Retour

Retour
Analyse - 7 mai 2013

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

mai 2013

Recherche

L
Imprimer Marchés géographiques,

Classement et concurrence mondiale des destinations

Le Canada occupe la 8e position du classement mondial publié dans le Travel & Tourism Competitiveness Report 2013 du Forum économique mondial.

Évaluant la performance de 140 pays en matière d’attractivité et de capacité de développement de l’industrie touristique, ce rapport met également en lumière une mine d’informations permettant aux décideurs et aux gouvernements d’élucider de grands enjeux mondiaux relatifs au tourisme. Depuis 2007, le Canada fluctue entre la 5e et la 9e position.

La performance du Canada

Afin de classer les diverses destinations, le Forum économique mondial a divisé ses 14 piliers en 3 grandes catégories (voir le tableau 1). Le Canada se démarque particulièrement par ses infrastructures touchant le transport aérien (1er rang sur 140), ses ressources humaines (5e rang), ses lois et règlements (10e rang) ainsi que ses ressources naturelles (10e rang). Cependant, il y a une ombre au tableau: la compétitivité des prix de l’industrie touristique (124e rang).

AR_Classement_concurrentiel_mondial_Tab1

Plus spécifiquement et selon les sous-catégories des 14 piliers, on reproche au Canada le coût des taxes sur les billets d’avion et des frais d’aéroport (136e rang), la parité du pouvoir d’achat (131e rang) et la quantité d’émissions de dioxyde de carbone (CO2), en millions de tonnes par habitant (128e rang).

En revanche, les points forts du Canada comprennent entre autres le nombre de sites naturels inscrits au patrimoine mondial (5e rang), les coûts associés au démarrage d’entreprise (le pourcentage du produit intérieur brut par habitant) (5e rang) et la densité des aéroports par million d’habitants (5e rang).

La performance des autres destinations

Globalement, l’Europe fait bonne figure, puisque treize des vingt premiers rangs de 2013 sont occupés par des destinations européennes. Mentionnons aussi que la Suisse, l’Allemagne et l’Autriche dominent le classement depuis 2007 (voir le tableau 2).

AR_Classement_concurrentiel_mondial_Tab2

Quelles sont les forces et faiblesses des sept pays ayant surpassé le Canada en 2013? En voici quelques-unes (voir le tableau 3):

  • La Suisse se démarque par sa main-d’œuvre qualifiée et ses grandes écoles de gestion de l’hôtellerie;
  • L’Autriche possède d’excellentes infrastructures touristiques et est l’un des pays où les habitants sont les plus accueillants auprès des visiteurs étrangers;
  • L’Autriche et la Suisse font de très bons efforts d’un point de vue marketing pour attirer les touristes;
  • La Suisse, l’Allemagne et la France possèdent chacune un réseau routier qui est parmi les meilleurs au monde;
  • Les préoccupations environnementales de la Suisse lui permettent de préserver ses précieuses ressources naturelles, qui sont bien mises en valeur;
  • La majorité des pays en tête du classement sont peu compétitifs quant au coût de leur offre touristique; des sept meneurs, l’Espagne se démarque par le faible coût des taxes sur les billets d’avion et des frais d’aéroport;
  • La Suisse, l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne et la France arrivent ex æquo quant à leurs exigences en matière de visa; les États-Unis sont loin derrière;
  • Les États-Unis, l’Allemagne, l’Espagne, le Royaume-Uni et la France sont particulièrement performants concernant le nombre de foires et de salons internationaux qu’ils accueillent;
  • Les efforts des États-Unis en matière d’environnement ne semblent pas suffisants lorsqu’on les compare avec ceux des pays européens.

AR_Classement_concurrentiel_mondial_Tab3

Depuis quelques années, les destinations se livrent une compétition sans précédent dans le but d’attirer des visiteurs internationaux. La croissance de la classe moyenne des pays émergents ne fera qu’attiser la concurrence à laquelle devra faire face l’industrie touristique dans un futur proche. Il est donc plus que jamais important que les décideurs et les autorités gouvernementales soient à l’affût des grands enjeux et prêts à relever les défis de l’industrie.

Source(s)

- Forum économique mondial. «The Travel & Tourism Competitiveness Report 2013», 2013.

- Forum économique mondial. «The Travel & Tourism Competitiveness Report 2011», 2011.

- Forum économique mondial. «The Travel & Tourism Competitiveness Report 2009», 2009.

- Forum économique mondial. «The Travel & Tourism Competitiveness Report 2007», 2007.

Site Web:

- Forum économique mondial

 

  • Emilie Cayer-Huard

    Si les infrastructures du transport aerien font la force du Canada en tant que destination, on ne peut malheureusement en dire autant sur les prix exhorbitants du transport aerien, autant pour les vols domestiques qu’internationaux en direction du Canada…Il semble qu’il y ait la un frein majeur a notre competitivite…

  • Michel Trudel

    Cette démarche du Forum économique mondial me laisse perplexe. On évalue la performance et l’attractivité de 140 pays sur la base de 79 critères répartis dans 14 “piliers “. Tout est passé au peigne fin. Tout, … sauf l’accessibilité pour les personnes handicapées. On aborde bien la question du développement durable, mais seulement sous l’angle environnemental (Environmental sustainability). Qu’en est-il de l’aspect social? Le développement durable peut-il ne pas être inclusif? Est-ce que le Forum économique international fait fi de 15% de la clientèle mondiale?

Consultez notre Netiquette