Retour

Retour
Analyse - 24 mars 2020

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

mars 2020

Recherche

L
Imprimer Gestion,

Spécial COVID-19 état des lieux: le domaine de l’aviation

La mise à pieds de plusieurs employés, l'annulation de vols allant jusqu'à 70% de leurs opérations et la remise d'un crédit voyage à leurs clients ne sont que quelques exemples des actions réalisées par les compagnies aériennes au cours des derniers jours.

Au Québec, le gouvernement provincial a ordonné la fermeture de tous les commerces et services non essentiels à compter du mercredi 25 mars, et ce, jusqu’au 13 avril. Cliquez ici pour consulter la liste des commerces prioritaires.

 

 

 

 

 

Les organismes à suivre en tout temps

Frontières fermées à l’international

  • La Russie, la République tchèque, l’Argentine, la Colombie et le Guatemala ont annoncé le dimanche 15 mars la fermeture totale ou partielle de leurs frontières (Tour hebdo, 17/03/20).
  • L’Allemagne a mis en œuvre le lundi 16 mars ses contrôles aux frontières avec cinq pays — France, Autriche, Suisse, Danemark, Luxembourg (Tour hebdo, 17/03/20).
  • Le Maroc a suspendu tous les vols internationaux jusqu’à nouvel ordre (Tour hebdo, 17/03/20).

Pour plus d’informations sur les pays ayant fermé leurs frontières, consultez TV5 Monde-Afrique.

Frontières fermées au Canada

  • Les frontières canadiennes sont fermées à tous les étrangers, à l’exception des résidents permanents, des membres d’équipage, des diplomates et de ceux dont la famille est canadienne (Radio-Canada, 16/03/20).
  • Dans la nuit du vendredi 20 au samedi 21 mars 2020, la frontière avec les États-Unis est fermée pour les voyages non essentiels, et ce, pour une durée de 30 jours (Gouvernement du Canada, 19/03/20).
  • Jusqu’au 30 juin, tous les ressortissants étrangers et américains sont interdits d’entrée au Canada à des fins facultatives et discrétionnaires (non essentiels) (Gouvernement du Canada, 20 mars 2020).
  • L’approvisionnement de ressources essentielles telles que la nourriture, le gaz et tout ce qui est lié à la médecine sera maintenu (PAX, 18/03/20).
  • Le premier ministre Justin Trudeau demande aux compagnies aériennes de bannir l’embarquement des voyageurs présentant des symptômes de la COVID-19 (PAX, 18/03/20).
  • Les seuls aéroports internationaux canadiens pouvant encore accueillir des avions, soit Montréal, Toronto, Vancouver et Calgary, sont appelés à limiter leurs vols outre-mer (PAX, 18/03/20).
  • La province Terre-Neuve et Labrador contrôle ses frontières. Les voyageurs doivent désormais signer une déclaration et y décrire leurs symptômes si tel est le cas. Elle exige un isolement de 14 jours, même pour les voyageurs provenant d’autres provinces canadiennes (Radio-Canada, 20/03/20).
  • La Nouvelle-Écosse ferme ses frontières aux autres provinces. Les Canadiens devront être en quarantaine pendant 14 jours à leur arrivée. Ceux qui ne suivent pas les règles d’isolement ou de distanciation sociale pourraient recevoir une amende allant jusqu’à 5 000 $ (TVA Nouvelles, 22/03/20).

Degré de conscientisation accru dans les aéroports

Au Québec

  • À l’aéroport Montréal-Trudeau, des équipes de santé publique agissent comme une deuxième douane. Tous les voyageurs doivent les rencontrer pour obtenir des informations sur les règles à suivre pour la quarantaine et pour recevoir des thermomètres et des masques (Radio-Canada, 16/03/20).

Au Canada

  • Le formulaire électronique que tous les voyageurs doivent remplir à leur arrivée au Canada comprend de nouvelles questions dans le but d’assurer un suivi plus serré de la maladie (Radio-Canada, 16/03/20).
  • Le nombre d’agents frontaliers canadiens est augmenté. En plus d’interroger les voyageurs sur leur état de santé, ils doivent s’assurer que ceux-ci ne présentent pas de signes visibles de la Covid-19. Si tel est le cas, ils seront pris en charge par le personnel de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) pour une évaluation plus approfondie (Radio-Canada, 16/03/20).

Compagnies aériennes — état des lieux des vols

Au Canada

L’Office des transports du Canada a modifié le Règlement sur la protection des passagers aériens(Charte des voyageurs) afin d’accommoder les compagnies aériennes (PAX, 13/03/20).

