Retour

Retour
Analyse - 17 juin 2015

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

juin 2015

Recherche

L
Imprimer Marketing,

Vous avez dit « snacking content »?

Le snacking content est une stratégie de rédaction Web qui permet de produire un effet rapide pour pallier la réduction du temps moyen d’attention de l’internaute.

Qu’est-ce que le snacking content?

Pressé et sollicité de toutes parts, l’internaute traite et digère l’information de plus en plus rapidement, et ce, par différents canaux de communication, d’où la nécessité de lui présenter du contenu facile à consommer : le snacking content, ou microcontenu. Celui-ci doit être pertinent et aller à l’essentiel pour attirer l’attention et séduire le consommateur.

 Pourquoi l’utiliser?

 Le snacking content permet :

  • de dynamiser le contenu en le partageant sous diverses formes (photos, vidéos, infographies, actualités, textes courts) et sur différents tons (humoristique, informatif, etc.).
  • d’améliorer l’engagement;
  • de lutter contre l’infobésité grandissante sur le Web (trop-plein d’informations).

 CN_snacking_content2

Source : Slideshare

 À quoi cela ressemble-t-il?

Le microcontenu peut prendre la forme :

  • d’images fortes qui retiennent l’attention de l’internaute;
  • de vidéos courtes et efficaces ayant un titre ou une phrase accrocheurs;
  • de mèmes, soit une idée simple qui se propagera à travers le Web de manière virale;
  • de citations : elles permettent de commenter n’importe quel type d’actualité (accompagnées d’une photo, elles seront plus convaincantes);
  • CN_snacking_content1de textes très courts et concis, de 250 à 300 mots, garnis d’images et qui se dégustent rapidement. Le titre doit être accrocheur, le texte découpé en paragraphes d’introduction, de développement et de conclusion, tout en y insérant des sous-titres explicites et des listes à puces pour donner au lecteur une compréhension rapide du sujet, sans entrer dans les détails. Votre lecteur doit être immédiatement en mesure d’établir la valeur que le texte lui apportera;
  • de storytelling qui racontera une histoire au fil des semaines;
  • d’infographies percutantes et rapidement compréhensibles.

 Ses qualités

On reconnaît un bon microcontenu à sa pertinence, son équilibre, son contrôle, sa modération et sa variété.

  • Tout votre contenu, peu importe sa taille, doit répondre aux besoins de votre auditoire. Une « collation » (snack) devrait satisfaire vos clients potentiels, assez pour qu’il revienne consommer un « repas complet » d’information.
  • Équilibre. Votre microcontenu devrait être à la fois divertissant et informatif, si c’est possible.
  • Contrôle et modération. Ne vous laissez pas emporter par votre snacking content. N’en mettez pas trop souvent ou sans lien approprié avec ce que vous vendez; vous ne voulez pas que votre auditoire se lasse de votre contenu! Fixez des limites et respectez-les.
  • Variété. Mélangez-les! Ici, la règle est l’alternance et la diversité pour chasser la monotonie.

CN_snacking_content3

 Comment y parvenir

Il existe quelques moyens assez simples pour réussir à publier du microcontenu :

  • Fragmentez votre contenu en petites bouchées apéritives. Rédigez un contenu plus long pour ensuite en extraire des parties, soit du texte ou de la vidéo.
  • Mettez-le ensuite sous de multiples formes. Une liste, un tweet, une infographie, une vidéo, etc., ce qui permettra à chacun de trouver le contenu et de le consommer comme il l’entend.
  • Liez-les ensemble. Ainsi, au moment où l’internaute finit de « consulter » un premier microcontenu, il doit pouvoir immédiatement en lire un second, et ainsi de suite.
  • Partagez-les. Sur les médias sociaux, à l’aide de boutons de partage; vous pouvez ainsi mesurer le nombre d’actions que vous suscitez grâce à votre microcontenu.

Enfin, ayez en tête l’importance de varier votre stratégie Web. Alternez vos contenus, longs et courts, pour favoriser la fidélisation des internautes, augmenter vos visites, atteindre diverses clientèles cibles et optimiser votre référencement!

 

Source de l’image à la une : http://www.comonsense.fr/le-snacking-content-une-stratedie-editoriale-en-expansion/

 

Source(s)

- Bour, Laurent. « Le snacking content ou le micro contenu », reflexemedia.com, 11 novembre 2014.

- Bour, Laurent. « Pour lutter contre l’infobésité et maximiser ses chances d’être lu, le snacking content (composante du snacking media) semble tout indiqué », reflexemedia.com, 29 janvier 2014.

- Bullas, Jeff. « 5 types of snack size content for social media marketing worth considering snacking your content », jeffbullas.com, 14 janvier 2013.

- Burke, Zara. « 6 ways to make your readers hungry for snackable content », digitalmarketinginstitute.com, 24 décembre 2014.

- Celine. « Content marketing : 4 grandes idées pour 2015 », markentive.fr, 29 décembre 2014.

- « Snacking content : la potion magique du marketing de contenu », webmarketing.com, 14 avril 2015.

- Orsini, Anaïs. « Le snacking content : une stratégie éditoriale en expansion », comonsense.fr, 5 mars 2015.

- Statistic Brain Research Institute. « Attention span statistics », statisticbrain.com, page consultée le 14 mai 2015.

- Tang, Jacques. « Mon blog et le snacking content », jacques-tang.fr, page consultée le 12 mai 2015.

 

Consultez notre Netiquette