Retour

Retour
Analyses - 19 janvier 2021

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

janvier 2021

Recherche

L
Imprimer Segments de clientèles,

Comportements et intentions de voyage des Québécois

Devant les restrictions sanitaires et la fermeture des frontières, les Québécois ont-ils plus voyagé chez eux qu’à l’habitude à l’été 2020 ? Ont-ils l’intention de découvrir davantage leur territoire en 2021 ? Voici un portrait touristique de la population québécoise.

D’après un sondage omnibus réalisé par Léger en décembre 2020 auprès de 1000 Québécois, 41% des répondants indiquent avoir fait au moins une excursion ou un séjour touristique d’une nuitée ou plus au Québec à l’été2020. Les courts voyages se sont avérés les plus populaires: 28des sondés ont réalisé au moins une excursion et 26% une escapade d’une à trois nuits. En ce qui concerne les longs départs, quelque 13 % des répondants déclarent avoir fait un séjour de 4 à 13 nuits et seulement 3 % affirment avoir étendu leur voyage à plus de deux semaines. 

Fait intéressant, les répondants âgés de 25 à 34 ans et de 35 à 44 ans ont légèrement plus voyagé au Québec que les autres. Les plus jeunes (25-34 ans) sont d’ailleurs plus nombreux que les 55-74 ans à avoir effectué un séjour d’au moins une nuitée hors domicile. Les Québécois ayant déclaré un revenu annuel par foyer de 100 000 $ et plus sont plus enclins à avoir voyagé que les autres répondants, pour chacun des types d’expérience. 

Profil touristique de la saison estivale 2020 

Pour mieux comprendre la nature des déplacements touristiques au Québec, la Chaire de tourisme Transat a réalisé, à l’automne 2020, une enquête en ligne auprès d’un panel de 1172 voyageurs québécois*. Ce sondage visait à brosser, entre autres, le tableau touristique de l’été, les changements de comportements des Québécois ainsi que les intentions de voyage.  

Parmi les sondés qui ont parcouru la province durant l’été 202076% affirment avoir envie de la découvrir davantage à la suite de leur expérience touristique. Ces derniers se disent d’abord motivés par le produit québécois, notamment par la beauté des paysages. Les nonintéressés jugent quant à eux le contexte pandémique actuel peu propice à la découverte du Québec et considèrent déjà y voyager ou connaître suffisamment l’offre touristique du territoire. Les répondants n’ayant pas voyagé au Québec cet été évoquent principalement les restrictions de déplacement en vigueur pour l’expliquer. 

Ce portrait demeure toutefois tavelé. La plupart des Québécois interrogés dans le cadre de l’enquête de la Chaire (82 %) ont confié qu’ils avaient moins voyagé qu’à l’habitude durant l’été2020Et même, un peu plus d’un répondant sur deux (57 %) a moins voyagé au Québec qu’à l’habitudePour une forte majorité (65 %), ce choix sexplique par le manque d’envie de voyager dans la situation actuelleLe nombre de nuitées passées en hôtel était inférieur à l’habitude pour 56% des sondés.  

Somme toute, parmi les répondants qui ont voyagé au Québec durant la saison estivale, trois sur cinq indiquent être satisfaits de leur été touristique dans la province. Un total de 42% ont même confié que leur expérience a eu un impact positif sur leur perception du Québec en tant que destination touristique.  

Comportements et intentions de voyage en 2021 

La plupart des répondants (89%) estiment qu’il est probable qu’ils voyageront au cours des deux prochaines années, peu importe la destination. À court terme (2021), une forte majorité estime plus envisageable de faire un séjour d’au moins une nuitée à l’été qu’à l’hiver ou au printemps, comme l’indique le tableau ci-dessous. 

Par ailleurs, les répondants ayant voyagé au Québec à l’été2020 saffichent comme étant plus enclins que les autres à effectuer un séjour en 2021, peu importe la période. 

À la lumière des résultats de l’enquête en ligne, il semble que la pandémie modulera à court et/ou moyen termes la manière dont les Québécois voyagent et planifient leurs vacances. Comme l’illustre le tableau ci-contre, plus de deux répondants sur cinq envisagent de voyager plus localement. 

Concernant l’organisation des voyages, plus de la moitié des sondés affirment qu’ils accorderont plus d’importance aux mesures sanitaires à destination (55%) et le tiers indiquent qu’ils planifieront leurs vacances plus en amont.  

Recommandations

*L’enquête portant sur les impacts de la COVID-19 sur l’industrie touristique québécoise est une étude menée en trois volets, d’avril à septembre 2020, par la Chaire de tourisme Transat en partenariat avec le ministère du Tourisme, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et les associations touristiques régionales et sectorielles. 

Cet article provient du Livre blanc Tourisme 2021 : entre défis et occasions d’affaires. Pour le consulter, cliquez ici. 

Source(s)

  • Chaire de tourisme Transat. Enquête en ligne portant sur les comportements de voyage des Québécois, octobre 2020. 
  • Léger WebSondage omnibus mené du 18 au 20 décembre 2020 auprès d’un échantillon de 1000 québécois(e)s âgés de 18 ans et plus représentatif de la population du Québec.

 

Consultez notre Netiquette