  • Les transporteurs peuvent modifier leurs horaires sans payer d’indemnisation aux passagers jusqu’à 72 heures avant l’heure de départ, et ce, jusqu’au 30 avril.
  • Ils sont exemptés de proposer des arrangements de voyage alternatifs qui incluent des vols avec d’autres compagnies aériennes avec lesquels ils n’ont pas d’accord commercial.
  • Considérant qu’un certain nombre de situations liées à la pandémie sont indépendantes des compagnies aériennes, elles ne seraient pas tenues dans ces cas de fournir des normes de traitement ou d’indemnisation.
  • Cependant, les passagers se verront indemniser les retards de plus de six heures à l’arrivée (plutôt que trois heures tel que stipulé avant ces nouvelles mesures).

À l’international

  • Le groupe Aéroports de Paris (ADP) a mis 80 % de ses salariés au chômage partiel (Déplacements Pros, 19/03/20).
  • En date du 16 mars, 4,5 millions de sièges ont été éliminés en une semaine (Voyages d’affaires, 19/03/20).
  • La semaine du 9 mars, en Chine, une hausse de trois millions de sièges dans le réseau domestique avait été constatée ce qui explique une « normalisation de l’offre et la demande » (Voyages d’affaires, 19/03/20).
  • En date du 16 mars, l’Italie a enregistré une baisse de sa capacité de sièges de 73,9 %, l’Allemagne de 30,2 %, le Royaume-Uni de 19,3 % et la France de 13,7 % par rapport à la même période en 2019 (Voyages d’affaires, 19/03/20).
  • L’Asie constitue le continent le plus touché. Selon la même base comparative, Hong Kong a vu chuter sa capacité de sièges de 80,8 %, la Corée du Sud de 56,1 %, la Chine de 38,7 %, Singapour de 35,5 % et le Japon de 19,1 % (Voyages d’affaires, 19/03/20).

Situation financière

  • L’Association internationale du transport aérien (IATA) estime des pertes financières pouvant aller jusqu’à 113 milliards de dollars. Cette donnée a été mentionnée avant l’annonce de la fermeture de la frontière américaine aux Européens (PhocusWire, 16/03/20 et Déplacements Pros, 16/03/20).
  • Les compagnies aériennes américaines réclament 50 milliards de dollars aux autorités du pays afin de conserver leurs activités durant cette crise (Déplacements Pros, 19/03/20).
  • Pour plus d’informations, quant aux demandes de l’IATA aux gouvernements, cliquez ici.
  • CAPA, un groupe d’intelligence du secteur de l’aviation, fait même référence à une faillite pour plusieurs compagnies aériennes (Déplacements Pros, 13/03/20).
  • Dans un scénario pessimiste, Airlines for America (A4A) estime que les sept plus grandes compagnies aériennes (incluant Delta, American, United) pourraient manquer d’argent entre le 30 juin et la fin de l’année (ABC News, 16/03/20).

Air Canada

  • La majorité des vols transfrontaliers seront annulés d’ici le 31 mars 2020 à la suite de l’annonce de la fermeture de la frontière canado-américaine (PAX, 18/03/20). Elle met l’accent sur le rapatriement des Canadiens avec WestJet (PAX, 19/03/20).
  • L’exploitation d’un nombre limité de vols internationaux vers Londres, Paris, Francfort, Delhi et Hong Kong se poursuivra du 1erau 30 avrilafin d’une part, de rapatrier les citoyens canadiens au pays, et d’autre part, d’assurer le transport de biens nécessaires (PAX, 18/03/20).
  • Le réseau des destinations desservies passera de 101 à 6 d’ici le 30 avril (MSN, 20/03/20).
  • Les provinces et les territoires du Canada continueront d’être desservis à raison de 40 aéroports intérieurs sur un total de 62 (PAX, 18/03/20).
  • Des tarifs spéciaux aller simple ont été mis en place pour les clients désirant revenir au Canada. Une plateforme en libre-service a été créée afin que les voyageurs gèrent leurs déplacements (PAX, 18/03/20).
  • Plus de 5 000 agents de bord ont été mis à pied, soit environ la moitié des membres de l’équipage, dont 3 600 chez Air Canada et 1 549 chez Air Canada Rouge. Selon le syndicat, ces mesures seront en vigueur jusqu’au 30 avril (MSN, 20/03/20).

