Retour

Retour
Analyse - 27 mars 2012

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

mars 2012

Recherche

L
Imprimer Marchés géographiques,

Le marché australien au Canada

Le marché australien occupait le 7e rang des arrivées en provenance d’outre-mer au Québec en 2010. Les Australiens voyagent en général de façon indépendante, s’intéressent au mode de vie local et accordent une grande importance à la beauté des paysages. L’enquête sur les voyages internationaux de Statistique Canada indique que les Australiens rapportaient 341 millions de dollars à l’économie canadienne en 2010, dépensaient en moyenne 1687$ par voyage-personne au pays et demeuraient en moyenne 14,5 nuits. Ils occupent ainsi le 2e rang, derrière le marché américain des réunions, congrès et voyages de motivation, en ce qui a trait aux dépenses moyennes par nuit au pays. Le 30 janvier 2012, la Commission canadienne du tourisme (CCT) présentait sa plus récente campagne visant ce marché. Est-ce que le Canada saura se démarquer de ses concurrents internationaux? Et qu’en sera-t-il du Québec?

Les voyageurs australiens au Canada

Les Australiens reçoivent quatre semaines de congés payés de leur employeur et perçoivent les voyages comme une façon de poursuivre leur développement personnel. Selon le ministère des Affaires étrangères australien, 49% possédaient un passeport en 2010, une augmentation de 16% par rapport à 2009. On constate parallèlement une croissance de 8,3% du nombre de voyages faits à l’étranger au cours de cette même période.

Le Canada a accueilli 202 200 Australiens en 2010, ce qui représente une baisse de 14,2% par rapport à 2008; pour cette même période, le Québec a enregistré une baisse de 2,7% (voir le graphique 1). La Colombie-Britannique est de loin la province la plus visitée avec 124 000 arrivées; viennent ensuite l’Ontario (62 400), l’Alberta (58 100) et enfin le Québec (32 600). Nonobstant son premier rang, la Colombie-Britannique est la seule province à connaître une baisse d’arrivées en 2010 (-3,7%).

 

Selon les données provenant des entrées aux frontières, le Canada a enregistré en 2011 une croissance du nombre d’arrivées des Australiens de 4,11% par rapport à 2010 (voir le graphique 2). La période estivale présente des hausses importantes, principalement en juin (8,2%) et en septembre (10,5%).

Les intérêts des Australiens

Le programme de veille touristique mondiale (VTM) de la CCT examine de près le marché australien depuis plusieurs années. Sa méthodologie repose sur un échantillon composé de 1500 voyageurs d’agrément réalisant des vols long-courriers, dont 300 ayant visité le Canada, âgés de 18 ans et plus et dont les destinations excluaient l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les îles du Pacifique. Sa plus récente enquête, datant d’avril 2011, révèle que 80% et plus des Australiens aiment admirer de beaux paysages, s’intéressent aux attractions historiques et culturelles, affectionnent les saveurs régionales et désirent vivre une expérience unique se rapprochant du mode de vie local du pays (voir le graphique 3). Même si les produits touristiques hivernaux semblent moins plaire à ce marché, près de 30 000 Australiens viennent skier au pays chaque année.

Une concurrence internationale

Pour situer le Canada dans le contexte mondial, la VTM de la CCT a déterminé les six principaux pays concurrents: les États-Unis, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, la Chine et la Thaïlande.

Selon la perception des voyageurs australiens, le Canada constitue une destination intéressante pour les amateurs de nature et de plein air (voir le tableau 1). Les États-Unis représentent néanmoins un important concurrent, d’autant plus que les liaisons aériennes y facilitent davantage les déplacements. Les produits culturels ne sont pas naturellement associés au pays, alors que les Australiens s’y intéressent grandement.

La campagne de la CCT

Dans sa plus récente campagne, la CCT désire mettre en valeur sa collection d’expériences distinctives ainsi que ses membres afin de présenter le vrai visage du pays. Elle emploie le storytelling pour courtiser ce marché (lire aussi Le pouvoir du storytelling dans une approche marketing) en reprenant, par exemple, des extraits de récits de voyage qui racontent des expériences authentiques d’autres voyageurs.

 

Source: Canada Travel

Selon la CCT, 48% des visites d’Australiens au Canada incluent un séjour aux États-Unis. Le Québec pourrait songer à combiner ses efforts avec ceux des États américains limitrophes afin de promouvoir ses produits touristiques. Et si notre plus grand concurrent devenait un allié?

 

Sources:

- Commission canadienne du tourisme. «Explosion du marché australien des voyages en 2011», 3 janvier 2012.

- Commission canadienne du tourisme. «Veille touristique mondiale/Australie rapport sommaire», consulté le 10 février 2011.

- Commission canadienne du tourisme. «Plongée dans l’été canadien pour les Australiens», 30 janvier 2012.

- VisitBritain. «Market and trade profile – Australia», janvier 2012.

 

 

 

 

Consultez notre Netiquette