Retour

Retour
Analyse - 6 mars 2013

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

mars 2013

Recherche

L
Imprimer Segments de clientèles,

Les voyageurs en solo arrivent en masse!

Les voyages en solo sont pluriels, ils se déclinent de diverses manières et l’industrie touristique québécoise doit s’adapter pour conquérir cette clientèle en constante progression. Le touriste solo voyage seul, c’est une évidence! Mais on peut aussi voyager seul… en groupe, même si cela semble contradictoire. En fait, de nombreux spécialistes (voyagistes et réceptifs) constatent qu’une part de plus en plus importante de leur clientèle de groupe est formée de voyageurs seuls qui souhaitent vivre leurs expériences avec d’autre gens partageant les mêmes intérêts.

Les voyages individuels représentent un segment de marché en croissance. Être célibataire constitue de plus en plus un choix et cela advient à différentes étapes de la vie: mariages tardifs, divorces, veuvage, etc. Ainsi, on assiste à une augmentation du nombre de ménages constitués d’une seule personne dans la population:

  • en moyenne, 35% des ménages des pays développés sont constitués d’une seule personne;
  • en Finlande et en Norvège, cette moyenne atteint environ 40% (2011);
  • aux Pays Bas, 37% (2011);
  • aux États Unis (27% en 2010) et au Royaume-Uni (29% en 2011), les proportions étaient semblables à celles observées au Canada (28% en 2011).
  • au Québec, 32% des ménages sont composés d’une seule personne (2011).

Définitions, caractéristiques et comportement du voyageur en solo

Un voyageur en solo est, par définition, une personne qui voyage seule… mais pas toujours! Selon Statistique Canada, une personne est considérée comme «voyageant seule» si elle n’est pas accompagnée d’une autre qui fait partie du même ménage qu’elle; par exemple, si elle effectue un voyage avec des amis ou en groupe ou encore, si elle n’est pas en mesure de donner de renseignements sur les dépenses et les activités des personnes qui l’accompagnent.

C’est dans cet esprit que des chercheurs de l’Université de St-Gallen, en Suisse, ont identifié quatre catégories de voyageurs en solo (voir le tableau 1), soit les:

  • célibataires-solo: vivent et voyagent seuls;
  • célibataires-groupes: vivent seuls, mais voyagent en groupe de plus de six personnes;
  • pluri-solo: n’habitent pas seuls, mais voyagent seuls;
  • pluri-groupes: vivent avec d’autres, mais voyagent sans eux en groupe de plus de six personnes.

Voici quelques-unes de leurs caractéristiques (voir le tableau 1):

  • les célibataires voyageant seuls ou en groupe sont majoritairement des femmes plutôt âgées, alors que les autres sont des hommes jeunes;
  • la durée de voyage des solos tend à être plus courte que celle des autres voyageurs, sauf dans le cas de la catégorie pluri-solo;
  • les modes d’hébergement préférés sont:
    • chez des amis ou des parents (célibataire-solo)
    • la résidence de vacances (pluri-solo)
    • l’hôtel (les deux autres segments);
  • les types de séjours sont les suivants:
    • visites de parents ou d’amis (célibataire-solo)
    • séjours urbains ou de magasinage ainsi que des croisières ou des escapades dans des destinations ensoleillées (pluri-solo)
    • circuits ou sightseeing (célibataire-groupe);
    • événements et vacances sportives (pluri-groupe);
  • Les deux catégories de voyageurs solo qui voyagent en groupe (pluri et célibataires) comptent sur les informations fournies par leurs parents et amis ainsi que sur le matériel promotionnel imprimé par les voyagistes pour obtenir des renseignements

CN_Voyageurs_Solos_tableau1

De plus en plus de voyageurs individuels visitent le Québec

Dans cette partie de l’analyse, nous avons choisi de considérer uniquement les voyages dont le groupe est constitué d’une seule personne.

En 2010, les Canadiens qui ont séjourné seuls au Québec ont effectué près de trois millions de voyages-personnes d’une nuit et plus dans un but d’agrément, ce qui représentait 34% de tous les séjours. Notons que les Québécois constituent 83% de ces voyageurs en solo.

Parmi les Américains qui ont effectué un voyage d’agrément dans la province, seulement 13% sont venus seuls en 2011. Ce sont les résidants du Maine qui voyagent le plus en solo dans la province, soit 20% de ces Américains. Pourtant, le potentiel de visiteurs est beaucoup plus vaste. En effet, selon l’Office of Travel and Tourism Industries, 38% des Américains ayant voyagé outre-mer dans un but d’agrément et de visiter des parents et des amis en 2011 l’ont fait seul.

En moyenne, un visiteur sur cinq en provenance des principaux pays émetteurs européens ayant visité le Québec une nuit ou plus dans un but d’agrément voyageait en solo en 2011, alors que dans le cas des touristes chinois et brésiliens, il s’agissait de la majorité, soit 60%.

