Retour

Retour
Analyse - 12 février 2015

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

février 2015

Recherche

L
Imprimer Hébergement,

Les hôtels surfent sur la vague de l’éphémère

Les hôtels éphémères permettent aux voyageurs de dormir dans des endroits uniques et inusités. Ils offrent également aux festivaliers un choix plus intéressant, comparé à la tente et au sac de couchage. Leur durée de vie varie de quelques jours à plusieurs mois. En voici quelques exemples.

L’hôtel à emporter

La chaîne hôtelière suédoise Scandic a lancé une nouvelle catégorie d’hôtel mobile. Le Scandic ToGo est spécialement conçu pour les visiteurs étrangers qui veulent faire l’expérience des pays nordiques d’une manière différente. Cet hôtel, qui se compose de deux chambres de 18 m², d’une salle de bains privée et d’une terrasse, peut être transporté dans presque n’importe quel endroit (voir la vidéo).

Source: YouTube

Entre glamping  et hôtel

En 2011, The Pop-up Hotel s’installait sur le site du festival de musique de Glastonbury, en Angleterre, offrant ainsi une vingtaine de chambres aux festivaliers. Aujourd’hui, il en propose plus d’une centaine sur les sites de trois festivals britanniques. Le concept de ces hôtels éphémères se situe à mi-chemin entre le glamping et l’hôtellerie de charme: les tentes luxueuses contiennent de confortables lits incluant draps, couettes et oreillers, des articles de toilette, de même que l’accès à des services privés tels que douches de luxe, salon de maquillage, restaurant et bar.

 CN_Hotels_pop-up_image1

 Source: The Pop-up Hotel

L’Hôtel Shabby Shabby est issu d’un concours auquel un groupe sélect de designers à travers le monde ont participé. Chacun devait utiliser des matériaux recyclés et respecter un budget n’excédant pas 250 euros pour créer une pièce unique. Le résultat: 22 chambres d’hôtel qui ont été disséminées à Manheim, en Allemagne, lors du Theater der Welt Festival.

CN_Hotels_pop-up_image2

Source: Dezeen, Shabby, Shabby Hotel

Snoozebox est également un choix populaire lors d’événements majeurs. Les chambres sont installées dans des conteneurs d’expédition et sont faciles à transporter. L’hôtel peut compter jusqu’à 400 chambres.

Des établissements durables

Une entreprise belge a transformé des conteneurs d’expédition en hôtels-boutiques éphémères, qu’elle transporte en caravane dans différents endroits d’Anvers, en Belgique. L’hôtel Sleeping Around comprend généralement six conteneurs: quatre pour les chambres, qui incluent toutes une literie de qualité supérieure et une douche à effet de pluie, un pour les petits déjeuners et le salon, et un autre pour le spa. En plus du luxe, le concept mise sur son aspect écologique par l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement. Chaque nouvelle destination doit offrir une surface de 400 mètres carrés et une vue remarquable, ainsi que l’accès à de l’eau potable et à l’électricité.

CN_Hotels_pop-up_image3

Source: Sleeping Around

Transformer des lieux vacants en hôtels pop-up

Pink Cloud, une firme de design et d’architecture de Copenhague, a mis au point un concept qui permet de convertir facilement les espaces à bureaux vacants en hôtel au centre-ville de Manhattan. Les propriétaires peuvent choisir parmi une variété de modules pour former des suites, des chambres standard ou avec plusieurs lits superposés, une piscine, un sauna, une salle d’exercice, un restaurant et des espaces événementiels. Chacune des composantes est emballée de manière à ce qu’elle puisse facilement passer à travers les portes des bureaux existants et des ascenseurs. Les modules sont codés par couleur (voir l’image ci-dessous) pour en faciliter l’installation, qui ne prendra que deux à quatre semaines au lieu des années nécessaires pour bâtir un hôtel traditionnel. Cette rapidité d’installation permet d’équilibrer l’offre et la demande durant certaines périodes d’achalandage touristique élevé. Le groupe a d’ailleurs travaillé en partenariat avec les promoteurs de la semaine de la mode de New York et des marques de luxe comme Prada et Diesel pour y tenir leur événement.

CN_Hotels_pop-up_image4

Source: Pink Cloud

Boutiques éphémères dans l’hôtel

Pour rentabiliser des espaces sous-utilisés, certains hôteliers n’hésitent pas à ouvrir leurs portes à des boutiques éphémères. La location peut varier d’une seule journée à quelques semaines, selon l’entente. Neiman Marcus s’est ainsi installé à l’Hôtel St. Regis, alors que Saks et Bloomingdale’s ont hissé pavillon momentanément au Ritz-Carlton de Washington. À New York, le Refinery Hotel s’est associé  avec The Hatbox; le Roger Smith, qui dispose de trois espaces au niveau de la rue, a accueilli successivement RSPOP, RSPOP + et The Corner; l’Hôtel Pierre a collaboré avec Stephanie von Watzdorf et sa marque de vêtements et d’accessoires de luxe, Figue, dans le cadre de la semaine de la mode en septembre dernier.

