Retour

Retour
Analyses - 29 septembre 2006

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

septembre 2006

Recherche

L
e-tourisme et technologies, Réseaux de distribution,

Le voyage vendu aux enchères, eBay dévoile ses ambitions

Taillés sur mesure pour Internet, les voyages ne cessent d’attirer de nouveaux joueurs, séduits par des modèles d’affaires compatibles avec le Web. C’est dans cette optique que le géant eBay annonçait son intention de devenir un acteur majeur de l’industrie touristique. Jusqu’à maintenant limitée à des initiatives isolées, la vente aux enchères des produits de voyages pourrait bientôt s’étendre et devenir un canal de distribution significatif.

La force eBay

Pionnier du commerce en ligne, eBay n’est nul autre que la place d’affaires électronique numéro un à l’échelle mondiale, avec des revenus annuels de 5,2 milliards USD. Le site accueille mensuellement plus de 160 millions de visiteurs et propose quelque 78 millions de produits. L’exemple ci-dessous illustre quelques offres de forfaits sur eBay à destination du Mexique.

Offres de forfaits de vacances au Mexique sur eBay

La présence d’articles de voyage sur la plate-forme eBay demeure pour l’instant marginale, estimée à quelque 5500 entrées si l’on exclut les accessoires de voyage tels que les valises et les livres. L’Allemagne est actuellement de loin le marché le plus dynamique dans les ventes de produits de voyage sur eBay.

Évidemment eBay n’est pas le seul acteur dans l’arène des encans touristiques en ligne. On y trouve notamment l’entreprise SkyAuction.com qui gagne en popularité. Elle vend autant des billets d’avion que des chambres d’hôtel, des croisières que des forfaits tout inclus. D’autres sites se spécialisent en misant sur des niches bien spécifiques, par exemple:

  • All Cruise Auction: produits de croisières;
  • RoomAuction.com: hôtels indépendants de plusieurs régions dans le monde;
  • Generous Adventures: chambres d’hôtel ayant reçu des distinctions, voyages atypiques, forfaits écotouristiques, etc. La majorité des prestations listées constituent des dons et les profits sont versés à diverses organisations caritatives;
  • Bidshares: condos de vacances dans une variété de centres de villégiature (à vendre, à louer ou à acheter);
  • Luxury Link: produits de luxe.

À quoi s’attendre

Maintenant qu’eBay s’intéresse sérieusement au domaine du voyage, les choses pourraient se bousculer. Jusqu’à présent, la part de marché des ventes aux enchères demeure marginale et très éclatée. Certains grossistes européens ont mis en place leur propre site aux enchères afin de répondre à ce segment de clientèle. C’est le cas notamment de TUI (http://auctions.latedeals.com) et de Lastminute.com (www.auctions.lastminute.com).

Dans l’éventualité où eBay y consacre toutes ses ressources, ce dernier pourrait devenir une grosse pointure dans le réseau de distribution, d’autant plus que le géant en ligne multiplie les accords stratégiques. En plus de partenariats d’affaires récemment signés avec Yahoo! et Google, eBay détient une entente d’exclusivité avec Expedia pour le marché américain.

Des fournisseurs comme les hôteliers pourraient voir d’un bon oeil l’arrivée d’un acteur jouissant d’une extraordinaire notoriété. Ceux-ci peuvent améliorer la gestion de leurs inventaires en utilisant eBay pour vendre des chambres durant les périodes moins occupées. Les hôteliers conservent une autonomie complète quant à la tarification et peuvent ainsi s’assurer de l’intégrité des prix de leurs produits. Un établissement pourrait, par exemple, profiter du week-end du Grand Prix automobile pour vendre quelques chambres à prix très élevé aux clients les plus offrants. Comme le gestionnaire a la possibilité de déterminer un prix minimal, il peut facilement s’assurer que le prix de vente ne sera jamais inférieur à celui proposé sur le site Internet de l’hôtel. eBay impose des frais de base pour afficher sur son site ainsi qu’une commission variant de 5 à 7% lorsque la vente se réalise.

