Retour

Retour
Analyses - 7 décembre 2009

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

décembre 2009

Recherche

L
Produits et activités,

Qualifié de tendance lourde de la société, «le développement personnel spirituel sera la religion du XXIe siècle»

C’est ce qu’affirmait Raphaël Liogier, professeur à l’Institut d’études politiques à Aix-en-Provence, dans la revue Espaces. Même son de cloche pour plusieurs experts qui citent le tourisme spirituel comme l’un des produits porteurs d’avenir. Faire une pause, se ressourcer… cette tendance modèle les vacances. L’industrie touristique s’empare de ce marché aux multiples facettes et compte bien guider les voyageurs dans leur quête de bien-être et de ressourcement.

Démarche qui a peu à voir avec la religion

Voici un marché de niche qui peut devenir imposant en raison de la multiplicité des produits liés à la demande de ce type de voyageurs. Visite d’un lieu mythique, ascension d’une montagne, séjour dans un monastère, marche dans le désert ou sur le sentier de Compostelle, étude des religions, initiation à la méditation, apprentissage de la calligraphie… Loin des lois et des rituels formels associés à l’aspect contraignant de la pratique d’une religion, le tourisme de développement personnel et spirituel fait de plus en plus d’adeptes, en quête de silence, de quiétude, de liberté, de paysages pour se ressourcer.

Les vacances prennent une tout autre signification

En raison de la remise en question des religions traditionnelles, de la désaffection massive à l’égard des pratiques religieuses et des lieux de culte, des idéologies et des valeurs en déroute, du rythme de vie effréné, le matérialisme ne satisfaisant plus la quête de bien-être, les gens perdent leurs repères et se retrouvent sans boussole.

Pierre Volle et Sophie Rieunier, professeurs et experts dans le comportement de consommation, soulignent que «consommer se conjugue au verbe “être” et non plus “avoir”». Dans un monde superficiel, les gens cherchent à trouver un équilibre, à donner une profondeur à leur vie.

Dans cette foulée, Raphaël Liogier, aussi directeur de l’Observateur du Religieux, constate un phénomène de mutation des vacances qui s’oriente vers la recherche du développement personnel. Les vacances ne sont plus perçues comme un moyen de se reposer du travail. Depuis les années 1990, on assiste au passage du tourisme passif (temps de repos) au tourisme actif (développement personnel): ouverture sur d’autres cultures, pratique d’activités qui exigent un dépassement de soi, apprentissage, aide aux peuples démunis. Depuis les années 2000, le tourisme s’ouvre à la spiritualité, à la recherche du bien-être, au besoin de comprendre d’autres cultures, de rompre avec le quotidien, de faire le point sur sa vie, de reprendre son souffle et de réfléchir.

Le besoin d’accomplissement se traduit par la volonté de donner du contenu aux vacances tant sur le plan physique qu’intellectuel ou manuel et par le besoin d’authenticité, de vivre des choses vraies. À travers ses multiples expériences, le voyage comporte une dimension émotionnelle et spirituelle.

Il s’avère difficile de tracer le portrait type de ces voyageurs – agnostiques ou croyants –, car le développement personnel prend une signification différente pour chacun d’eux. La visite de la chapelle Sixtine ou d’un temple bouddhiste en Indonésie le touche différemment. Il veut toutefois revenir de son voyage avec un regard neuf, une perspective différente de son quotidien, avec l’impression de s’être ressourcer, d’avoir vécu une expérience nouvelle.

Ses multiples confessions

Déambuler dans le calme feutré d’un lieu de culte… De la religion à la spiritualité à la quête de bien-être, le cheminement à travers des lieux, des rencontres, des émotions, des activités prend différentes avenues:

  • immersion dans la démarche religieuse et spirituelle d’un peuple;
  • rencontre d’autres cultures, civilisations et traditions;
  • visite d’une destination mythique qui inspire la spiritualité: La Mecque, Jérusalem, Lourdes, Bénarès;
  • retraite, méditation, recueillement, jeûne;
  • pèlerinage, événement liturgique ou musical;
  • richesse du patrimoine, contexte historique d’un temple ancien, architecture d’un lieu sacré;
  • étude d’une religion, initiation à sa pratique, séminaire;
  • reconstitution d’un périple tiré d’un événement, d’une tradition, d’un livre, d’un film;
  • randonnée, ascension d’une montagne, communion avec la nature, la mer;
  • ressourcement, repos, convalescence, bien-être, découverte de soi, santé, diète, relaxation, sports et activités physiques;
  • apprentissage de diverses techniques artisanales et artistiques.

