Retour

Retour
Clin d'oeil - 29 août 2019

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

août 2019

Recherche

L
Imprimer Hébergement,

Quand la chambre d’hôtel devient une salle d’exposition

Dans l’ère du « essayer avant d’acheter », de plus en plus d’hôtels proposent à leurs clients la possibilité d’acheter tous les éléments présentés dans la chambre. En partant du peignoir classique et de la parure de lit, la tendance s’est dorénavant élargie à tous les meubles et à tous les objets de décoration.

De nouvelles occasions de vente

Pour les hôtels, cette pratique a pour objectif d’augmenter la notoriété de la marque auprès des voyageurs et le volume de ventes en ligne de leurs produits. Ainsi, la chaîne Marriott commercialise, entre autres, les lits, les oreillers et les draps afin d’offrir la possibilité à ses clients de recréer l’essence de l’expérience Marriott à la maison.

À l’hôtel comme à la maison

La tendance s’est aussi développée à l’inverse : des détaillants ont élargi leurs activités à l’hôtellerie en ouvrant des établissements à l’image de leur marque. En France, l’enseigne Maisons du Monde a inauguré, le 1er mai 2019, son tout premier hôtel, situé dans le centre-ville de Nantes. La marque espère ainsi faire de cet établissement une vitrine sur son savoir-faire en matière de décoration et d’ameublement. Elle a aussi pour objectif de faire connaître son service de fournisseur destiné aux professionnels de l’industrie hôtelière.

maisons_du_monde_hotel_and_suites

Source : Maisons du Monde Hôtel & Suites

En avril dernier, Airbnb a publié un article de blogue mettant de l’avant cette nouvelle pratique, observée aussi chez plusieurs utilisateurs de la plateforme. Les présentant comme des salles d’exposition habitables, le géant de l’hébergement collaboratif donne l’exemple de plusieurs offres où les hôtes proposent à leurs pensionnaires d’acheter tout ce qui est mis à leur disposition dans l’appartement.

Cette pratique peut se révéler très avantageuse pour les acteurs et les artistes locaux. Elle représente en effet un nouveau canal de ventes, original et ludique, pour exposer leurs produits. Elle leur offre aussi une meilleure visibilité grâce à la popularité de la plateforme. Enfin, disposer leurs créations dans les appartements leur permet de diversifier leurs cibles, auparavant limitées aux clientèles utilisant les sites de vente en ligne ou à celles fréquentant les galeries ou les expositions.

L’hôte Amy, propriétaire d’un loft au design très coloré à Los Angeles, aux États-Unis, expose dans son appartement ses créations ainsi que celles d’autres artisans provenant du monde entier et offre à ses invités la possibilité de les acheter. Une belle initiative pour valoriser les artistes émergents et leurs fabrications faites main.

 airbnb_appartment

Source : Colorful Zen boho-chic loft, d’Amy sur Airbnb.com

Et vous, que pensez-vous de l’impact réel de ce genre de pratique sur les invités? Représente-t-il une manière de plus de solliciter les consommateurs et de pousser les ventes ou bien une bonne initiative afin de promouvoir l’art local et de satisfaire les touristes en recherche d’authenticité?

 

Source de l’image à la une : Pexels

 

Source(s)

- « Love the decor from your Airbnb? Buy it», Press Airbnb, 11 avril 2019.

- Brady, Sasha. « Recreate great hotel sleep by buying everything in the room», Lonely Planet, 1er avril 

- Lahaye, Brice. « Maisons du Monde, MUJI : quand les enseignes spécialisées se lancent dans l’hôtellerie», com, 7 mai 2019.

- Stinson, Liz. « An ultra-stylish hotel where all the furniture and art is for sale», Curbed.com, 19 avril 2019.

- Velten, Elspeth. « Love your hotel room? Take a piece of it home», The New York Times, 20 mars 2019.

 

Consultez notre Netiquette