Retour

Retour
Analyses - 26 janvier 2021

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

janvier 2021

Recherche

L
Imprimer Produits et activités,

L’agrotourisme tire son épingle du jeu

L’engouement pour l’achat de produits locaux a favorisé l’agrotourisme. Que ce soit pour acheter un produit directement d’un agriculteur, pour participer à une activité d’interprétation ou de dégustation ou encore cueillir des fruits ou des légumes, plusieurs Québécois ont pris la route des champs cet été.

Au début de la pandémie, un sondage sur les impacts de la COVID-19 sur l’industrie touristique québécoise* réalisé du 9 au 27 avril auprès de 2977 organisations touristiques, dont 250 appartiennent au secteur agrotouristique, a révélé que malgré l’impact catastrophique de la crise ressenti par tous les secteurs, l’industrie agrotouristique a été touchée dans une moindre mesure. Les deux autres volets de l’étude effectués en juin et en août confirment ces résultats.

L’été 2020 s’est conclu sur une note positive alors que deux producteurs agrotouristiques, artisans transformateurs, restaurateurs ou propriétaires d’hébergement sur trois se disent assez et très satisfaits de leur saison ; 63 % soulignent que l’achalandage a été supérieur ou égal à leurs attentes, selon un sondage réalisé en octobre par LJM Conseil pour l’Association de l’agrotourisme et du tourisme gourmand. En fait, six producteurs agrotouristiques sur dix mentionnent que la saison 2020 a été semblable ou meilleure que la précédente. Les vignerons et les microbrasseurs, entre autres, ont constaté un achalandage accru au cours de la saison estivale.

Six producteurs agrotouristiques sur dix mentionnent que la saison 2020 a été semblable ou meilleure que la précédente

Des initiatives pour favoriser l’achat local

La mobilisation en faveur de l’achat local a permis de sensibiliser la population à la consommation de produits agroalimentaires régionaux, comme le montre l’exemple de la Montérégie. En effet, selon les résultats d’un sondage en ligne (14 au 23 mai 2020) mené par L. Martin Cloutier et Laurent Renard, professeurs au Département analytique, opérations et technologies de l’information de l’ESG UQAM, la proportion de répondants très et extrêmement sensibilisés à la consommation d’aliments régionaux produits, transformés, distribués ou servis par des entreprises de la Montérégie est passée de 45 % avant la pandémie à 81 % depuis la pandémie.

Plusieurs initiatives, d’ici et d’ailleurs, visent à favoriser l’achat local tout en limitant les déplacements. Que ce soit les cartes interactives, les plateformes Web ou les applications mobiles, ces outils servent d’annuaires de producteurs, de points de vente et d’outils pour passer une commande et payer en ligne.

Les outils Web et les applications de livraison de nourriture sont devenus des incontournables. À ce propos, une étude de Vividata publiée en juillet dernier révèle qu’environ 4,8 millions d’adultes canadiens ont installé une telle application sur leur appareil mobile et leur fréquence d’utilisation ne cesse de croître. Certains vignerons québécois ont profité de cet engouement et se sont lancés dans la livraison de vins à domicile pour pallier une baisse de leurs revenus causée par la chute considérable des ventes aux restaurateurs ou lors d’événements.

L’autonomie alimentaire et les circuits courts 

 La notion de circuits alimentaires de proximité n’est pas nouvelle au Québec. On en parle depuis une quinzaine d’années déjà. Toutefois, dans un contexte où l’on évoque de plus en plus la nécessité de conforter notre souveraineté alimentaire, les circuits courts (vente directe ou avec un seul intermédiaire entre le producteur et le consommateur) et l’alimentation de proximité (distance raisonnable entre le lieu de production et celui de consommation) connaissent un nouveau souffle.

Grâce à l’achat local, les consommateurs cherchent à se rapprocher des producteurs et c’est justement ce que permettent les circuits de proximité. Ceux-ci peuvent prendre diverses formes : marchés publics ou virtuels, kiosques à la ferme, autocueillette, vente de paniers selon la formule de l’agriculture soutenue par la communauté, vente directe aux détaillants et aux hôtels, aux restaurants et aux institutions (HRI). Avec la fermeture des restaurants durant la pandémie, il va sans dire que la vente qui leur est destinée en a pris un coup.

