Retour

Retour
Analyse - 11 novembre 2014

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

novembre 2014

Recherche

L
Imprimer Produits et activités,

Shopping: l’offre s’organise

Bien ancré dans les habitudes des vacanciers, le magasinage est une activité universelle associée au voyage. Pour certains, le shopping joue beaucoup plus qu’un rôle accessoire au périple: il constitue la raison d’être du déplacement. On parle dans ce cas de tourisme d’achat.

Le magasinage, toujours populaire auprès des voyageurs

Dans son plus récent bilan annuel, celui de 2012, la Commission canadienne du tourisme (CCT) mentionne que le shopping est l’activité la plus pratiquée par les touristes internationaux de ses principaux marchés. Avec 9,5 millions d’adeptes, cette activité surpasse la visite d’attractions (8,3 millions) ainsi que la visite des amis et de la famille (7 millions).

Selon les données du Print Measurement Bureau (PMB) du printemps 2014, magasiner est la troisième activité la plus pratiquée par les Canadiens ayant voyagé et dormi au moins une nuit au pays au cours des douze derniers mois. Les hommes et les femmes s’y adonnent tout autant, et un tiers des adeptes sont de la génération des baby-boomers (nés entre 1945 et 1965).

Des forfaits et des événements

L’enthousiasme des amateurs de shopping s’est fait entendre, si bien que l’on trouve aujourd’hui de plus en plus d’offres visant ces voyageurs en quête de souvenirs, de produits exclusifs ou de biens matériels qu’ils ne peuvent se procurer à domicile. Les forfaits de magasinage se multiplient; en voici quelques exemples:

  • Une nuitée à l’hôtel à laquelle est jointe une carte cadeau échangeable dans des centres commerciaux ou des magasins environnants. C’est le cas de l’Hôtel Linbergh Jaro et du Hilton de Québec, qui s’affilient avec le centre commercial Laurier Québec;
  • Une variété d’activités organisées autour d’une thématique. C’est ce que propose le forfait Pretty Woman de l’hôtel Four Seasons de Beverly Hills: à des sorties de magasinage s’ajoute la reconstitution des moments clés du film.
  • Des expériences incluant une vaste gamme de services tels qu’un chauffeur, des soins dans un spa, des cocktails ou même un styliste. Citons à titre d’exemple le forfait Fashion Paradise de l’hôtel The May Fair, à Londres, et l’offre La folie du magasinage du Fairmont Le Reine Elizabeth de Montréal;

AR_Shopping_image_1

Source: Four Seasons – Beverly Hills

Plusieurs événements font rayonner les commerçants et les artisans locaux, d’abord auprès de leur marché de proximité, mais également auprès des touristes.

  • En région comme en ville, l’organisation de braderies est l’occasion de transformer certaines avenues en lieu festif; une stratégie lucrative pour les regroupements de commerces de quartier ou de petites municipalités, par exemple la vente-trottoir et arts de la rue de Montmagny. Les touristes de passage profitent de ces rassemblements pour y dénicher des produits locaux et authentiques.
  • À plus grande envergure, nombreuses sont les villes à travers le monde qui affichent à leur calendrier une semaine dédiée à la mode. Mentionnons entre autres Montréal, avec son festival Mode & Design, et Cannes, dont le Canne Shopping Festival lance depuis quelques années la saison touristique de la ville.

Le tourisme d’achat

Depuis quelques années, on mesure toute l’importance de séduire cette clientèle dépensière.

Si le magasinage représente la première motivation de déplacement de certains voyageurs, ces derniers ne recherchent cependant pas une destination qui répond uniquement à leur besoin de consommation. Bien sûr, l’offre des boutiques et des centres commerciaux, les marques internationales et leur l’authenticité ainsi que la durée des ventes saisonnières importent, mais d’autres facteurs sont également à prendre en considération. Selon l’étude Globe Shopper Index, dont les données ont été recueillies entre 2011 et 2012 par The Economist Intelligence Unit (EIU), le choix d’une destination repose aussi sur:

  • la culture et le climat: la présence d’attraits touristiques, de cuisine internationale et d’événements populaires, un climat confortable et la non-nécessité d’obtenir un visa de voyage;
  • l’accessibilité: la stabilité du taux de change et le coût moyen d’un repas, d’une chambre d’hôtel, de produits populaires et des déplacements en taxis;
  • les hôtels et le transport: la qualité des hôtels, le nombre d’aéroports et de vols, la proximité du centre-ville et la qualité des transports publics;
  • l’aspect pratique: la facilité de communiquer, les heures d’ouverture des magasins, la possibilité de négocier et la sécurité.

Des partenariats qui valent de l’or: l’exemple de Chic Outlet Shopping

Pour Value Retail, la clé du succès se trouve dans un partenariat public-privé à partir duquel il a été possible de créer une offre d’expériences exclusives en Europe et en Chine. Cette société a conçu onze «villages de magasinage», mieux connus sous la marque Chic Outlet Shopping. Les villages combinent le luxe et la mode à un service supérieur comprenant entre autres:

  • des séances de shopping personnalisé et de consultation avec un styliste;
  • des achats en mains libres avec l’assistance d’un porteur de sacs ainsi qu’un service de voiturier;
  • la livraison internationale;
  • un centre d’information touristique, des salles VIP et un service de restauration;
  • un choix d’excursions touristiques.

Selon Value Retail, sa collection de villages a cumulé plus de 31 millions de visites en 2013.

AR_Shopping_image_2

Source: Chic Outlet Shopping

Beaucoup plus qu’un regroupement de commerces, le concept repose sur de solides alliances, une bonne connaissance des besoins de la clientèle visée ainsi que la mise en valeur des produits, des designers de la destination ainsi que de chaque partenaire. Value Retail collabore étroitement avec plusieurs acteurs de l’industrie touristique mondiale:

  • Compagnies aériennes et programmes de fidélisation;
  • Organisations touristiques;
  • Hôtels et consortiums d’hôtels;
  • Entreprises de locations de voitures et clubs automobiles;
  • Voyagistes, agences de voyages et réseaux de distribution en ligne;
  • Société de cartes de crédit;
  • Conciergerie.

Un avenir lucratif pour le tourisme d’achat

Avec une augmentation toujours plus grande des arrivées de touristes internationaux et constatant le fort potentiel de retombées économiques du tourisme d’achat pour les destinations, l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) joint ses membres dans sa plus récente étude sur le sujet pour démontrer l’importance de considérer le tourisme d’achat comme moteur de développement économique pour l’industrie. L’émergence du shopping comme motivation principale de déplacement est révélatrice de la portée potentielle du magasinage dans l’offre touristique globale.

 

Image à la Une: © SDC de La Plaza Saint-Hubert

Source(s)

- Commission canadienne du tourisme. «Tourisme en bref – Infographie 2012», 2012.

- Greenstein, Travey. «The billion dollar travel trend you’ve never heard of», Forbes, 18 avril 2012

- Print Measurement Bureau, 2014.

- UNWTO. «Global Report on Shopping Tourism», mai 2014.

Sites Web:

- Cannes Shopping Festival

- Chic Outlet Shopping

- Fairmont Le Reine Elizabeth

- Festival Mode & Design

- Four Seasons Beverly Wilshire

- Hilton Québec

- Les Hôtels Jaro

- The May Fair

 

Consultez notre Netiquette