Selon Karine Bourget, consultante chez Horwath HTL, les avantages liés aux boutiques pop-up sont nombreux pour l’hôtelier: maximisation de l’espace et des revenus, visibilité accrue, collaborations uniques, etc. On peut s’attendre à ce que cette tendance devienne de plus en plus présente lors de grands événements.

Dans des lieux inusités

L’originalité et la diversité des emplacements des hôtels éphémères n’ont de limite que l’imagination de leurs exploitants. Par exemple, le fondateur de The Pop-up Hotel a déjà installé un établissement éphémère sur les pelouses de l’Osborne Estate, un bâtiment du XIXe siècle qui servait de résidence d’été à la reine Victoria et au prince Albert.

La compagnie Royal Botania a aménagé le Tender2, une luxueuse suite de 84m2 à Bruxelles, avec une vue à 360° sur l’Atomium et ses jeux de lumière, fleuron de l’Expo 58. L’été précédent, l’hôtel logeait sur la plage de Knokke, une station balnéaire belge (voir la vidéo).

CN_Hotels_pop-up_image5

Source: Visit Brussels

Afin de répondre à la demande accrue des touristes en visite à Londres lors des Jeux olympiques de 2012, le navire allemand MS Deutschland s’est amarré au quai londonien West India Docks, et s’est transformé en hôtel flottant pour la durée des Jeux, ce qui a permis d’accommoder 581 visiteurs. Aujourd’hui, un autre type de bateau a fait son apparition sur le toit du Queen Elizabeth Hall, au bord de la Tamise. L’hôtel d’une chambre offre une vue spectaculaire sur 360° degrés qui va du Big Ben à la cathédrale St. Paul. Dans les prochaines années, le bateau reprendra sa route et se retrouvera perché dans d’autres secteurs de Londres (ou ailleurs), mais toujours dans un endroit qui offre une vue imprenable et qui permet de vivre une expérience inusitée.

CN_Hotels_pop-up_image6

Source: Vimeo

Récemment, un avion de KLM a été transformé en hôtel. À la fin de novembre 2014, les trois gagnants d’un concours organisé par le transporteur et Airbnb ont pu séjourner une nuit chacun dans cette installation de 4000 pieds carrés comprenant une chambre principale, 7 salles de bain, une salle de cinéma privée, 2 cuisines entièrement équipées et une aire de jeux pour les enfants.

CN_Hotels_pop-up_image7

Source: Mailonline

Au Québec, l’hôtel éphémère le plus connu est probablement l’Hôtel de glace. Mais avec ses nombreux festivals et événements de même que ses paysages à couper le souffle, la province pourrait elle aussi surfer davantage sur la vague de l’éphémère!

 

Source de l’image à la Une: The Pop-Up Hotel

Source(s)

− «Scandic’s moveable hotel rooms: Price includes delivery», ehotelier.com, 2 décembre 2014.

− Bourget, Karine. «Concepts pop-up», hrimag.com, 31 août 2014.

− Design Minder. «These pop-up eco hotel rooms are not too “Shabby”», hotelchatter.com, 15 octobre 2014.

− Hospitality On. «Hôtels pop-up: entre camping et luxe», hospitality-on.com, 8 octobre 2013.

− Hutchison, John. «Finally, a plane you can sleep on! Jet that flew around the world 3,675 times converted into pop-up hotel room with private cinema, two kitchens and SEVEN bathrooms», mailonline.co.uk, 13 novembre 2014.

− Lynch, Elizabeth. «Hotel trend: Pop-up hotels», fodors.com, septembre 2013.

− Solvel, Frédéric. «Un hôtel éphémère au pied de l’Atomium», brusselslife.be, 24 janvier 2014.

− The Telegraph. «Pop-up hotels around the world», telegraph.co.uk, consulté le 14 novembre 2014.

− Yetzer Simon, Elaine. «Hotels embracing the pop-up culture», hotelmanagement.net, 13 octobre 2014.

− Zimmer, Lori. «Pink Cloud pop-up hotels would transform unused office space into luxury accommodations», inhabitat.com, 6 novembre 2013.

Site Internet

- Pink Cloud

 

Consultez notre Netiquette