Retour

Retour
Analyses - 15 décembre 2020

Filtres

Filtres

Type de contenu

Tous les types

Thématique

Toutes les thématiq...

Analyste

Tous les analystes

Chronologie

décembre 2020

Recherche

L
Imprimer Tourismexpress,

Les enseignements de 2020 par Eve Paré

Pour cette dernière chronique de l’année, j’aurais normalement dû valider si mes prédictions faites au début de l’année 2020 s’étaient réalisées. Nul besoin de reprendre le texte publié en février dernier pour constater que rien ne s’est déroulé comme prévu. Or, plutôt que de faire le bilan de l’année qui s’achève, pourquoi ne pas plutôt saisir l’occasion pour identifier quelques leçons à tirer?

L’intégralité de ce contenu provient de Tourismexpress.com.

Faire preuve de résilience 

La pandémie n’a épargné personne. Que ce soit les entreprises touristiques, les hôtels ou les associations, elle a ébranlé toutes les organisations. Du jour au lendemain, nous avons collectivement dû nous retrousser les manches, repenser nos structures, nos budgets, nos projets et surtout faire preuve d’une grande résilience.

Apprendre à être patient

Les équipes ont été décimées et c’est possiblement ce qui a été le plus difficile pour la plupart des gestionnaires; devoir laisser partir la quasi-totalité de leurs collègues. On espérait bien les retrouver au début de l’été, mais la pandémie nous a aussi enseigné la patience. Les mois se sont ensuite écoulés et les frontières sont demeurées fermées. Ainsi, les mises à pied temporaires se sont malheureusement transformées en licenciements pour plusieurs.

Les relations humaines sont au coeur de notre industrie 

D’une industrie en pénurie de main-d’œuvre qui avait le vent dans les voiles, on s’est retrouvée au sommet du palmarès des secteurs les plus durement touchés par la pandémie. Si plusieurs salariés ont pu bénéficier des programmes, un bon nombre se sont réorientés vers d’autres secteurs d’activité. Il va sans dire que cette situation préoccupe grandement les employeurs quant à leur capacité de redémarrer avec les effectifs nécessaires, le moment venu. Alors que la valorisation de la profession faisait partie des stratégies depuis des années pour tenter d’attirer les travailleurs vers le secteur touristique, il faudra dorénavant redoubler d’ardeur. Il s’agira maintenant d’embaucher de nouveaux travailleurs, de les former et de leur inculquer toute la passion et l’ardeur du métier afin de redonner ses lettres de noblesse à l’industrie touristique.

Être bien entouré 

On a beaucoup parlé des collègues qui ont dû quitter, mais il y a aussi ceux sont restés. J’ai ici une pensée toute particulière pour mes collègues bien aimés : Coralie, Jean-François et Kim. Pendant que la tempête soufflait, j’avais l’immense privilège d’avoir à mes cotés une équipe solide sur laquelle m’appuyer. Grâce à eux, les membres ont pu compter sur une association à leur écoute, qui répond à leurs besoins et qui les défend jusqu’au bout, et ce, sans compter les heures. Merci aussi au conseil d’administration, sous le leadership de Bertil Fabre, qui a su se montrer toujours disponible, généreux de son temps et de bons conseils. Merci de votre précieuse confiance.

Alors que la lumière commence à poindre au bout du tunnel, nous ressortirons meurtris économiquement de cette crise, mais plus unis que jamais. Bientôt, 2020 sera derrière nous et nous pourrons entreprendre ensemble le chemin de la reconstruction. Quand les touristes reviendront nous visiter, nous les accueillerons avec encore plus de passion que jamais.

D’ici là, prenez soin de vous, assurez-vous de vous reposer pendant la période des fêtes et n’oubliez pas ceux qui sont dans le besoin.

Joyeuses fêtes !

Cet article a été fourni par Tourismexpress.

 

Consultez notre Netiquette