Enfin, entre 2006 et 2011, le nombre des voyageurs en solo internationaux a enregistré une forte croissance (55% et 21%) alors que les arrivées totales, elles, diminuaient. Ceci est particulièrement remarquable dans le cas des voyages des Américains (voir le tableau 2).

CN_Voyageurs_Solos_tableau2

Exemples d’adaptation au marché

Plusieurs voyagistes tels que Abercrombie & Kent, compagnie spécialisée dans les voyages de luxe et les safaris, ont éliminé les suppléments pour les voyageurs en solo ou encore ont diminué les frais additionnels de 50 à 75%. Certaines autres proposent à leurs clients en solo de leur trouver un compagnon de chambre et baissent alors leur tarif de 50%.

De nombreuses compagnies de croisières ont elles aussi abandonné les surcharges pour les croisiéristes en solo ou diminué ces suppléments pour certaines catégories de cabines —souvent les moins chères — ou vers des destinations prédéfinies. En 2010, Norwegian Cruise Line (NCL) fut la première à offrir 128 cabines de style studio pour les voyageurs en solo sur son navire Epic, le tout sans supplément. Elle a également créé une section réservée aux voyageurs en solo afin qu’ils puissent s’y retrouver. En raison du succès remporté avec ces cabines individuelles, NCL a décidé de proposer 59 cabines individuelles sur le Norwegian Breakaway, qui prendra le large en mai 2013.

CN_Voyageurs_Solos_image1

Des voyagistes tels que Singles Travel International ont créé un réseau social où les voyageurs en solo de tous les horizons peuvent échanger sur leurs intérêts, leurs activités préférées, les destinations visitées; rencontrer des partenaires potentiels de voyage, etc. Des compagnies aériennes comme Air Baltic, KLM et Malaysia Airlines et de nouvelles applications (SeatID,

CN_Voyageurs_Solos_image2

Planely, Facebelt) permettent aux touristes en solo de choisir leur voisin de siège en fonction de leur profil «social». D’autres, tels que Maiden Voyage, proposent tout un réseau aux femmes d’affaires qui souhaitent se rencontrer et socialiser une fois à destination. Et vous, comment comptez-vous vous y prendre pour attirer cette clientèle?

Analyse écrite avec la collaboration de Camille Derelle.

 

Sources:

– Laesser, Christian, Pietro Beritelli et Thomas Bieger. «Solo travel: Explorative insights from a mature market (Switzerland)», Journal of Vacation Marketing, vol 15, no 3, p. 217- 227.

– Légaré, Odile. «Perspectives démographiques 2006-2056 et logement: un aperçu», Habitation Québec – Le bulletin d’information de la Société d’habitation du Québec, volume 4, numéro 4, été 2010.

– Lenhart, Maria. «Solo Travel is booming and suppliers are responding», Travelmarketreport, 20 octobre 2011.

– Office of Travel and Tourism Industries. «Profile of U.S. Travelers Visiting Overseas Destinations : 2011».

– Statistique Canada. « Enquête sur les voyageurs internationaux » et « Enquête sur les voyages des résidents canadiens », 2007 à 2011.

– Statistique Canada. «Les ménages canadiens en 2011 : genre et croissance. Familles, ménages et état matrimonial, Recensement de la population de 2011», septembre 2012.

– Tesse Fox, Jenna. «Travel for One», Travel Agent Central, 15 février 2012.

 
  • Anne Marie Parent

    Très intéressant! J’ai partagé avec mon réseau.
    Il manque cependant une donnée dans le texte, comme on le voit plus haut (la mention «année?»):
    au Québec, 32% des ménages sont composés d’une seule personne. Année?
    Sait-on de quand date cette statistique? Merci!

    • Chantal Neault

      Il s’agit de l’année 2011. Je l’ai ajoutée dans le texte. Merci pour votre commentaire.

  • MA Lamoureux

    Je voyage solo depuis plus de 30 ans et je paie en moyenne 300$ de plus pour un forfait dans le sud ! ABERRANT…

    Pour une croisières au Québec, on m’a dit cette semaine que ça me couterait
    1000$ de plus ! … On est donc forcé de voyager ailleurs…

    Pour un hotel chic au Mexique cet hiver: 800$ de plus.

    Je suis outrée qu’aucun hébergement ou agence de voyage ne tient compte de plus de 30% de la population ! Quand on est seule, TOUT coûte plus cher ! On devrait plutôt nous charger moins cher en vacances, puisqu’on demande MOINS de services et qu’on sali MOINS seule etc…

  • MA Lamoureux

    L’industrie du tourisme devrait obliger tous les hébergements agences de voyages, hotels, motels etc… a annoncer leur prix pour des occ. simple etc…

    J’en ai marre de toujours être obligée d’appeler pour obtenir l’info dont j’ai besoin… J’ai vraiment l’impression de ne PAS exister pour cette industrie; en tant que célibataire ! On est en 2013 ! C’est de la discrimination pure et simple …

Consultez notre Netiquette