de Chargée de Mission Tourisme au sein d’une association intercommunale (39 communes) en Bretagne en France. Nous avons créé une filière Tourisme durable, avec une offre en éco-hébergements, en activités éco-tourisme, en éco-événementiels. En parallèle, et pour maintenir l’économie localement, nous avons recensé les éco-artisans et organisons régulièrement des visites de chantiers pour les porteurs de projets. Des conférences techniques (formation-information) sont également organisées (économies d’énergie, éco-rénovation, tri sélectif des déchets, récupération des eaux de pluie, énergie solaire, etc). Pour les voyageurs qui choisissent notre destination en Tourisme durable, nous mettons en ligne sur notre site web, de nombreux conseils de comportement responsable et des liens vers des sites spécialisés (éco-conduite, voyages en train, lignes régulières de bus à l’arrivée…). Pour nos prestataires référencés dans la filière, nous leur avons suggéré de signer le contrat accueil d’Atout France. Les hébergements sont ouverts à l’année, la majorité est accessible aux personnes en situation de handicap. Nos hébergeurs peuvent prendre en charge les clients à la gare ou à l’arrêt des bus. Les points de location de vélos sont indiqués. Les coordonnées GPS sont précisés aussi sur la fiche descriptive sur notre site Internet.
    Pour une meilleure lisibilité de l’offre en Tourisme durable, toutes les prestations sont présentés à l’aide de fiches modélisées sur notre site, ainsi que dans des classeurs mis à disposition dans nos Points Info Tourisme. L’Agence Ouest Cornouaille Développement, dans laquelle je travaille, est, au regard de toutes ces initiatives, lauréate 2009 des Trophées du Tourisme responsable (Voyages-sncf), dans la catégorie “Destinations et Territoires France ! Nous sommes tout à fait précurseurs dans notre région, voire en France, en présentant un dispositif aussi complet, des prestations variées, originales et de qualité (sélection rigoureuse sur la base d’une démarche durable globale).
    Nous souhaitons bien entendu valoriser et optimiser ces offres de manière à générer des séjours apportant de la valeur ajoutée à nos prestations référencées.
    Vous remerciant de bien vouloir relayer ces informations, et, pourquoi pas créer un réseau international sur ce sujet.
    Avec nos sincères salutations.
    C. LE GALL

Consultez notre Netiquette