Retour

Retour
Clin d'oeil - 4 octobre 2016

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

octobre 2016

Recherche

L
Imprimer Marketing,

Des boîtes à livres pour attirer les touristes

L'organisation Visit Seattle installe des boîtes à livres dans des villes américaines et y laisse des guides touristiques ainsi que des livres dont les auteurs sont de Seattle pour faire découvrir la destination.

De plus en plus de quartiers résidentiels des grandes villes nord-américaines se dotent de boîtes à livres de type « je prends un livre, je laisse un livre ». À l’occasion du mois national de l’alphabétisation, Visit Seattle pousse le concept un peu plus loin et installe des boîtes à livres en libre-service à Boston, Chicago et Austin sur le thème de Seattle. Ces structures empruntent la forme d’un traversier, d’un kayak ou du Sasquatch (Bigfoot) et contiennent des romans dont l’histoire se déroule à Seattle ou dont l’auteur en est originaire et des livres de chefs de restaurants, en plus de guides touristiques et de livres historiques sur la ville. Les passants sont invités à se servir.

Des représentants de Visit Seattle se chargent de réapprovisionner les boîtes durant tout le mois avec des livres et des signets à l’effigie de Seattle. On incite les gens à prendre des égoportraits avec leur trouvaille favorite et de les publier avec le mot-clic #SeattleStory.

La population de Seattle est l’une des plus instruites au pays. Cette approche promotionnelle par le livre est cohérente tout en étant inattendue. Elle propose de susciter l’intérêt pour la ville d’une façon différente et recherchée.

 

Image à la une : VisitSeattle

Source(s)

- Birkner, Christine. « Visit Seattle Planted These Tiny Libraries in U.S. Cities to Attract More Tourists », Adweek, 15 septembre 2016.

- Carroll, Alisa. « Visit Seattle Installs Seattle-Themed "Little Free Libraries" in Austin, Boston and Chicago », Visit Seattle, 6 septembre 2016.

 
  • Momokana Augustin Roger

    Cette expérience pourrait nous aider à lutter contre l’analphabétisme et surtout encourager aussi les écrivains de chez nous à parler de leur terroir.

Consultez notre Netiquette