Air Transat

  • 70 % des effectifs ont été mis à pied, soit 3600 employés, et les vols seront suspendus progressivement jusqu’au 30 avril (Transat, 18/03/20).
  • Aucune vente vers ou de l’Europe et des États-Unis jusqu’au 30 avril (Transat, 18/03/20).
  • Des vols de rapatriement sont en cours jusqu’au 1eravril (La Presse, 23/03/20).
  • Les ventes restent possibles exceptionnellement à partir de Montréal vers Paris et Lisbonne et à partir de Toronto vers Londres et Lisbonne (Transat, 18/03/20). Celles vers ou des Caraïbes et du Mexique sont fermées (Transat, 18/03/20).
  • La haute direction et le conseil d’administration réduisent leur rémunération (Transat, 18/03/20).

WestJet 

  • L’entreprise œuvre au rapatriement des Canadiens (PAX News, 18/03/20).
  • La compagnie suspend ses services à compter du 22 mars, et ce, pour 30 jours (PAX News, 18/03/20).

Sunwing

  • Tous les vols vers le Sud sont suspendus du 17 mars au 9 avril (PAX News, 18/03/20).
  • Sunwing dépensera plus de 26 millions pour rapatrier gratuitement les Canadiens selon sièges disponibles (Sunwing, 19/03/20).
  • Le rapatriement des clients est prioritaire, suivi de celui des Canadiens (Sunwing, 19/03/20).
  • Tous les clients devraient être revenus au pays en date du 23 mars (Sunwing, 19/03/20).
  • 11 000 Canadiens sont déjà de retour (19 mars) pour un total de plus de 33 000 personnes (Sunwing, 19/03/20).

Air France 

  • Air France-KLM va réduire progressivement ses activités avec une baisse en sièges kilomètres offerts qui pourrait aller de 70 à 90 % (Air France KLM, 16/03/20).
  • Le Groupe Air France-KLM a déjà pris des mesures pour sécuriser sa trésorerie. Pour lire le texte en entier, cliquez sur l’hyperlien (Air France KLM, 16/03/20).

United Airlines

  • La compagnie réduit sa capacité de moitié en avril et en mai (Radio-Canada, 16/03/20).

American Airlines

  • La compagnie prévoit de réduire de 75 % sa capacité sur les vols internationaux par rapport à 2019 (Radio-Canada, 16/03/20).
  • Elle diminuera de 20 % ses vols intérieurs aux États-Unis en avril et de 30 % en mai (Radio-Canada, 16/03/20).

Politiques d’annulation et de modification de vols

Selon l’avocat Éric Perrier, que ce soit en cas de force majeure ou non, les entreprises de tourisme ont l’obligation de rembourser leurs clients (PAX, 20/03/20).

Go Air 

  • Tous les vols réservés entre le 1er mars 2020 et le 15 avril 2020 pourront être reportés jusqu’au 15 avril 2021 sans frais supplémentaires. Le client peut simplement ne pas se présenter à son vol et il sera admissible à cette nouvelle procédure du nom de « Year long peace of mind » (Travel trends today, 19/03/20).

Air Canada 

Politique d’annulation 

  • L’entreprise a créé une page Web dans le but de mieux répondre aux questionnements des clients (Air Canada).
  • Ceux qui avaient réservé un voyage peuvent l’annuler sans frais et recevoir un crédit pour un voyage se terminant le 31 décembre 2020 (des restrictions s’appliquent selon les dates de réservation initiales) (Air Canada).

Politique de modification

  • Les clients ayant réservé un voyage peuvent modifier leur réservation sans frais jusqu’à deux heures avant leur vol en choisissant un vol pour la même destination ou une destination différente. Le voyage doit être terminé le 31 décembre 2020 (Air Canada).

Air Transat 

Politique d’annulation 

  • Tous les clients qui ont eu leur vol annulé recevront un crédit pour un voyage futur. Celui-ci sera valide pour les 24 mois suivant leur date initiale de départ. Pour plus d’informations, visitez le site de Transat.

Programmes de fidélité

  • Les membres d’Aéroplan peuvent annuler leur récompense sans frais jusqu’au 31 mars 2020. Ils peuvent aussi mettre sur pause les dates d’expiration de leurs miles Aeroplan jusqu’au 14 mai 2020 (PAX, 20/03/20).
  • Tous les membres de Air Canada Altitude pourront recevoir gratuitement des crédits valides jusqu’au 31 mai 2021. Les critères de qualifications pour les membres de 2021 seront aussi changés (PAX, 20/03/20).

Le Réseau de veille en tourisme partage les informations et les ressources à jour selon les secteurs d’activité ainsi que des pratiques exemplaires tirées de son exercice de veille quotidien afin d’outiller l’industrie québécoise.Abonnez-vous à l’infolettre.

 

Consultez notre Netiquette