Retour

Retour
Clin d'oeil - 5 février 2018

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

février 2018

Recherche

L
Imprimer Marketing,

Un musée partage ses œuvres sur la toile

Le musée des beaux-arts du Danemark, Statens Museum for Kunst (SMK), offre des collections en ligne gratuitement afin de favoriser l’accessibilité à l’art, mais aussi l’innovation.

Le projet SMK Open permet à tout internaute de télécharger des œuvres, certaines en haute résolution, pour en faire… ce qu’il veut ! Le projet vise à démocratiser l’art et à faire circuler les œuvres.

Un appel aux start-ups

Les responsables de SMK Open espèrent également que des start-ups profiteront de l’occasion pour créer des applications mobiles innovantes. Une première application, Vizgu, a d’ailleurs été lancée en septembre dernier. Elle permet notamment d’obtenir des informations complémentaires sur une œuvre en la pointant avec un appareil mobile.

Une offre étoffée à usage illimité

Le musée rassemble plus de 250 000 œuvres d’art, mais seulement 0,6 % de celles-ci sont exposées. Pour la première phase du projet qui s’échelonne sur 4 ans (2016-2020), quelque 40 000 œuvres sont disponibles sous forme de fichiers téléchargeables, dont 15 000 en haute résolution. Elles peuvent être imprimées pour décorer des murs, intégrées à du matériel pédagogique, partagées sur des blogues, utilisées dans des productions télévisuelles, etc. Les usagers sont aussi invités à les commenter sur les médias sociaux afin d’alimenter les conversations et de susciter l’intérêt pour les arts… et pour les musées !

 

Image à la une : Ida Tietgen/SMK Foto

 

  • Marie-Claude

    Bonjour!

    Qu’en est-il des artistes? Est-ce qu’ils reçoivent un certain pourcentage de commission pour chaque oeuvre téléchargée? Ça me fait peur quant à l’utilisation de ces oeuvres “libres de droit” et gratuites…

    Merci de m’éclairer!

    • Claudine Barry

      Bonjour Marie-Claude,
      Merci pour votre question très pertinente. En fait, comme on peut le lire sur le site Web du Statens Museum for Kunst, les droits d’auteur des collections partagées dans le cadre du projet SMK Open sont expirés puisqu’il s’agit d’oeuvres d’artistes décédés depuis plus de 70 ans. Ces collections font désormais partie du domaine public.

      Merci de nous lire!

Consultez notre Netiquette