Retour

Retour
Analyse - 21 juillet 2015

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

juillet 2015

Recherche

L
Imprimer Marchés géographiques,

Regard prospectif sur l’industrie touristique canadienne

Le Conference Board du Canada estime que la fréquentation touristique au Canada devrait croître de 2,6 % en 2015, en partie grâce à la diminution du prix de l’essence et à la faiblesse du dollar canadien.

Le Conference Board du Canada a publié récemment ses estimations et ses prévisions concernant la fréquentation touristique au Canada pour 2014 à 2018. Ce sont les perspectives de croissance pour le marché domestique (voyageurs d’affaires et d’agrément) et les marchés internationaux (États-Unis et outre-mer) qui ont été étudiées. Une certaine réserve doit être conservée à la lecture de ces données, puisque de nombreux facteurs imprévisibles (financiers, climatiques, politiques, sociaux, etc.) influenceront la prise de décision des voyageurs, et ainsi leur fréquentation réelle.

La prévision de croissance globale de 2,6 % pour 2015 s’avère légèrement supérieure à l’estimation pour 2014 (2,2 %). Cette croissance devrait ralentir en 2016 à un taux hypothétique de 2 %, reflétant la faible confiance des consommateurs et les incertitudes persistantes à propos de l’économie mondiale. Ces prévisions ainsi que les informations suivantes réfèrent au tableau 1.

Tourisme domestique modeste et stable

La croissance de 2 % du tourisme domestique en 2014 est discrète, mais constitue une agréable surprise, considérant l’hiver froid et long que l’on vient de passer. La croissance économique et l’indice de confiance des Canadiens à la hausse ont permis d’atteindre un taux d’augmentation de 2,4 % pour les marchés d’agrément et d’affaires. Pour l’année en cours, les consommateurs demeurent inquiets à propos de la progression de leurs revenus, du taux d’endettement et du marché de l’emploi en général. L’indice du Conference Board relatif aux nouveaux emplois (Help-Wanted Index) suggère que le rythme de création d’emplois demeurera modeste à court terme.

D’un autre côté, les compagnies aériennes offriront davantage d’itinéraires de vol et de sièges en 2015. Le nombre de sièges disponibles pour des vols directs à l’intérieur du Canada devrait croître de 2,9 %.

Boom du marché américain à court terme

Après la mince augmentation estimée de 1,1 % des voyageurs américains au Canada en 2014, le Conference Board envisage une bien meilleure performance cette année. L’an dernier, le nombre de voyageurs utilisant l’automobile a décru de 1 %, alors que ceux prenant l’avion augmentait de 6 %. La combinaison d’une économie plus solide et d’un taux de change favorable devrait renverser la vapeur pour l’année en cours.

Quoique les voyages en automobile demeurent loin du niveau atteint en 2002, on prévoit une hausse considérable de ceux-ci cette année. Ce segment est traditionnellement plus sensible à la variation du taux de change et au prix de l’essence. De plus, la tenue d’événements sportifs majeurs au cours de l’été attirera des touristes américains.

On peut s’attendre à ce que le nombre de voyages en avion augmente aussi grâce à l’offre d’une plus grande quantité de sièges et à la croissance du nombre d’Américains détenteurs d’un passeport. Cependant, avec la stagnation de la capacité de transport aérien, les prévisions à moyen terme sont plus modérées.

Plus de 9 % d’augmentation du nombre de touristes outre-mer en 2014

Le Conference Board estime que le tourisme d’outre-mer a augmenté de 9,3 % en 2014. Le taux de change favorable, l’augmentation des indices de confiance et la forte hausse de la capacité de transport aérien expliquent ces gains. Le nombre de visiteurs en provenance de l’Asie a augmenté de 17 %, dominé par la Chine. Les visiteurs européens, quoique présentant un taux de croissance moindre (7 %), effectuent un nombre important de déplacements. Il s’avère particulièrement hasardeux de se livrer à des prévisions à l’échelle internationale, mais le Conference Board anticipe néanmoins une certaine croissance, en partie en raison des plus faibles coûts de l’énergie.

Après 2015, la venue de l’Autorisation de voyage électronique (AVE) pour tous les voyageurs des pays exempts de visa (excluant les États-Unis) représente un risque; il pourrait s’agir d’un frein à certains déplacements. Cela concerne presque tous les pays d’Europe de l’Ouest, le Japon, l’Australie et d’autres marchés traditionnels du Canada.

ML_previsions_CB_tab1

e = estimation; p = prévision
Note : Les taux de croissance annuelle sont présentés en italique.
Sources : Conference Board du Canada, Statistique Canada.

Le Québec suit la tendance canadienne

Le Québec est une des provinces qui devrait bénéficier le plus du renforcement de l’économie américaine. L’indice de confiance élevé dans l’Atlantique centre et la Nouvelle-Angleterre profitera certainement aux voyageurs transfrontaliers. Sur un horizon plus lointain, la croissance générale s’annonce modeste à l’exception de 2017, où les fêtes du 375e anniversaire de Montréal stimuleront le tourisme.

Le Québec est une des provinces qui devrait bénéficier le plus du renforcement de l’économie américaine.

Montréal jouit de solides gains en matière de tourisme provenant d’outre-mer (6 % en 2014). Le Conference Board évalue que le marché américain pourrait croître de 4,3 % en 2015 et suivre un rythme de croissance élevé jusqu’en 2017.

Pour la ville de Québec, les prévisions pour 2015 sont plus favorables (2,8 %) que l’estimation pour 2014 (1,5 %), où la performance a été faible sur les marchés domestique (1,2 %) et américain (0,6 %). L’agrandissement du Centre des congrès et une meilleure économie en général devrait donner un coup de pouce au tourisme d’affaires (4,8 %). L’inauguration du Centre Vidéotron en septembre prochain, la modernisation du lieu historique national Cartier-Brébeuf, ainsi que de la Maison-Maillou devraient ajouter à l’attractivité de la capitale.

L’Organisation mondiale du tourisme mise sur une progression du nombre de touristes internationaux comprise entre 3 % et 4 % en 2015, par rapport à 2014. Le Canada pourrait-il suivre cette tendance? Qu’est-ce que votre petit doigt – ou une analyse plus détaillée – vous dit?

 

 

Source de l’image à la une: “FreeImages.com/Sarah Buxton.”

Source(s)

– Conference Board du Canada. « Travel Markets Outlook: National Focus. Tourism Insights for Canada, the Provinces and Yukon. Spring 2015 », Conference Board du Canada, juin 2015.

– Conference Board du Canada. « Travel Markets Outlook: Metropolitan Focus. Tourism Insights for Select Metropolitan Areas. Spring 2015 », Conference Board du Canada, juin 2015.

 

Consultez notre Netiquette