On peut s’attendre à ce qu’un tel canal de vente prenne du gallon dans les années à venir, d’autant plus qu’eBay compte développer une nouvelle infrastructure technologique spécifiquement adaptée aux prestations touristiques qui lui donnera les moyens d’étendre ses activités dans ce secteur.

Des restrictions

Il faut savoir que, pour obtenir le droit de vendre des prestations de voyages sur eBay, la personne ou l’entreprise doit posséder un permis d’agence de voyages, à moins qu’elle n’en soit elle-même le fournisseur. Un hôtelier n’est donc pas autorisé à jouer le rôle de voyagiste en proposant par exemple des vols pour se rendre à son établissement.

On y trouve par ailleurs une fonction intéressante (buy-it-now) qui permet aux internautes de contourner le processus de l’encan et de procéder directement à l’achat, selon un prix déterminé d’avance. Il s’agit de la seule façon de s’assurer de conclure la transaction et d’éviter que ce que l’on convoite ne termine dans les mains d’un autre acheteur.

Or, la vente aux enchères ne convient pas à tous et certains éléments de risque demeurent. Il revient à l’acheteur d’effectuer les vérifications d’usage afin de s’assurer que le produit affiché correspond bien à ses attentes.

Des avantages dans un univers Web 2.0

Le modèle d’affaires éprouvé et bien rodé d’eBay comporte certains avantages. Par exemple, le système utilise un intermédiaire bancaire (PayPal) qui protège les parties contre des fraudes potentielles. Par ailleurs, un système de rétroaction entre les acheteurs et les vendeurs a été mis en place, ce qui permet de visualiser l’historique marchand de chacune des parties. Les utilisateurs d’eBay accordent une grande importance à ces commentaires, ce qui assure les acheteurs de transiger avec des vendeurs fiables. L’immense avantage de cette approche, par rapport à ce que l’on trouve sur des sites comme TripAdvisor ou WikiTravel, c’est que seuls les gens ayant déboursé pour procéder à un achat peuvent émettre un commentaire. Le fournisseur a aussi la possibilité de répliquer et d’expliquer les raisons des commentaires négatifs. Ces particularités du modèle d’affaires eBay cadrent parfaitement avec l’environnement Web 2.0. (Lire aussi: Web2.0, vous n’avez pas fini d’en entendre parler!).

Il est trop tôt pour prévoir si l’arrivée d’un joueur comme eBay, qui dispose d’un potentiel d’investissement d’envergure, aura des répercussions sur la distribution des voyages. Ce type de service intéressera principalement les chasseurs d’aubaines, les mêmes qui fréquentent les sites des métamoteurs de recherche tel Kayak, et les modèles opaques (avant la transaction, la bannière n’est pas identifiée) tel Hotwire. (Lire aussi: Les modèles «opaques» révolutionneront-ils la distribution?). Est-ce que, en termes de coûts de distribution, un canal comme eBay se révélera avantageux? Est-ce que cette façon d’acheter des voyages peut devenir un réel canal alternatif et faire d’eBay un joueur touristique significatif? À suivre.

Voir aussi

eBay
All Cruise Auction
Generous Adventures
Bid Shares
Luxury Link
Room Auction

Sources :
- e-tid. «eBay Bids To Enter Travel Sector», [www.e-tid.com], 5 juin 2006.
- EyeforTravel Correspondent. «Interview with Karim Lankarany, Senior Category Manager Reise, eBay GmbH», EyeforTravel [www.eyefortravel.com], 14 juin 2006.
- EyeforTravel. «Can eBay Become the Ultimate Travel Distribution Channel?», EyeforTravel [www.eyefortravel.com], 16 mars 2006.
- Gilden, James. «ebay Site Can Be a Boon for Travelers», Los Angeles Times, 16 avril 2006.
- McGrath, Ginny. «eBay Expands Travel Auctions in Britain», The Times [travel.timesonline.co.uk], 5 juin 2006.
- Waters, Richard. «Google and eBay Forge Alliance», Financial Times [www.ft.com], 28 août 2006.