Les gens, à leur retour de voyage, ne diront pas qu’ils ont «fait» tel pays, mais plutôt qu’ils ont vécu telle ou telle chose – Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde.

Un coup d’œil du côté de l’offre en France

Les produits touristiques de développement personnel et spirituel sont vendus tant par les agences de voyages classiques que par les spécialistes et certains mouvements religieux.

Le Guide Saint-Christophe – Des lieux pour se ressourcer répertorie, dans son édition de 2009, 415 adresses. Le Petit Futé publie le Guide des séjours spirituels en France de même que ceux en Europe. Nombre de communautés et monastères proposent des séjours avec prière, vie communautaire et formation spirituelle.

À Arvillard en Savoie, l’Institut Karma Ling est un important centre d’études et de méditation bouddhiste en Europe qui permet la rencontre avec la civilisation orientale et les traditions anciennes: méditation, yoga, danses, arts martiaux, arts traditionnels (calligraphie, gravure sur pierre, peinture), massage, cours de psychologie contemplative, etc.

Ictus Voyages offre une retraite à l’école de Mère Teresa en Inde, des marches dans le désert avec des accompagnateurs spirituels et un pèlerinage sur les pas de Saint-Paul en Turquie. Dans sa brochure intitulée Voyages intérieurs, l’entreprise Voyageurs du Monde a sélectionné des lieux inspirants et propices à la méditation.

En Charente-Maritime, l’Espace des possibles a développé des stages de développement personnel, artistique et de bien-être. Cet organisme héberge ses visiteurs dans le camping Entre mer et forêt situé dans un parc de 13 hectares.

Le groupe de villages VVF Villages propose une gamme de séjours zen et bien-être aux thématiques variées. Le voyageur part à la découverte de lui-même, du qi gong, de la gym orientale et de la sophrologie ou encore de la thalassothérapie et de l’hydrothérapie.

Plus près de nous…

La programmation de l’agence Spiritours à Montréal  est axée sur le ressourcement qui va de la méharée au Maroc pour goûter le silence du désert à la thématique «Leadership de vie et créativité; osez réveiller l’Artiste» aux Îles-de-la-Madeleine.

Et… oui, il existe des ashrams ainsi que plusieurs centres de ressourcement et lieux de retraite au Québec.

Sources:
- Armas, Genaro C. «“Spiritual destinations” cater to mind, body, soul», ABCNews, 8 juin 2009,
[abcnews.go.com/Travel/wireStory?id=7785624].
- Defrance, Anne-Lise. «Le tourisme religieux attire de nouveaux adeptes», Le Monde.fr, 12 août 2009, [www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3546,36-1219393,0.html].
- Désiront, André. «Des voyages à valeur spirituelle», La Presse, 12 décembre 2007.
- Espaces. «Dossier: Tourisme, développement personnel et spirituel», no 271, juin 2009, p. 13 à 45.
- Koehn, Josefine. «Trend: Spiritual Tourism», CScout, 21 janvier 2007,
[www.cscout.com/blog/2007/01/21/trend-spiritual-tourism.html].
- Renette, Éric. «Grands dieux et sacrés touristes», lesoir.be, 22 mars 2008,
[archives.lesoir.be/…].
- Steves, Rick. «Europe overflows with spiritual sites», chicagotribune.com, 5 juillet 2009,
[www.chicagotribune.com/travel/chi-tc-trav-steves-0630-0705jul05,0,6288019.story].
- Téoros. «Dossier: Tourisme, religion et patrimoine», vol. 24, no 2, été 2005.
-  Tourmagazine.fr. «Tourisme spirituel: et si vous battiez en “retraite”?», TourMagazine.fr, 5 juillet 2005, [www.tourmagazine.fr/Tourisme-spirituel-et-si-vous-battiez-en-retraite_a142.html].
- Yeoman, Ian. «Tomorrow’s Tourist: Scenarios & Trends – The Religious or Not So Religious Tourist in 2030», Elsevier, 2008.

Sites:
- Espace des possibles
- Guide Saint-Christophe – Des lieux pour se ressourcer
- Ictus Voyages
- Institut Karma Ling
- Oasis Voyages
- Spiritours
- Voyageurs du Monde
- VVF Villages

  • Pauline Gagnon

    Bonjour,

    J’ai lu votre article avec grand intérêt. Il couvre plusieurs aspects intéressants qui prouvent bien que de plus en plus de gens sont concernés par les vraies valeurs.

    Non seulement votre article me rejoint-il personnellement dans mon mode de vie mais il me conforte dans ce que je désire continuer à offrir à notre clientèle.

    Merci de l’avoir si bien exprimé!