Retour

Retour
Analyses - 7 février 2012

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

février 2012

Recherche

L
Imprimer Produits et activités,

L’industrie nautique lorgne les touristes

 

Au Québec, le tourisme nautique regroupe une multitude d’intervenants et d’activités sur l’ensemble du territoire et a le potentiel d’intéresser diverses clientèles. Certaines stations nautiques tentent d’ailleurs de réinventer leur offre pour séduire de plus en plus de touristes. Festivals, journées familiales, défilé de voiliers, toutes les excuses sont bonnes pour aller jouer dans l’eau! Voici un rapide survol de l’offre et de la demande d’un secteur plus que prometteur.

Une industrie qui se prend en main

Afin de favoriser la concertation des intervenants du secteur nautique au Québec et dans le but de promouvoir les activités auprès d’un plus large public, l’Association maritime du Québec (AMQ) a mis de l’avant plusieurs initiatives. Mentionnons l’instauration de Québec Stations Nautiques, de la certification Éco-marina et du programme d’évaluation de la qualité des marinas. (Lire aussi: C’est le temps de naviguer)

Québec Stations Nautiques

Le concept de Québec Stations Nautiques s’inspire du réseau France Stations Nautiques. Implanté dans la province Tourisme_nautique_image1depuis 2007, ce programme permet de regrouper l’ensemble des fournisseurs de services et des produits nautiques. En se dotant d’une image commune, les entreprises et organismes augmentent ainsi leur portée promotionnelle. L’objectif ultime est d’augmenter la notoriété du secteur, tant auprès de la population locale que de la clientèle touristique. À ce jour, huit stations nautiques ont été créées sur le territoire québécois et d’autres sont présentement en processus de développement.

Certaines stations nautiques ont tenté d’instaurer une offre touristique innovante. En voici d’ailleurs quelques exemples.

La Station nautique Rive-Sud, réseau de navigation de plaisance situé entre Sainte-Catherine et Verchères, organise en ce moment une journée d’activités rassemblant tous les types d’embarcation (à rames, à voile ou à moteur). Ce concept s’inspire de la grande Vogalonga en Italie, qui tenait sa 37e édition en 2011. Cette fête maritime italienne a rassemblé quelque 6000 rameurs dans près de 1650 embarcations.

 

Tourisme_nautique_image2

Source: Venicexplorer

Par la mise sur pied d’un événement similaire, la Station nautique Rive-Sud souhaite promouvoir les différents fournisseurs de services nautiques de son territoire, augmenter la notoriété des activités nautiques auprès d’un plus grand nombre de personnes et amener la population à se réapproprier les plans d’eau. Ce projet, encore embryonnaire, devrait voir le jour en 2012.

À l’occasion des célébrations de Lévis en 2011, la Station nautique Québec-Lévis a tenu l’événement Prends la vague. La programmation de la journée était axée sur des activités nautiques pour une clientèle familiale: course de voiliers téléguidés, cours d’initiation à la voile, course à obstacles pour bateaux à moteur, tours de voiliers pour les enfants, etc. Le clou de l’événement était sans aucun doute la parade des flambeaux, où 60 voiliers ont illuminé les rives entre le parc Saint-Laurent et la traverse de Lévis.

Tourisme_nautique_image3

Source : Lévis Célébration 2011

En Montérégie, la journée Les îles à la rame est le plus important rassemblement de canots, de kayaks et de rabaska au Québec. Accompagné de musiciens, on y explore les Cent Îles du Lac Saint-Pierre à travers un parcours de 16 kilomètres. Cette activité se veut une promotion de la pratique d’activités nautiques ayant peu d’incidence sur l’environnement et s’adresse aux pagayeurs de tous les niveaux. Selon les organisateurs de l’évènement, 750 personnes y participent en moyenne chaque année.

Tourisme_nautique_image4

Source : Sorel Tracy Magazine

La marina du Club nautique de La Tuque, en Mauricie, organise chaque été quelques activités centrées sur le nautisme: tournoi de pêche, course de canots et, depuis 2008, parade de bateaux illuminés. C’est à l’occasion du traditionnel Noël du campeur que le club nautique invite les plaisanciers à décorer leur embarcation et à participer à cette parade, qui se termine autour d’un feu de camp accompagné de musique festive.

La Ville de Comox, en Colombie-Britannique, organise chaque année un festival nautique autour de sa marina. Ce festival de trois jours a lieu lors de la longue fin de semaine de la fête de la Colombie-Britannique. Pouvant plaire à une clientèle familiale, cet événement offre des activités variées: pêche de la barbotte, joute sur canoë, concours de construction de petitsnavires, course de bateaux-dragons, mascottes, magiciens, maquillage, parade d’animaux artisanat et feux d’artifice.

Du côté de la demande

Selon les données du Print Measurement Bureau (2011), près de 10% de la population québécoise a fait une excursion en canot au moins une fois dans les 12 derniers mois, soit 684 000 personnes. Cette activité aurait été plus populaire auprès des Québécois que le bateau à moteur (631 000), l’aviron (49 000), la voile (168 000) et la planche à voile (61 000). Pour les usagers ayant pratiqué l’activité plus de trois fois au cours des 12 derniers mois, il est intéressant de constater que le canot et le bateau à moteur récoltent respectivement 4,3% et 4,7% d’adeptes québécois.

AL_Tourisme_nautique_graph

À l’été 2011, l’AMQ a réalisé une étude afin de déterminer le profil des plaisanciers en visite dans les marinas. Malgré le petit échantillon de cette étude, on peut en dégager certaines observations. En effet, plus de la moitié de cette clientèle, presque exclusivement québécoise, a participé à des activités touristiques, telles que des visites culturelles ou des activités de plein air, et a passé au moins une nuit à la marina.

Bien que le Québec possède près d’un demi-million de lacs, des milliers de rivières et l’un des plus majestueux fleuves au monde, le tourisme nautique demeure à ce jour une activité de niche. Les efforts réalisés par les différents fournisseurs de services pour structurer cette industrie porteront sans doute leurs fruits. Soulignons que parallèlement à ces initiatives, les travaux du comité performance permettront de faire connaître le fleuve Saint-Laurent à l’échelle internationale. Dans ce cas-ci, il y a gros à parier que le passé ne sera pas garant du futur!

 

Sources :

Association maritime du Québec

Célébrations Lévis 2011

Comox Nautical Days

Fête du nautisme

Îles à la rame

– Paquin, Pierre-Louis, «Des bateaux colorés pour le Noël du campeur», L’Écho de La Tuque, 25 juillet 2010.

Ministère des Ressources naturelles et de la Faune

– Print Measurement Bureau, 2010 et 2011

Québec Stations Nautiques

Station Nautique Rive-Sud

– SorelTracy Magazine, «Les îles à la rame fêtent leur 10e anniversaire le 26 juin», Sorel Tracy Magazine, 6 juin 2011.

– Tourisme au Québec, Étude sur les marchés potentiels, Association maritime du Québec, août 2011.

– Tourisme Sorel-Tracy, Les Îles à la rame, consulté le 3 février 2012.

Vogalonga

 

Consultez notre Netiquette