Retour

Retour
Analyses - 3 novembre 2020

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

novembre 2020

Recherche

L
Imprimer Destinations, Produits et activités,

Vitaliser les espaces extérieurs en hiver

L’hiver 2020-2021 sera l’occasion de tester des initiatives et des solutions qui favoriseront la création de meilleurs espaces de vie extérieurs pour les Québécois.

À l’approche de l’hiver, plusieurs organisations, entreprises, municipalités et citoyens appréhendent la saison froide en temps de pandémie. Pour des raisons de santé mentale et physique, la population aura plus que jamais besoin de sortir. Cet hiver, la qualité de vie des citoyens passera entre autres par l’aménagement des sites extérieurs.

 

 

 

Un hiver de proximité

La fermeture des frontières ainsi que les restrictions en matière de déplacements et de rassemblements continueront de frapper la scène touristique du Québec cet hiver. Dans ce contexte limitatif, il faudra faire preuve de flexibilité, d’innovation et de simplicité pour que les Québécois puissent profiter des lieux extérieurs à proximité de leur domicile.

Lors de la conférence « L’hiver en temps de COVID : adapter nos espaces publics », qui s’est tenue à la mi-octobre, les intervenants ont soulevé le fait que plusieurs initiatives pourront être déployées cet hiver, même en zone rouge. Par exemple, embellir et entretenir les espaces de déambulation, les rendre plus sécuritaires, inclusifs et accessibles. Une fois plus accueillants, ces corridors encourageront la libre circulation vers des commerces locaux ou des places publiques dans lesquelles on pourrait joindre des animations sporadiques.

Pour clarifier l’étendue des possibilités, Jérôme Glad, cofondateur de La Pépinière, Espaces Collectifs, a présenté une charte qui reprend les codes de couleurs évoqués par le gouvernement.

pepiniere_espaces_collectifs_zonesSource : La Pépinière, Espaces Collectifs

Offrir un cadre et laisser la magie opérer

Pour sa part, Olivier Legault, cofondateur du Laboratoire de l’hiver, croit qu’il faut miser sur l’action citoyenne, offrir un cadre et laisser la magie opérer. En créant des pôles de voisinage en ville ou en intégrant de modestes aménagements sur les rues principales ou dans les cœurs villageois en région, on met en place un environnement qui facilite l’appropriation des lieux par les communautés. Encore une fois, la simplicité s’impose : jeux de lumière, chauffage d’appoint, butte de neige, patinoire et terrasse éphémère. En initiant de petites actions, on laisse les citoyens adapter le projet à leurs couleurs.

laboratoire_hiver

Source : Le Laboratoire de l’hiver

Dans un contexte où chacun doit respecter des mesures de distanciation sociale, vouloir aménager et animer des lieux représente un défi supplémentaire, particulièrement dans les zones plus touristiques ou dédiées au divertissement. Tel que précisé par Catherine Girard-Lantagne, directrice de la programmation pour le Partenariat du Quartier des Spectacles, il devient laborieux de créer une proposition, car « le but est d’attirer des gens… mais pas trop, il faut que le concept soit intéressant… mais pas trop, l’annoncer… mais pas trop fort ».

Dans de telles conditions, le mieux consiste à développer un projet qui pourra répondre aux différentes phases de confinement émises par la santé publique et de concevoir un canevas souple dans lequel s’imbriqueront diverses animations, selon les possibilités du moment.

Imaginer, créer, s’inspirer

En cette période de COVID-19, l’enjeu de l’aménagement impose des réflexions et des actions rapides. Plusieurs designers, architectes, urbanistes et autres experts pluridisciplinaires ont documenté des bonnes pratiques afin d’accompagner les autorités locales dans l’élaboration de concepts adaptés à la nouvelle réalité.

Dans son recueil « Reactivating Space in the Age of COVID-19 », la firme coUrbanize & Bench Consulting affirme que les meilleures stratégies possèdent trois caractéristiques communes. Elles :

  1. tournent autour d’une programmation extérieure ;
  2. stimulent l’économie « hyperlocale » ;
  3. reflètent les besoins uniques des communautés d’aujourd’hui.

En prévision de l’hiver, de nombreux appels à proposition et concours sont lancés afin de dénicher des solutions pour vitaliser les espaces extérieurs. Par exemple, Bench Consulting a organisé la compétition « Winter Places » dans le but d’identifier des installations à faibles coûts et à implantation rapide. Le but étant de ramener les visiteurs sur les rues principales et d’encourager les commerces qui s’y trouvent. Voici une idée issue de cette initiative.

Le projet Snowed In consiste à construire des cloisons de neige soutenues sur une simple structure de bois afin de couper le vent. Imaginées par l’organisme Stantec, ces barrières peuvent s’adapter à divers contextes et même faciliter la création de zones qui favorisent la distanciation sociale.

hiver_snowed_in_de_stantec

hiver_espaces_snowed_in_de_stantec

Source : projet Snowed In de Stantec

À Chicago, le concours Winter Dining visait à concevoir des terrasses et des espaces extérieurs dédiés à la restauration. À la mi-octobre, trois gagnants ont été sélectionnés sur plus de 640 propositions. Les concepts retenus consistent en des cabines chauffées, des unités modulaires avec sièges et chauffage ainsi que des tables basses chauffantes. 

hiver_block_party

Source : projet Block Party 

Un hiver qu’il faut apprivoiser

L’amour pour les festivals et les carnavals d’hiver, les sports et les activités de plein air s’inscrit dans l’ADN de bien des Québécois. Or, pour plusieurs, le grand défi consiste à embrasser le quotidien hivernal. Il y aura certes un « avant » et un « après » pandémie. Cette ère peu ordinaire pourrait être l’occasion de s’intéresser et de documenter les bienfaits qu’apporte l’aménagement des lieux de proximité des Québécois, en ville comme en région. Cette crise permettra de tirer beaucoup d’enseignements pour améliorer la qualité de vie des citoyens durant la saison froide. Car n’oublions pas que cette pandémie n’est qu’éphémère alors que l’hiver reviendra chaque année !

 

Source image à la une : Pexels

Source(s)

 

Consultez notre Netiquette