Retour

Retour
Analyse - 5 mai 2020

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

mai 2020

Recherche

L
Imprimer Transport,

Le transport aérien dans tous ses états

La capacité aérienne augmentera à la fin du printemps. Des mesures sanitaires accrues se mettent en place pour permettre d’accueillir les passagers, qui pourraient être de 44 % à 80 % moins nombreux en 2020. Un nouveau portrait se dessine pour le secteur à la fin de la crise.

Impacts estimés en 2020

Environ les trois quarts de la capacité aérienne mondiale se sont effondrés en 15 semaines. Un total de 26,6 millions de sièges étaient disponibles au cours de la semaine du 4 mai comparativement à 109 millions à la même période en 2019. La capacité aérienne dans la plupart des régions du monde est en baisse. Dans certains endroits, elle se stabilise, tandis qu’elle augmente un peu en Asie du Nord-Est (Chine, Japon, Corée).

infographie_departshebdo_aerien

Le retour à la normale pour le secteur aérien dépend de plusieurs facteurs : l’ampleur et la durée des mesures de confinement, la confiance des consommateurs, les conditions économiques et l’aide gouvernementale. L’Association internationale du transport aérien (IATA) estime une perte globale de 314 milliards de dollars américains en 2020, soit une baisse de 48 % des revenus des passagers intérieurs et internationaux. Au Canada, l’organisation prévoit une diminution de 43 % des revenus, mettant à risque 250 000 travailleurs.

De son côté, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) a mesuré les impacts économiques selon six trajectoires possibles ; une première évaluation se chiffre de 44 % à 80 %de voyageurs internationaux en moins en 2020.

Déconfinement et reprise des vols

Les transporteurs planifient des dates de retour progressif de leurs activités. 

Au Canada

L’interdiction de voyages non essentiels entre le Canada et les États-Unis est prolongée jusqu’au 21 mai 2020 et  les arrivées internationales à des fins de loisirs et de tourisme sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

  • Porter Airlines compte reprendre le service le 29 juin.
  • Transat et  Sunwing visent le 31 mai.
  • Air Canada augmentera sa capacité intérieure à partir du 31 mai. Quelques vols internationaux sont encore en service, les autres recommenceront à partir de mai, mais certains demeurent à l’arrêt pour toute la période estivale.
  • WestJet a suspendu ses activités le 22 mars, à l’exception de quelques vols de rapatriement et a annulé environ 4000 vols domestiques par semaine du 5 mai au 4 juin à cause de la pandémie.
  • Swoop exploite toujours un réseau limité de vols au Canada.

À l’international

La compagnie britannique à tarif réduit Jet2.com reprendra du service le 17 juin. Celle-ci enregistre déjà des réservations pour la fin de l’été et plus tard. Le PDG de Ryanair espère aussi recommencer les activités en juin et s’attend à une guerre de prix en Europe pour les séjours de dernière minute en juillet et août.

En Chine, l’autorité civile de l’aviation limite les vols internationaux à un trajet hebdomadaire par destination (pays) depuis le 29 mars. Les compagnies nationales augmentent leur capacité. Elles ont offert des tarifs dérisoires pour le congé de la fête du Travail qui se tenait début mai afin d’inciter les Chinois à reprendre l’avion.

Le déconfinement se poursuit et évolue chaque semaine, l’image ci-dessous illustre l’état mondial au 4 mai. Le rouge indique un confinement total à l’échelle du pays, le jaune un confinement partiel et le vert, une absence de confinement.

carte_deconfinement

Source : Conference & Incentive Travel. LIVE UPDATES: Lockdown and travel restrictions around the world. 4 mai 2020.

Une relance sous conditions

Aide gouvernementale

Selon l’IATA, une compagnie aérienne typique détient deux mois de liquidité à l’avance

Selon l’IATA, une compagnie aérienne typique détient deux mois de liquidité à l’avance. Certaines mettent en place des mesures exceptionnelles et se tournent vers les gouvernements pour passer au travers de la crise.

Plusieurs transporteurs canadiens ont fait part de leur intention de se prévaloir de la subvention salariale d’urgence : Transat afin de rappeler ses 4000 employés licenciés, soit 80 % du personnel, Air Canada dans l’intérêt de ses 36 000 employés au pays, WestJet pour ses 3000 travailleurs inactifs et Porter Airlines en étudie la possibilité. Le gouvernement canadien envisage actuellement d’autres types d’aide.