La demande pour des produits du terroir, naturels, frais, de saison, cultivés ou fabriqués artisanalement n’a cessé de croître. La tendance du « fait maison » (cuisiner, jardiner, bricoler, coudre, etc.) s’est propagée dans les chaumières. Selon le Baromètre 2020 de la consommation responsable, édition spéciale Vigie COVID-19, publié par l’Observatoire de la consommation responsable, le « cuisiné maison » constitue, et de loin, la pratique « fait maison » la plus populaire auprès des 1050 répondants québécois interrogés du 22 septembre au 7 octobre 2020. En effet, près des trois quarts des répondants ont cuisiné davantage dans le dernier mois, soit une augmentation de 7,4 points par rapport à la fin du confinement. L’engouement est en fait davantage lié à une combinaison de motifs écologiques (réduction du gaspillage), économiques (faire des économies) et hédoniques (accomplissement et plaisir personnel).

 Une présence en ligne plus nécessaire que jamais !

Dans l’environnement actuel, le développement d’une présence en ligne pour les producteurs est passé de nécessité à une question de survie. Et il ne s’agit pas uniquement d’un impératif à court terme. Les consommateurs modifient leurs comportements et leurs habitudes ; la distanciation sociale entraînera un changement dans les modes d’achat qui subsistera après la crise de la COVID-19, souligne le Conference Board du Canada. Pour réussir, les entreprises devront créer un site Web facile à utiliser, mettre en place des options d’expédition et de ramassage bon marché (ou gratuites) et en temps opportun, et instaurer de bonnes politiques de retour.

agrotourisme_recommandations

*L’enquête portant sur les impacts de la COVID-19 sur l’industrie touristique québécoise est une étude menée en trois volets, d’avril à septembre 2020, par la Chaire de tourisme Transat en partenariat avec le ministère du Tourisme, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec et les associations touristiques régionales et sectorielles.

Cet article provient du Livre blanc Tourisme 2021 : entre défis et occasions d’affaires. Pour le consulter, cliquez ici. 

Source de l’image Pixabay

Source(s)

- « Alimentation - Les circuits courts de proximité », ademe.fr, page consultée le 3 décembre 2020.
-Association de l’agrotourisme et du tourisme gourmand. « Sondage auprès des entreprises du secteur de l’agrotourisme et du tourisme gourmand », agrotourismeettourismegourmand.com, novembre 2020.
-Bussières McNicoll, Fannie. « 2020, une année fructueuse pour les vignerons du Québec », ici.radio-canada.ca, 10 octobre 2020.
-Caron, Roxane. « L’importance de l’achat local pour les vignerons », lavoixdelest.ca, 30 mars 2020.
-Conference Board of Canada. « COVID-19 Will Drive a Paradigm Shift in Consumer Spending », conferenceboard.ca, 14 avril 2020.
-Loctin, Valérie. « Alimentation : les circuits courts, une tendance sociétale de fond », entreprendre.fr, 25 mai 2020.
-Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. « Les circuits courts, un levier important pour s’approvisionner en produits frais », agriculture.gouv.fr, 13 novembre 2020.

-Mundler Patrick et Sophie Laughrea, « Circuits alimentaires de proximité : Quels bénéfices pour le développement des territoires ?, Étude de cas dans trois territoires québécois », cirano.qc.ca, 2015.
-Neault, Chantal. « Vaste enquête auprès de l’industrie touristique : portrait de l’agrotourisme et de la restauration », veilletourisme.ca, 26 mai 2020.
-Neault, Chantal. « La restauration et l’agrotourisme durant la crise », veilletourisme.ca, 28 avril 2020.
-Observatoire de la consommation responsable. « Baromètre 2020 de la consommation responsable : Édition spéciale Vigie Conso Covid-19 », ocresponsable.com, 25 novembre 2020.
-Renard, Laurent. « L’achat de produits alimentaires régionaux en Montérégie en temps de pandémie », veilletourisme.ca, 17 novembre 2020.
-Vividata. « Infographie sur les applications de livraison », vividata.ca, juillet 2020.

 

Consultez notre Netiquette