  • L’Administration américaine contribue à hauteur de 61 milliards de dollars au secteur de l’aviation assurant, entre autres, un soutien salarial aux employés jusqu’en septembre. Elle a récemment annoncé une subvention d’un milliard pour des travaux favorisant l’efficience et la sécurité de 439 aéroports dans le cadre du CARES act. Des milliers de pilotes et d’agents de bord d’American Airlines ont tout de même accepté des offres de congés volontaires et de retraites anticipées. Delta et United Airlines encouragent leurs employés à faire de même.
  • Le groupe Air France—KLM recevra un financement de l’État français à hauteur de 7 milliards d’euros pour traverser la crise et poursuivre son plan de transformation qui devra inclure des cibles environnementales ambitieuses.
  • Singapore Airlines, qui propose exclusivement des liaisons internationales, obtient une aide gouvernementale depuis février, dont la principale mesure est le maintien des employés grâce à une subvention salariale.
  • La Corée du Sud accorde un soutien aux transporteurs locaux.
  • Les négociations sont en cours entre Lufthansa et le gouvernement allemand, ce dernier demandant 25 % des parts de la compagnie.
  • Le gouvernement italien nationalise Alitalia pour le sauver de la faillite.

Mesures sanitaires repensées

Siège vide entre les passagers, port du masque, gel désinfectant : les mesures sanitaires mises en place à court terme s’accumulent. Au Canada, depuis le 20 avril et jusqu’à nouvel ordre, les passagers aériens doivent avoir en leur possession un masque non médical ou un couvre-visage. Ils seront invités à le porter lorsque la distanciation sociale est impossible.

La firme Simpliflying a cartographié 70 points de contact qui ont besoin d’être désinfectés ou repensés à l’aéroport. À cet effet, l’automatisation vers un parcours « sans contact » pour le client était déjà en cours, mais pourrait être accélérée par la pandémie.

  • L’aéroport international de Hong Kong a mis en place trois robots désinfectants dans ses aires publiques.
  • L’autorité civile de l’aviation de la Chine a publié la 4édition de sa directive sur la prévention et la propagation de la maladie à coronavirus 2019 pour les compagnies aériennes. Ce guide s’appuie sur des mesures préventives selon le niveau de risque des vols intérieurs ou internationaux. Les critères de classification incluent le taux de prévalence dans le pays d’origine, le taux d’occupation de l’avion, la durée du vol et le système de filtration.
  • Air Canada SoinPropre+ est le nouveau programme d’hygiène couvrant l’ensemble du parcours client et comprend la prise systématique de la température des passagers avant le vol et l’utilisation d’un vaporisateur désinfectant électrostatique en cabine.

 aircanada_soinspropre

Source : Air Canada. Voici Air Canada SoinPropre+

 Que réserve l’avenir pour le secteur ?

Des scénarios de reprise allant de six mois à trois ans sont étudiés, de même que le niveau d’optimisme des voyageurs à reprendre l’avion selon leur région du globe. L’industrie fait preuve de résilience, mais le point d’équilibre entre la vitesse d’épuisement des ressources financières et le retour en force de la clientèle est fragile. De plus petites compagnies ont déjà déclaré faillite. Un nouveau portrait se dessine au fil du déconfinement.

 

Le Réseau de veille en tourisme partage les informations et les ressources à jour selon les secteurs d’activité ainsi que des pratiques exemplaires tirées de son exercice de veille quotidien afin d’outiller l’industrie québécoise. Abonnez-vous à l’infolettre.

Source(s)

Koenig, David. “Think Things are bad for airlines? It’s about to get worse”, Japan Today, 24 avril 2020.

Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). « Effects of Novel Coronavirus (COVID-19) on Civil Aviation : Economic Impact Analysis », Montréal, Canada, 1ermai 2020.

Pearce, Brian. “COVID-19 Updated Impact Assessment”, IATA, 24 mars 2020.

Shepardson, David et Rucinski, Tracy. « U.S. Senate approves big rescue for struggling aviation sector », Reuters, 25 mars 2020.

Skift Airline Weekly. « Another Virgin Lost », 26 avril 2020.

UNWTO. « D’après un rapport de l’OMT, des restrictions liées à la COVID-19 sur les voyages sont maintenant en place dans 100 % des destinations mondiales », 28 avril 2020.

 

Consultez notre Netiquette